A peine née, la taxe Tobin devient light en passant de 0,1% à 0,01%

 |   |  337  mots
Une victoire pour les banques. Les pays européens envisagent de réduire la portée de la future taxe sur les transactions financières - également appelée \"taxe Tobin\" - en faisant passer son taux effectif de 0,1% à 0,01% par rapport au projet initial.Les banques et les intermédiaires financiers avaient jeté toutes leurs forces dans la bataille contre un mécanisme censé les faire contribuer aux coûts de la crise financière et inspiré par la France et l\'Allemagne.De hauts fonctionnaires européens pensaient que la taxe sur les transactions financières permettrait de lever jusqu\'à 35 milliards d\'euros par an. Mais ce calcul prenait pour base une taxe représentant 0,1% de la valeur des transactions boursières concernées alors que, suivant la dernière mouture du projet, elle serait ramenée à 0,01%, ont dit des responsables à Reuters.Une introduction progressiveEn outre, la taxe serait introduite avec plus de progressivité. Au lieu de 2014 pour l\'ensemble des transactions sur actions, obligations et certains dérivés, elle ne s\'appliquerait plus qu\'aux actions l\'an prochain et ensuite aux obligations à un horizon pouvant s\'étendre à deux ans. Les dérivés seraient concernés après cela pour autant que le mécanisme ne soit pas arrêté si des problèmes survenaient, comme une émigration massive des traders pour éviter de payer la taxe.Telle qu\'elle est conçue, la taxe soulève bien des interrogations: Comment la percevoir? Faut-il l\'imposer suivant la domiciliation du vendeur ou de l\'acheteur ou suivant le lieu d\'émission de la valeur mobilière traitée? Au sein même des 11 pays qui ont endossé le principe de la taxe - France, Allemagne, Italie, Espagne, Autriche, Portugal, Belgique, Estonie, Grèce, Slovaquie, Slovénie - des divergences se font jour. Ainsi, la France et l\'Italie ne souhaitent pas voir cette taxe s\'imposer également aux transactions sur fonds d\'Etat, craignant que cela décourage les investisseurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :