Tesco veut ouvrir 23 hypermarchés en Chine

 |   |  253  mots
Tesco a fait le plein outre-Manche. Depuis cinq ans, la part de marché du distributeur britannique tourne autour de 30 % sur son marché domestique. Dès lors, l'avenir du groupe aux 70,9 milliards d'euros de chiffre d'affaires (dont 33 % à l'étranger) résiderait ailleurs. Plus que jamais. Terry Leahy, son directeur général, l'a confirmé mardi en présentant les résultats annuels du groupe : Tesco va mettre les bouchées doubles à l'international. Cette année, il ouvrira 2,6 millions de m2 de surface de vente (contre 1,5 million en 2009). Mais c'est à l'étranger qu'il réalisera la majorité de ses ouvertures de magasins et créera près de la moitié de ses 16.000 emplois de l'année.Le britannique va notamment pousser ses pions en Chine. Tesco y a inauguré 17 hypermarchés en 2009. Il en ouvrira 23 d'ici à fin février 2011.2,8 milliards d'euros investis en Chine Le groupe va notamment poursuivre le développement de centres commerciaux d'un nouveau genre dits les « Lifespace ». Il en a déjà inauguré trois en 2009. A Qingdao, fin janvier, près de 50.000 personnes s'étaient ruées dans ce nouveau concept abritant un Tesco, des restaurants et des boutiques, à l'instar de beaucoup de Carrefour dans le pays. Ce concept est censé propulser Tesco (82 hypermarchés) dans la roue du français (157 hypermarchés) et de l'américain Walmart (171 supercenters). D'ici à cinq ans, le britannique investira 2,8 milliards d'euros dans son expansion en Chine. Quitte à s'associer à des investisseurs asiatiques pour financer ses ouvertures de centres commerciaux. Carrefour, lui, compte ouvrir 22 hypermarchés en 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :