Génération 2010

 |   |  321  mots
DR
DR
Par Eric Chol, rédacteur en chef à La Tribune.

Ils sont nés deux ans après la crise. Quand ces 828.000 nouveaux bébés français fêteront leurs 20 ans, Jean-François Copé (66 ans) et Manuel Valls (68 ans) achèveront leur carrière politique. Cette année-là, le duo Fabius-Juppé (84 et 85 ans) fera irruption sur tous les écrans du Web pour vendre leur ouvrage commun, "les Raisons du renouveau français". Succès médiatique assuré, échec commercial prévisible. Depuis la disparition de l'ENA, décidée par le gouvernement de François Baroin en 2018, le style techno passe mal.

Plus opportuniste, l'essayiste Nicolas Baverez (69 ans) séduit encore, avec un nouveau best-seller, "L'Allemagne qui tombe". Une analyse au vitriol sur le voisin d'outre-Rhin, qui avait trop vite oublié qu'il était devenu un pays fossilisé. Car en 2030, l'Europe a changé de visage. Un siècle exactement après le lancement de la ligne Maginot, la France, force féconde du Vieux Continent, a repris des couleurs dans le tête-à-tête qui l'oppose à l'Allemagne. Certes, cette dernière demeure encore le pays le plus peuplé d'Europe, mais plus pour longtemps.

Rattrapée par la France (et le Royaume-Uni), elle sert surtout de modèle à l'Europe pour ses nouvelles lois sur la solidarité entre générations. A Paris, Nicolas Hulot, Michel Platini et Nicolas Sarkozy fêtent ensemble en 2030 leurs 75 ans, autour de Michel Drucker, qui a accepté, dix ans après sa mise à la retraite cathodique forcée, de faire un retour sur une chaîne de la Toile. Les jeunes, eux, boudent l'événement. Ils sont en colère. Deux ans auparavant, ils ont défilé dans les rues, à l'occasion du 60ème anniversaire de Mai 68, en criant "Rendez-nous l'argent". Exception démographique, la France, contrairement à la plupart des pays européens, n'est pas totalement ridée en 2030. Une vitalité qui fait sa force. Mais qui a rouvert aussi la guerre des générations. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :