dépêches

 |   |  523  mots
en brefL'assemblée générale d'Axa valide à 79 % L'évolution de la gouvernanceLes actionnaires d'Axa, réunis ce jeudi en assemblée générale, ont entériné à 79 % le retour de l'assureur français au mode de gouvernance à conseil d'administration, qu'il avait abandonné en 1997, tandis que la nomination du patron exécutif du groupe, Henri de Castries, comme administrateur a receuilli 85 % de votes favorables. Le conseil, qui s'est réuni dans la foulée, a élu à sa présidence Henri de Castries, en vue de simplifier la prise de décision. Il a aussi créé un poste de vice-président - confié à Norbert Dentressangle - censé équilibrer la gouvernance. Denis Duverne, jusque là directeur financier, a été nommé directeur général délégué. AXA reste confiant sur l'opération AXA APHLe groupe d'assurance a déclaré ce jeudi, lors de son assemblée générale, avoir la «quasi-certitude» de pouvoir mener à bien le rachat des activités asiatiques d'AXA APH, malgré la décision de l'autorité australienne de la concurrence de bloquer l'offre de la banque NAB. L'immobilier commercial européen pourrait coûter jusqu'à 92 milliards d'euros aux banquesL'agence de notation financière Standard and Poor's estime que les prêts à l'immobilier commercial au Royaume-Uni, en Irlande et en Espagne, pourraient faire perdre jusqu'à 92 milliards d'euros aux banques entre 2009 et 2011. Les banques de ces pays sont les plus exposées, mais « certains établissements de crédit allemands restent également assez vulnérables, en raison de leur importante exposition à l'immobilier commercial à l'étranger », indique l'analyste de S&P. Au Royaume-Uni, les établissements les plus exposés sont Royal Bank of Scotland et Lloyds Banking Group.L'accès aux services bancaires des populations pauvres s'améliore en France, selon le crédoc Une étude du Crédoc révèle que, de 2001 à 2009, la proportion de bénéficiaires de minima sociaux titulaires d'un compte bancaire de dépôt est passée de 92 % à 96 %. Sur la même période, la part de ceux disposant d'une autorisation de découvert a fortement progressé, de 43 % à 72 %. Enfin, 80% de ces ménages étaient titulaires d'une carte de crédit fin 2009, contre 39 % seulement en 2001.L'érosion de l'encours des crédits aux entreprises se poursuitEn mars, la croissance des crédits au secteur privé non financier (y compris les encours titrisés) a continué de se renforcer légèrement en rythme annuel (1,9 %, après 1,7 %), indique la Banque de France. Mais alors que la croissance des crédits aux ménages s'intensifie (4,8 %, après 4,6 %), l'érosion de l'encours des crédits aux sociétés non financières se poursuit (-1,7 %, après -1,8 % en rythme annuel).L'IASB, l'entité indépendante qui édicte les normes IFRS en vigueur en Europe depuis 2005, a annoncé ce jeudi une série de mesures destinées à pousser les investisseurs à s'impliquer davantage dans le processus de normalisation international. UBS, la première banque suisse, a annoncé ce jeudi qu'elle paierait 112 millions de dollars pour racheter la société de courtage brésilienne Link Investimentos, afin de renforcer son activité de banque privée et de gestion d'actifs dans la région.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :