Les internautes ne sont pas passés aux contenus payants

 |   |  255  mots
Télécharger de la musique, des livres numériques, lire la presse, regarder des vidéos ou surfer sur les réseaux sociaux. Ces usages entrés dans les moeurs des internautes ont été analysés par le premier baromètre numérique concocté par l'institut GfK pour l'AFP. Premier enseignement, malgré le succès des nouveaux écrans - iPhone, iPad et autres tablettes numériques ou smartphones (qui donnent accès à l'Internet mobile) -, l'ordinateur reste dans environ 90 % des cas le premier outil pour surfer. Tendance de fond, les lecteurs MP4, comme l'Archos ou l'iPod, sont devancés par les téléphones portables dans la vidéo, prémisse à une disparition programmée, selon GFK. Ensuite, si les éditeurs mettent à disposition du public sur Internet un nombre toujours croissant de livres, les internautes se concentrent d'abord sur l'offre gratuite, puisque 28 % seulement des ouvrages téléchargés sont payants. Dans la musique, la loi Hadopi contre le piratage n'a pas encore eu beaucoup d'écho. En effet, 47 % des internautes interrogés qui écoutent de la musique téléchargées ne cachent pas qu'ils se la procurent sur des sites illégaux comme eMule, Torrents ou RapidShare. Bonne nouvelle, ils sont quasiment autant à acheter dans les magasins en ligne comme iTunes, Amazon.fr ou Virginmega.fr. Les internautes s'informent également beaucoup, gratuitement. Ils consacrent 44 % à la lecture de la presse, sur Internet : la presse quotidienne nationale est le premier contenu consommé (73 %), devant la presse régionale (38 %) et les magazines d'informations générales (34 %).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :