Estado de São Paulo (Brésil) : Les exportateurs brésiliens sont menacés

 |   |  244  mots
Selon une étude récente de la Fiesp, la Fédération des industries de l'État de São Paulo, les sociétés exportatrices pourraient voir leurs activités pénalisées par des initiatives législatives prises aux États-Unis et en Europe. Ce sont principalement des textes relatifs à la lutte contre le réchauffement climatique qui sont en cause. Aux États-Unis, il s'agirait d'obliger les importateurs à acheter des permis d'émissions de carbone, qui répercuteraient le coût sur leurs partenaires étrangers. Selon la Fiesp, environ 15 % des exportations brésiliennes (5 milliards de dollars par an) seraient touchés, dans l'acier, la cellulose, le papier et l'aluminium, si les mesures étaient mises en place. Même chose avec l'Europe, qui prépare une taxe carbone contre les produits importés des pays qui ne se seraient pas engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.Les sociétés internationales de cartes de crédit s'intéressent de plus en plus aux Africains qui n'ont pas de comptes en banque, un segment pour l'instant accessible seulement aux entreprises de téléphonie mobile, qui offrent des services de transfert de fonds. Visa, entre autres, cherche à capter le marché, en offrant des cartes prépayées au Kenya. Mais le groupe s'intéresse aussi aux transferts d'argent ainsi qu'aux gouvernements ? qui effectuent la plupart de leurs paiements en monnaie papier, et auxquels il offrirait des services de paiements électroniques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :