Lancement réussi du satellite de télécoms le plus sophistiqué au monde Alphasat

 |   |  770  mots
Lancement réussi. Jeudi, à 16 heures 54, heure de Guyane (21 heures 54, heure de Paris), Ariane 5 a parfaitement réussi sa mission depuis le Centre Spatial Guyanais, port spatial de l\'Europe et a mis en orbite deux satellites, l\'un de télécommunications Alphasat pour le compte de l\'opérateur britannique Inmarsat et l\'autre de météorologie INSAT-3D pour l\'agence indienne ISRO (Indian Space Research Organization). Il s\'agit pour le lanceur européen du 56ème succès d\'affilée depuis 2003 et du troisième en 2013.70éme lancement d\'Ariane 5Ce 70ème lancement d\'Ariane 5, \"qui confirme la fiabilité inégalée du notre lanceur, a une signification particulière pour Arianespace\", a estimé le nouveau PDG d\'Arianespace, Stéphane Israël, cité dans un communiqué. Notre lanceur Ariane 5 vient de mettre en orbite le plus gros satellite de télécommunications jamais produit en Europe pour notre client Inmarsat\". Les relations commerciales qui lient Arianespace et Inmarsat remontent aux lancements des premiers satellites Inmarsat. La société britannique lui a confié à le lancement de huit de ses satellites. Par ailleurs, INSAT-3D est le 16ème satellite confié par ISRO à Ariane depuis le lancement du satellite expérimental APPLE sur le Vol L03 en 1981. Arianespace a également lancé deux autres satellites de conception indienne, destinés aux opérateurs Eutelsat et Avanti Communications. Un 17ème satellite de l\'ISRO, le GSAT-7 dédié aux télécommunications, sera lancé lors du prochain vol d\'Ariane 5, VA215 prévu le 29 août.Ce nouveau succès du lanceur européen \"met à l\'honneur les trois centres techniques du CNES\", a estimé de son côté le Centre national d\'études spatiales dans un communiqué. Ainsi, la direction des lanceurs, qui a conçu Ariane 5 avec sa coiffe de 5 mètres de diamètre, a permis d\'embarquer Alphasat. Le Centre spatial guyanais a préparé les deux satellites lancés et a procédé au lancement d\'Ariane 5. Enfin, le Centre spatial de Toulouse a joué \"un rôle majeur, avec l\'Agence spatiale européenne et l\'industrie, dans le développement de la plateforme Alphabus dont Alphasat est la première utilisation\".Un futur qui passe par Ariane 6\"Le futur du spatial européen, notamment dans le secteur des lanceurs, réclamera toujours plus de compétitivité, et la fiabilité restera l\'élément clé de cette compétitivité\", a expliqué le PDG d\'Astrium (groupe EADS) François Auque. Un rappel comminatoire pour appeler l\'Europe à ne pas rester immobile dans le domaine des lanceurs et préparer Ariane 6. Astrium était maître d\'œuvre à la fois du lanceur, Ariane 5, et d\'Alphasat. François Auque a été entendue par la ministre de l\'Enseignement supérieur et de la Recherche, en charge de l\'espace, Geneviève Fioraso : \"l\'Europe spatiale prépare aussi son futur avec le programme Ariane 6 dont la configuration a été récemment présentée par l\'ESA. C\'est ainsi que nous maintiendrons la compétitivité, donc les emplois, de cette filière d\'excellence\".Alphasat le satellite de télécoms le plus sophistiqué au mondeAlphasat, d\'une masse au lancement de 6 650 kg, permettra à l\'opérateur Inmarsat (International Maritime Satellite Organization) une extension de son réseau mondial de télécommunications en Europe, en Asie, en Afrique et au Moyen-Orient. Avec à son bord une nouvelle génération de processeur numérique ainsi qu\'un réflecteur d\'antenne de 12 mètres de diamètre, Alphasat sera placé en orbite géostationnaire au-dessus du Congo, pour une durée prévisionnelle de 15 ans. Alphasat est également le \"premier satellite utilisant Alphabus, plateforme extrêmement puissante\", dont le développement a été soutenu conjointement par l\'Agence spatiale européenne (ESA) et le CNES, a rappelé pour sa part Thales Alenia Space (TAS). En 2007, l\'opérateur Inmarsat avait signé un partenariat public-privé (PPP) avec l\'ESA pour devenir le premier client de la plateforme Alphabus, embarquée aujourd\'hui à bord d\'Alphasat, \"le nouveau satellite européen haut de gamme, ultrasophistiqué, capable de rivaliser avec les satellites de télécommunications américains les plus performants\", selon TAS.Enfin, INSAT-3D est un satellite météorologique construit et opéré par ISRO. D\'une masse au lancement de 2 100 kg et chargé de développer un service de prévention des tempêtes et des catastrophes naturelles, INSAT-3D sera placé en orbite géostationnaire au-dessus du sud du Sri Lanka, pour une durée prévisionnelle de 7 ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :