Un petit pas dans la bonne direction pour EDF

 |   |  168  mots
Dans le budget, il y a une mesure qui a représenté un petit pas supplémentaire pour EDF dans sa préparation à la construction de quatre centrales nucléaires en Grande-Bretagne. L'électricien français souhaite qu'un prix plancher soit fixé à la tonne de CO2, ou au moins qu'un mécanisme soit mis en place pour que le prix soit plus prévisible. Actuellement trop peu chère, la tonne de CO2 ne décourage pas suffisamment la construction de centrales conventionnelles (gaz, pétrole...), rendant les investissements dans le nucléaire - et les énergies renouvelables - comparativement moins intéressantes.Le budget n'a pas tranché sur la question, mais promet une consultation cet été « sur un mécanisme pour fournir une plus grande certitude aux investissements faibles en carbone ». C'est d'autant plus encourageant pour EDF que les conservateurs, s'ils sont élus, vont dans le même sens : ils proposent une taxe sur les générateurs d'électricité, décroissante suivant les émissions de CO2.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :