Dès la fin de ses études de kinésithérapie en 1996, Myriam A...

 |   |  77  mots
Dès la fin de ses études de kinésithérapie en 1996, Myriam Abord-Hugon s'engage aux côtés de Handicap International. Sa première mission l'emmène en Afghanistan. Elle enchaîne ensuite les pays difficiles et les zones de conflits : Angola, Cambodge, Congo, un bref passage au Tibet. Depuis 2006, elle est chef de mission du bureau local de son ONG à Pyongyang, en Corée du Nord, l'un des pays les plus fermés au monde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :