Darty chercherait un repreneur "de confiance"

 |   |  342  mots
Mauvais temps pour les grandes enseignes de distribution françaises.  Après la Fnac, c\'est au tour de Darty d\'être mis en vente par son propriétaire, le fonds Knight Vinke, selon des informations divulguées par Le Figaro. Le leader de l\'électroménager français est coté près de 300 millions d\'euros à la Bourse de Londres (254 millions de livres).Knight Vinke, qui possède 25% de Darty, aurait été approché par le groupe Carrefour. Celui-ci aurait été intéressé par l\'expertise de la célèbre chaîne de magasins sur toute la partie électroménager. Le numéro deux mondial de la distribution cherche, en effet, à relancer cette branche fortement déficitaire. Mais, le prix à payer paraissait trop cher pour un groupe soumis à une forte pression de ses actionnaires notamment en termes de rentabilité. Le fonds actionnaire de Darty ne souhaite pas, de son côté, faire une remise sur le prix. A 70 pence l\'action, il réalise déjà une forte moins-value. Lorsqu\'il est entré dans le capital en 2010, l\'action valait 100 pence…Les dirigeants réflechissent à l\'idée de fusionner Darty à une enseigne d\'ameublement ou à un autre géant du secteur. Ils ont ainsi songé à Dixons son équivalent britannique, numéro deux européen du secteur et également propriétaire de Pixmania. Depuis l\'arrivée de Knight Vinke, Darty a subi d\'importants bouleversements notamment sur son périmètre d\'activité. Le groupe a cédé sa filiale britannique Comet fin 2011, s\'est retiré d\'Italie en novembre dernier, et doit abandonner le marché espagnol en juin.La direction a d\'ores et déjà indiqué que les performances financières pour l\'exercice 2012-2013 clos fin avril seront décevantes. L\'exercice précédent s\'était terminé par une perte de 313,9 millions d\'euros soit une baisse de 42% pour le groupe qui s\'appelait encore à l\'époque Kesa. Le chiffre d\'affaires, lui, n\'avait pourtant reculé que de 2% à 4 milliards d\'euros.  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :