Areva complète son plan de financement

 |   |  295  mots
Dix-huit mois après sa validation par l'État, actionnaire à 91 % d'Areva, le plan de financement du constructeur nucléaire est en passe d'être réalisé, pour un montant global de 6,3 milliards d'euros, contre 10 milliards escomptés en juin 2009. Dernière étape annoncée jeudi : l'accord intervenu entre Areva et le Fonds stratégique d'investissement (FSI) pour la cession des titres STMicroelectronics détenus par le groupe nucléaire. Areva va céder pour 695 millions d'euros sa participation de 10,9 % dans STMicro, au prix de 7 euros par action pour un titre valorisé 7,50 euros jeudi à la mi-journée. L'action STMicro valait 50 euros lors de la création d'Areva en 2001, a rappelé Anne Lauvergeon, présidente du directoire d'Areva, en s'exprimant cette semaine devant les sénateurs. Reste en suspens la cession, décidée par l'État, des 25 % d'Eramet détenus par Areva. Une réflexion est en cours sur l'éventuel rapprochement des mines de deux groupes.Samedi 11 décembre, le conseil de surveillance d'Areva a approuvé une augmentation de capital réservé à l'État, qui va apporter 300 millions d'euros, et au fonds souverain du Qatar (QIA) qui va devenir le premier actionnaire privé d'Areva avec 4,8 % du capital (600 millions d'euros). Mais le montant de cette opération est bien inférieur aux 3 milliards d'euros qu'escomptait le groupe, ce qui a poussé l'agence de notation financière Standard and Poor's à annoncer mercredi qu'elle envisageait d'abaisser d'un cran la note à long terme d'Areva, actuellement à « BBB+ ». « Nous n'avons pas de problème de liquidité, ni de financement, mais de structure de bilan », a déclaré lundi le directeur financier d'Areva, Alain-Pierre Raynaud, en soulignant que le groupe n'avait pas d'échéance de remboursement avant 2016, excepté la dette de 2 milliards d'euros envers Siemens, en cours d'arbitrage. M.-C. L.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :