en bref

 |   |  328  mots
STRONG>Retraites : le Sénat agira sur la pénibilité et les femmesLe président UMP du Sénat, Gérard Larcher (photo), a indiqué jeudi que la Chambre haute pourrait amender à la marge la réforme des retraites. Le secrétaire d'Etat à la Fonction publique, Georges Tron, a abondé dans le même sens. « La façon d'apprécier la pénibilité [...], le rôle de la médecine du travail, voilà toute une série de choses sur lesquelles les sénateurs pourront faire avancer les choses », a-t-il déclaré sur LCI, sans citer les « mesures d'âge », alors que Gérard Larcher a aussi parlé d'une possibilité de maintenir à 65 ans au lieu de 67 ans l'âge de départ pour bénéficier d'une retraite à taux plein pour les personnes dont la carrière a été interrompue pour élever leurs enfants.L'Assemblée retouche encore la réforme territorialeLes députés ont adopté en deuxième lecture jeudi, au cours de la séance de nuit, la réforme des collectivités territoriales. Après avoir supprimé l'essentiel des modifications votées au Sénat, les élus ont voté le texte au terme d'un débat éclair, le PS ayant décidé de le boycotter. L'Assemblée nationale a ainsi rétabli le scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour l'élection du futur conseiller territorial, appelé à remplacer le conseiller général et le conseiller régional.Un rapport préconise de ne pas toucher au Crédit d'impôt rechercheLe rapport publié hier par l'Inspection générale des Finances déconseille de modifier le crédit impôt recherche (CIR ), conformément au souhait du gouvernement. « Ce système est indispensable si nous souhaitons maintenir, ancrer et attirer sur le territoire français des centres de recherche et développement », a indiqué Christine Lagarde. Plusieurs députés souhaitent en revanche réduire le coût de cette niche fiscale (4,16 milliards en 2008).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :