Hyundai-Kia double Nissan et les Allemands aux États-Unis

 |   |  352  mots
Il y a vingt ans, tout le monde se gaussait de la déplorable qualité des voitures coréennes. Aujourd'hui, changement de décor. Aux États-Unis, Hyundai et sa marque soeur Kia ont écoulé 751.900 véhicules (sur dix mois), en hausse de 18,5 %, sur un marché en progression d'un peu plus de 10 %. Le cinquième groupe automobile mondial double ainsi Nissan outre-Atlantique et fait mieux que tous les Allemands réunis ! Il se hisse ainsi au troisième rang des fabricants étrangers derrière Toyota et Honda. Sur le seul mois d'octobre, les ventes de Hyundai-Kia ont progressé de 38 % ! Les volumes de sa récente familiale Sonata produite sur place ont même bondi de 64 %. C'est désormais le dixième véhicule le plus populaire aux États-Unis, quasiment à égalité avec un « best-seller » traditionnel comme la Chevrolet Malibu. Et ce n'est pas fini. Le constructeur a dévoilé la semaine dernière au salon de Los Angeles une nouvelle compacte, l'Elantra, fabriquée dans l'usine de Montgomery (Alabama), qui contrera début 2011 les Ford Focus ou autres Toyota Corolla, au prix canon de 15.550 dollars (12.000 euros).Distribué sur eBayLe Coréen s'appuie sur deux usines locales, celle de Hyundai mais aussi celle de Kia à West Point (Georgie), ouverte il y a un an. Une deuxième équipe vient d'ailleurs d'y être introduite et 600 opérateurs ont été embauchés, portant ses effectifs à 2 000 personnes. West Point a une capacité de 300.000 véhicules par an, comme Montgomery. La production américaine se combine à un design local. Kia s'est ainsi doté d'un centre technique, à Irvine (Californie), qui a dessiné les derniers 4×4 Sportage et Sorrento, mais également la future « petite » Rio destinée notamment à l'Europe. Kia innove aussi dans la distribution. Il vient d'annoncer la mise en vente de ses voitures à travers le site eBay. Plus de 300 concessionnaires vont s'y impliquer. Le groupe, qui a affiché un bénéfice net trimestriel de 870 millions d'euros pour Hyundai et 430 millions pour Kia, est en outre bien placé en Chine, en Russie, en Inde et même en Europe où il vient de dépasser Toyota. Alain-Gabriel Verdevoye, à Los Angele

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :