La Fed se tient prête à secourir l'économie

 |   |  217  mots
S'il y a un enseignement à retenir du colloque de Jackson Hole, c'est que Ben Bernanke n'hésiterait pas, conduit par son obsession de la déflation, à accroître les mesures d'assouplissement quantitatif de la Fed si l'économie américaine devait accuser un nouveau plongeon. Le président de la Fed, spécialiste reconnu de la Grande Dépression, veut éviter à tout prix une spirale auto-alimentée de baisse des prix et des salaires, avec ses effets dévastateurs.Mais pour l'heure, Ben Bernanke doit s'atteler à la difficile tâche de rassurer les marchés, inquiets du ralentissement de l'économie américaine. Le tout sans trop en faire pour éviter d'apparaître pessimiste sur l'évolution de la conjoncture.Cette posture a été illustrée le 10 août dernier. Alors que les investisseurs avaient pris connaissance, le 6 août, des chiffres décevants de l'emploi pour le mois de juillet, le Comité de politique monétaire a annoncé que la Fed allait désormais réinvestir en obligations d'État les remboursements issus de son portefeuille de titres hypothécaires acquis lors de son programme d'assouplissement quantitatif, soit environ 20 milliards de dollars par mois. Une manière de maintenir la voilure, au lieu de laisser diminuer progressivement la taille de son soutien à l'économie. J. B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :