? Et pendant

 |   |  89  mots
L'envolée des déficits publics et de la dette contrarie la stratégie de sortie de crise de Nicolas Sarkozy.Hier soir sur TF1, le chef de l'État a expliqué sa politique économique et sociale, fortement contrainte par la détérioration des comptes publics. Il a confirmé la prochaine réforme des retraites, en indiquant qu'elle concernerait à la fois les secteurs privé et public. Il a par ailleurs défendu Henri Proglio, le patron d'EDF, l'un des « meilleurs chefs d'entreprise français ». Pages 2 à 4 et éditorial page 11

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :