PODCAST. «Les entrepreneurs américains ne sont pas plus formidables que ceux de la French Tech» Emmanuel Arnaud et Charles-Edouard Girard (HomeExchange)

 |  | 207 mots
Lecture 2 min.
Emmanuel Arnaud & Charles-Edouard Girard
Emmanuel Arnaud & Charles-Edouard Girard (Crédits : DR)
ÉPISODE 23. Spécialiste de l'échange de maison entre particuliers, l'entreprise HomeExchange s'est construite sur une succession d'acquisitions. Ils reviennent sur le choix délicat de troquer leur marque originelle, "Guest to Guest", pour celle de leur nouvelle acquisition. Les deux français ont fait preuve d'audace en rachetant leur plus gros concurrent américain. Par Olivier Mathiot et Thomas Benzazon. (*)

"40 nuances de Next" est un podcast conçu pendant le confinement par (*) Olivier Mathiot, le président de The Camp, un campus dédié aux nouvelles technologies basé à Aix-en-Provence et (*) Thomas Benzazon, multi-entrepreneur, en partenariat avec La Tribune, Maddyness, l'association France Digitale et la French Tech, le label créé par le ministère de l'Economie.

Pour rappel, le Next 40 est une initiative lancée par Bercy à l'automne 2019. Il regroupe les 40 plus grosses startups françaises, déterminé sur la base de critères économiques (montant des levées de fonds, chiffres d'affaires, taux de croissance annuelle) porté par le Secrétaire d'Etat au Numérique Cédric Ô. Il est une référence explicite au CAC 40, les 40 plus grosses capitalisations boursières françaises. Ce Next 40 sera-t-il le prochain CAC 40 ? Ou bien est-il encore un CAC 40 en devenir ? Car la question du monde d'après est là présente dans tous les esprits.

Dans chaque épisode, un ou une entrepreneur du Next 40 (sélection 2019).

Voici le numéro 23, avec Emmanuel Arnaud et Charles-Edouard Girard d'HomeExchange, leader mondial de l'échange de maisons et d'appartements entre particuliers.

Première partie

Seconde partie

Lire aussi : A quoi sert le French Tech 120 et qui sont les startups sélectionnées ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/03/2021 à 10:40 :
Une vérité en effet mais leurs banques elles, et donc leurs investisseurs eux beaucoup plus par contre et quand un entrepreneur n'est pas correctement financé il ne lui sert à rien d'être le meilleur.

Aux états unis si vous montez votre entreprise et que vous vous plantez, les financiers vous acueillent ensuite à bras ouverts du fait de votre expérience, en UE eux ils vous dessinent une cible sur le front.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :