Prudential compte sur l'Asie pour réussir sa gigantesque augmentation de capital

 |   |  337  mots
Pas à pas, Prudential aligne ses pions pour lancer l'assaut final sur AIA, la filiale asiatique d'AIG. L'assureur britannique a révélé ce vendredi qu'il allait non seulement s'introduire en bourse à Hong Kong, au marché primaire, mais qu'il serait aussi listé au marché secondaire à Singapour. Objectif ? Faire participer au maximum les investisseurs asiatiques à sa gigantesque augmentation de capital de 20 milliards de dollars, nécessaire pour financer l'acquisition de 35,5 milliards de dollars.60% des profits venus d'AsieLes actions Prudential seront listées en Asie le 11 mai, soit avant que les actionnaires ne votent sur le sujet lors de l'assemblée générale. Celle-ci se déroulera le 27 mai, date annoncée ce vendredi. « Les deux nouvelles cotations vont permettre aux investisseurs en Asie de participer au potentiel de croissance impressionnant qu'offre Prudential », explique Tidjane Thiam, son directeur général.Il tient cependant à rassurer la place londonienne, soulignant que le Royaume-Uni reste le « principal marché pour (ses) investisseurs ». Bien que Prudential mise pour sa croissance sur l'Asie (60% de ses bénéfices viendront de ce continent après l'acquisition), le groupe restera côté au London Stock Exchange.Conditions dévoilées le 5 maiLes investisseurs ont maintenant les yeux fixés sur le 5 mai, date à laquelle les conditions de l'augmentation de capital seront augmentées. Tidjane Thiam n'a pas pu annoncer le prix auquel seront émises les nouvelles actions lorsqu'il a annoncé l'acquisition début mars, faute de temps. AIG avait prévu de se débarrasser d'AIA en l'introduisant séparément en bourse, et les plans étaient déjà très avancés, rendant l'annonce de Prudential urgente. L'assureur britannique doit maintenant convaincre les investisseurs de participer à son émission de capital.Nouveau managerPour compléter ses préparations, Prudential a également nommé la semaine dernière Rob Devey pour diriger l'intégration d'AIA. Celui-ci est en charge de la branche britannique de Prudential depuis 2009. Il était auparavant à la banque semi-nationalisée Lloyds Banking Group, où il avait déjà travaillé à plusieurs intégrations de large ampleur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :