Cuba investit aux États-Unis

 |   |  112  mots
Cuba a bon espoir d'introduire sur le marché américain le Heberprot-P, un médicament contre les ulcères du pied fréquents chez les diabétiques. Déjà commercialisé dans cinq pays dont l'Algérie et l'Argentine, Cuba a aussi réussi à breveter le médicament dans l'Union européenne et 14 autres pays. Malgré l'embargo imposé par Washington, l'île a déjà obtenu des licences aux États-Unis pour son vaccin contre la méningite B et son anticorps monoclonal HR3, employé pour traiter le cancer de la tête et du cou.Avec 300 millions d'euros par an, l'exportation de médicaments est devenue une importante source de revenus pour Cuba.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :