Appel à la grève des fonctionnaires : le baptême du feu de François Hollande

 |  | 324 mots
Lecture 1 min.
Baptême du feu pour François Hollande. Pour la première fois depuis son élection, les 5,2 millions de fonctionnaires du pays sont appelés à faire grève jeudi notamment pour la revalorisation de leurs salaires. Un appel des trois syndicats CGT, FSU et Solidaires (40% des voix chez les agents) qui concerne les trois catégories de fonctionnaires (d’Etat, territoriaux et hospitaliers). Grâce à ce mouvement, les syndicats espèrent peser sur la réunion consacrée aux carrières et rémunérations prévue le 7 février avec la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu, qui doit permettre d\'entrer dans le vif du sujet après la phase de bilan.Le changement doit se faire maintenant\"Les agents attendent un signe de changement du gouvernement\", a expliqué à l\'AFP Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, pour qui \"la fonction publique se sent oubliée\". Les agents entendent signifier qu\'ils attendent des gestes concrets en matière salariale, mais défendent également des revendications concernant l\'emploi ou la journée de carence (non indemnisée) en cas d\'arrêt maladie. Pour Jean-Marc Canon, responsable du premier syndicat de fonctionnaires, la CGT, la situation en matière salariale est \"absolument catastrophique\" et exige des \"mesures urgentes\". \"Cela ne peut pas durer comme ça\", affirme-t-il. C\'est pourquoi les syndicats réclament une revalorisation du point d\'indice qui sert de base au calcul des salaires et n\'a pas bougé depuis 2010.Une faible marge de manoeuvreReste que la marge de manoeuvre budgétaire de la ministre de la Fonction publique est pratiquement nulle. Et pour cause, le gouvernement prévoit de maintenir la masse salariale de l\'Etat quasiment stable d\'ici 2015 (80,6 milliards d\'euros en 2013). Or, une hausse de 1% du point d\'indice augmenterait de 800 millions d\'euros cette masse salariale et de 1,8 milliard celle des administrations publiques, selon la Cour des comptes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :