Faut-il laisser son argent sur le livret A au 1er novembre ?

L' indice des prix à la consommation de septembre, publiés par l'Insee le 13 octobre, a affiché une hausse de 1,6 % sur un an, selon les données publiées mercredi par l'Insee, contre 1,4 % en août. Insuffisant, d'après la formule de calcul, pour inciter le gouverneur de la Banque de France à recommander une modification du taux du livret A au 1er novembre. S'il avait souhaité le faire, il aurait dû prendre la parole le 15 octobre dernier. La rémunération annuelle du livret préféré des Français restera donc à 1,75 %.Le passage de 1,25 % à 1,75 % cet été avait séduit les épargnants : la Banque de France avait enregistré au mois d'août sa plus forte collecte nette depuis dix-sept mois avec un encours cumulé du Livret A et du LDD (ex-Codevi) atteignant 2,45 milliards d'euros.Pas sûr que les épargnants plébiscitent à nouveau le fameux livret le mois prochain. Car les promotions des livrets d'épargne, plutôt discrets à la rentrée de septembre, ont recommencé à pointer le bout de leur nez.PromotionsÀ commencer par la banque en ligne Fortuneo qui propose, depuis le 16 octobre, son « Livret + » au taux annuel de 5 % brut pendant trois mois, jusqu'à 45.000 euros. Soit 3,5 % net. Une offre qui durera jusqu'au 15 décembre 2010. Au bout des 3 mois, le taux retombe à 2 % brut, soit 1,4 % net. Mieux vaudra alors rapatrier ses sommes sur le livret A, si son taux n'a pas baissé d'ici là. BforBank propose une offre exactement identique, mais limitée à 15.000 euros. Même promotion chez Barclays pour ses clients « Premier », à la différence que le taux après promotion est un peu en-dessous (1,80 % brut, soit 1,26 % net) mais le plafond beaucoup plus élevé (250.000 ?).Pour ceux qui ont tendance à oublier l'argent sur un compte, la faible rémunération au bout de quelques mois risque de faire perdre tout l'intérêt du taux promotionnel. Pour eux, mieux vaut peut-être miser sur le « Livret ? » de Cortal Consors qui propose un rendement un peu moins attractif (seulement 2,9 % brut soit 2,03 % net) mais pendant une durée de six mois. Passé ce délai, la rémunération est en revanche franchement faible : 0,87 % net, deux fois moins qu'un livret A ou un livret de développement durable (LDD, ex-codevi).Quant aux autres produits pour placer sa trésorerie ? À la mode il y a encore quelques années, ils ne valent désormais plus le coup depuis la chute des taux. Les sicav monétaires en euros, par exemple, en rapporté en moyenne 0,37 % sur douze mois et 0,27 % depuis le début de l'année. Sans parler du fait qu'ils seront plus fortement imposés à l'avenir (fin du seuil de cession). Quant aux comptes à terme, ils ne rapportent guère plus : autour de 1 % brut sur un an.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.