Axa peine à se relancer malgré la reprise des marchés

 |   |  347  mots
uranceSon président, Henri de Castries, a beau entrevoir une « éclaircie » dans les « perspectives générales des marchés », Axa est resté sous la pluie au troisième trimestre. Le géant mondial de l'assurance a annoncé hier un chiffre d'affaires global de 68,1 milliards d'euros de janvier à septembre, en baisse de 5,1 % sur un an en base comparable. Un chiffre « en ligne » avec la tendance du premier semestre, ainsi qu'avec les prévisions des analystes. Le titre Axa a néanmoins perdu jusqu'à 2,7 % peu après l'ouverture de la Bourse, avant de profiter d'une tendance favorable pour clôturer en hausse de 1,57?%, à 17,44 euros.accélération en franceDans le détail, les revenus de l'activité vie, épargne et retraite, fortement axée sur les produits risqués, reculent de 6,4 %. La part des produits en unités de compte décline ainsi de 50 % à 38 % dans les affaires nouvelles, elles-mêmes en recul de 15 %, à 4,5 milliards d'euros. Cet affaissement est dû à l'Asie (? 22 %), mais surtout aux marchés américain (? 41 %) et britannique (? 20 %), qui ont levé le pied sur les produits dits à « annuités variables », Axa ayant dû revoir leurs garanties à la baisse après avoir subi des pertes importantes fin 2008. En revanche, le groupe a réussi à accélérer en France (+ 14%), ainsi qu'en Italie et en Allemagne. Au total, la collecte nette ressort positive, à 7 milliards d'euros, dont 3,4 milliards en unités de compte. L'activité de gestion d'actifs a de nouveau souffert, avec des revenus en chute de 31 %, à 2,25 milliards, du fait d'une décollecte nette de 51 milliards et de la désaffection des clients pour les actions, plus rémunératrices pour Axa. Outre l'assurance internationale, dont les revenus progressent de 3?% grâce aux garanties de responsabilité civile (+ 14?%), c'est surtout l'assurance dommage qui permet au groupe de limiter la casse, avec des revenus en hausse de 0,6?%, tirés par la France (+ 1,2?%) et, en assurance automobile de particuliers, par le Royaume-Uni, au Canada et à l'Asie. Seule vraie satisfaction pour Axa, sa marge de solvabilité se redresse de 7 points par rapport au 30 juin, à 140?%, portée par la marée montante sur les marchés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :