Nouvelle semaine de baisse pour le CAC 40

Après une semaine déjà difficile, le mouvement de correction s'est poursuivi sur les marchés. À la Bourse de Paris, la perte de confiance des investisseurs a fait retomber le CAC 40 aux alentours de 3.700 points, un seuil que l'indice a même enfoncé lors de la séance de jeudi. Au terme de la semaine, le CAC 40 affiche un repli de 2,13 %, seulement limité par une séance de rebond vendredi. La perspective de règles plus strictes concernant la sphère financière, que ce soit selon les propositions d'Obama ou du comité de Bâle, et la restriction du crédit en Chine ont continué de semer le doute. Cette semaine se sont ajoutées les incertitudes concernant la reconduction de Ben Bernanke à la tête de la Réserve fédérale américaine (confirmée finalement jeudi soir) et surtout les inquiétudes sur la Grèce. Avec une question pour les investisseurs : dans quelle mesure les pays européens vont-il venir au secours de leur voisin grec ? Affaiblissement de l'euroDes informations du « Monde » évoquaient jeudi un plan de soutien préparé par la France et l'Allemagne, qui ont tous deux démenti. Mais la spéculation est allée bon train, d'autant plus que l'Espagne et le Portugal pourraient aussi poser problème. Dans la foulée, ces interrogations ont largement affaibli la monnaie européenne, l'euro s'échangeant à moins de 1,39 dollar. Pour Philippe de Vandière, analyste chez IG Markets, la correction du marché n'est cependant pas inquiétante. « Il s'agit surtout d'un mouvement de rationalisation des marchés. Dans la mesure où le CAC 40 a progressé de 22 % en 2009, là où l'on n'attendait que 15 %, les investisseurs procèdent à un petit réajustement. » L'analyste reste néanmoins prudent à court terme en raison des incertitudes macroéconomiques entourant les annonces évasives d'Obama sur la réglementation financière et la restriction du crédit en Chine. Les nouvelles macroéconomiques ont occulté tous les bons résultats d'entreprises publiés cette semaine. Elles continueront à se révéler prépondérantes tant que les mesures avancées par Barack Obama ne seront pas éclaircies. Toutefois, les résultats permettent de donner une indication aux marchés sur le moyen terme. ArcelorMittal à la peineParmi les secteurs à suivre, les valeurs médias ont été particulièrement recherchées. Havas affiche ainsi la meilleure performance du SBF 120 sur la semaine (+ 6%). M6 et JCDecaux, qui publiaient leur chiffre d'affaires, grimpent respectivement de 4 % et de 1,3 %.A l'inverse, les valeurs industrielles ont encore souffert, notamment ArcelorMittal. Le titre du sidérurgiste a dégringolé de 6 %, signant le plus fort repli hebdomadaire du CAC 40, en raison d'inquiétudes pour la demande chinoise en acier. Depuis le début de l'année, l'action a décroché de 11,48 % quand le CAC 40 recule de 5 %.
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.