EPR  :  le finlandais TVO riposte

Client d'un EPR en Finlande, TVO a de nouveau rejeté hier sur Areva la responsabilité des trois ans de retard pris par le chantier. « Ils ont vendu l'EPR et c'est seulement ensuite qu'ils ont commencé à faire des plans d'ingénierie précis », affirme, dans une interview aux « Échos », Timo Rajala, vice-président du conseil de surveillance de TVO. « Nous n'avons pas des relations commerciales normales » avec Areva et « la capacité d'écoute d'Anne Lauvergeon [présidente du directoire d'Areva, Ndlr] n'est pas aussi bonne que sa capacité à parler », ajoute-t-il.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.