Un tiers des artisans et commerçants peine à recruter

 |   |  318  mots
Malgré un taux de chômage record, il demeure des pans entiers de l\'économie française qui peinent à recruter. Ainsi, près d\'un tiers des entreprises de l\'artisanat et de commerce de proximité disent avoir rencontré des difficultés pour recruter au premier semestre. D\'après l\'enquête menée par l\'institut I+C pour l\'Union professionnelle artisanale (UPA), 29% des employeurs de ce secteur se plaignent. Cette proportion n\'était que de 21%, l\'année précédente. C\'est dans l\'hôtellerie-restauration que la proportion est la plus forte avec 44% des employeurs. Ils n\'étaient que 29% en 2012 à afficher leurs difficultés.Des dizaines de milliers d\'emploi à pourvoirD\'après cette enquête, le premier motif de ces difficultés reste le manque de qualification pour 65% des sondés. L\'absence de réponse aux offres d\'emploi constitue 33% des difficultés de recrutement. Pour l\'UPA, de nombreuses branches professionnelles souffrent d\'une pénurie de mains-d\'œuvre. Ainsi, le secteur des boulangeries recherche près de 10.000 personnes, la boucherie 4000, le bâtiment 9000. Dans l\'hôtellerie-restauration, pas moins de 50.000 postes sont à pourvoir.Par ailleurs, la proportion d\'entreprises de proximité ayant embauché au 1er semestre a reculé à 19%, contre 22% durant la même période de 2012. Les perspectives pour le semestre à venir sont également en baisse: 11% prévoient de recruter des salariés contre 13% un an auparavant.Dans un communiqué de presse, l\'UPA demande au gouvernement d\'agir sur le coût du travail. Mais pas seulement.  \"L\'autre révolution à mener concerne l\'orientation et la formation, avec l\'impératif de mieux faire correspondre la formation professionnelle initiale des jeunes et celle des demandeurs d\'emploi avec les besoins des entreprises\", écrit l\'UPA.A lire aussi:>> Offres d\'emplois non pourvues : quelle est la réalité du phénomène? 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :