Diriger une boîte cotée, ça paye... surtout sur le CAC 40

 |   |  228  mots
Il fait bon être un patron du CAC 40. Sur le plan de la rémunération, tout au moins. Les dirigeants des sociétés du CAC 40 ont perçu l\'an dernier une rémunération sept fois supérieure, en moyenne, à celle des patrons des autres sociétés cotées à la Bourse de Paris, selon une étude publiée par l\'association ATH, laquelle regroupe une vingtaine de cabinets d\'audit et de conseil en France. Ces chefs d\'entreprises ne figurant pas dans l\'indice-phare de la Bourse de Paris ont touché une rémunération de 490.000 euros en moyenne, en 2011, soit une baisse de 4% par rapport à 2010. Parallèlement, les patrons du CAC 40 ont touché une rémunération moyenne de 3,55 millions d\'euros (stock-options et actions incluses), l\'an dernier, selon une étude de l\'Association française des entreprises privées (Afep,) parue en mai. Un montant certes en baisse de 6,2%, mais sept fois supérieur à la rémunération des dirigeants \"hors CAC 40.\" Par ailleurs, l\'étude pointe le déséquilibre entre les sexes, les femmes dirigeantes ne recevant en moyenne que 66% du salaire des hommes. En incluant le poids des actions et des stocks-options, dont les femmes bénéficient nettement mois que leurs homologues masculins, selon ATH, leur rémunération moyenne tombe à 56% de celle des hommes. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :