SNCF : Ouigo, le TGV encore moins cher qu'en Chine

 |   |  571  mots
\"10 euros. C\'est une offre canon. C\'est la meilleure offre tarifaire sur de la grande vitesse ferroviaire du monde. Nous avons regardé en Chine, le premier prix est à 15 euros, en promotion\". Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, ne boudait pas son plaisir ce mardi en présentant Ouigo, les nouveaux TGV à bas prix de la société ferroviaire qui débuteront leur activité le 2 avril entre Marne-la-Vallée, dans l\'est de Paris et Marseille (Saint-Charles) et Montpellier (Saint-Roch), via Lyon-Sain-Exupéry. Et ce sera même 5 euros pour tous les enfants de moins de douze ans accompagnés d\'un adulte. \"Ouigo sera 30 % moins cher\", explique Guillaume Pepy. Le prix d\'appel des iDTGV est à 19 euros et les billets Prem\'s à 20 euros. Au-delà du prix d\'appel, les tarifs de Ouigo grimperont au maximum à 85 euros l\'aller simple TTC.Empoignades sur les bagages ? Comme les compagnies aériennes à bas coûts, plusieurs services ne sont plus inclus dans le prix du billet et deviennent des options payantes. Ainsi, seul l\'emport d\'un bagage cabine est autorisé (avec un sac à main ou une poussette). Un second sera facturé 5 euros au moment de la réservation en ligne, 10 euros après l\'enregistrement en ligne, et 40 euros si le paiement est effectué à la gare. Problème, c\'est qu\'il n\'y a pas de définition du bagage payant, ce qui promet de sérieuses empoignades dans les gares. En outre, disposer d\'une prise électrique coûtera 2 euros. Les billets ne sont pas remboursable. Ils sont modifiables au prix de 10 euros jusqu\'à 4 heures avant le départ.La capacité de trois A380Pour ce prix, plusieurs services disparaissent. Il n\'y a pas de première classe. Conséquence, les trains Ouigo ont une capacité de 1.268 sièges (1.000 pour une rame classique), plus de trois fois celle d\'un A380 de Korean Air, de Qantas ou de Singapore Airlines (à peine plus de 400 sièges). Aussi faciliter l\'embarquement, les passagers doivent  arriver 30 minutes avant le départ du train. A l\'intérieur, pas de \"voiture-bar\". Les réservations ne sont possibles que sur Internet, sur le site de Ouigo, de Voyages SNCF et de plusieurs agences de voyages en ligne. Quant aux horaires, ils restent assez contraignants notamment pour des week-ends. \"Cette nouvelle offre s\'adresse aux quatre millions de Français qui habitent hors Paris et qui ont la tentation de prendre leur voiture plutôt que le train\", a expliqué le président de la SNCF.Baisse de coûts de 30 %Pour arriver à baisser les prix, la SNCF a réussi à baisser ses coûts de production. Comme le choix pour des aéroports secondaires de certaines compagnies aériennes à bas coûts, des gares périphériques permettent de bénéficier de péages moins chers. Surtout, les TGV Ouigo vont rouler 13 heures par jour, deux fois plus que les TGV classiques. Ce qui permet de répartir les coûts fixes sur un plus grand nombre de voyages, qui plus est sur des trains disposant d\'une capacité supérieure à celle d\'un TGV classique. Pour la directrice générale de la SNCF, Barbara Dalibard, \"ces trains ne changeront pas l\'économie du TGV, ils seront à peu près neutres\". Une manière de dire que Ouigo n\'a pas vocation à remplir les caisses de la SNCF.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :