Les podcasts décollent, pas les revenus

L'écoute de la radio change. Podcasts (téléchargement des émissions pour une écoute en différé), ou tout simplement, écoute en direct via un ordinateur ou un mobile, toutes ces pratiques se développent rapidement. En témoignent le palmarès des podcast d'octobre de Médiamétrie et l'audience des sites de radio.Toujours en tête des podcasts, Europe 1, avec 4,4 millions d'émissions téléchargées au mois d'octobre. « Au niveau monde, il y a eu 5,8 millions de podcasts, soit une progression de 25 % sur un an », témoigne Gilles Nay, directeur du site Internet d'Europe 1. Avec 3,3 millions de visiteurs uniques en octobre, Europe1.fr a gagné 1,5 million de visiteurs en un an. Audience sur iPhoneDe plus en plus d'auditeurs écoutent la station de radio sur leur mobile. « L'iPhone représente 10 % de l'écoute en direct sur le numérique, et 16 % de l'écoute en différé », indique Gilles Nay. Même constat chez RTL sur sa radio jeune Fun Radio, dont un tiers de l'audience numérique s'est déplacée sur l'iPhone. La première station française commence à rattrapper son retard dans les podcasts. Avec 3,1 millions de fichiers téléchargés, RTL s'est hissée à la troisième place du classement, derrière Europe 1 et France Inter et réduit l'écart avec ses concurrents, grâce à une progression de 58 % sur un an. « Nous sommes passés devant France Culture en août et nous n'avons plus que 20 % d'écart avec France Inter », se félicite Tristan Jurgensen, à la tête de RTL Net.Europe 1 comme RTL bénéficient du succès de leurs humoristes. Les chroniques de Nicolas Canteloup pour Europe 1 et de Laurent Gerra pour RTL sont les émissions les plus téléchargées. La perte de Stéphane Guillon explique donc en grande partie le recul de France Inter, qui affiche sur le nombre de podcasts un recul de 21 % en un an. À la 4e place du classement avec 2,7 millions de podcasts, France Culture affiche une bonne performance compte tenu de son positionnement très pointu.Manque de visibilitéMais les podcasts rebutent encore les annonceurs, qui se plaignent du manque de visibilité entre le nombre de fichiers téléchargés et ceux réellement écoutés. Un constat que partagent Europe 1 et RTL. « Le chiffre d'affaires sur les podcasts est tombé de 100.000 euros il y a trois ans à 25.000 euros cette année », indique Tristan Jurgensen. Médiamétrie est donc invité à mettre en place au plus vite de meilleurs outils de mesure dans ce domaine. De fait, l'écoute numérique en différé ou en direct présente un potentiel plus important. RTL, qui a un accord avec Orange Live, va engranger 45.000 euros de chiffre d'affaires sur l'année, un montant encore marginal mais qui a doublé en un an. Sandrine C

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.