Toyota Rav4 : le doyen des SUV devenu premium

 |   |  590  mots
Du SUV extrêmement compact, le SUV de Toyota a pris de l'envergure pour coiffer une gamme SUV plus ambitieuse.
Du SUV extrêmement compact, le SUV de Toyota a pris de l'envergure pour coiffer une gamme SUV plus ambitieuse. (Crédits : Toyota)
Le grand SUV de la marque japonaise n'a plus rien à voir avec sa première génération lancée en 1994. Repositionné en haut du segment avec ses 4,60 mètres de long, il n'hésite pas à mordre sur les plates-bandes des marques premium. Non sans succès, si le choix de la boite CVT ne vous rebute pas...

Plus discret que son compatriote et concurrent Qashqai, le Rav4 n'en est pas moins une référence sur le segment des SUV. Plus encore car il est antérieur au Qashqai de 13 années, puisque sa première génération date de 1994. Il faut dire que le doyen des SUV avait pris un sacré coup de vieux face à une concurrence qui a dépoussiéré le marché des "4X4", comme on les appelait alors... Mais Toyota s'est toujours montré pragmatique, et le Rav4 a su s'adapter aux évolutions du marché.

Toyota Rav4

Ainsi, du SUV extrêmement compact (4m environ en 1994), le SUV de Toyota a pris de l'envergure pour coiffer une gamme SUV plus ambitieuse. Le Rav4 s'est repositionné sur un segment haut de gamme avec une longueur de 4,6 mètres (soit 20cm de plus qu'un Qashqai), confiant au CHR le soin de faire du volume. Ce virage stratégique pour le 4X4 de Toyota ne se limite pas à des centimètres en plus, du design aux équipements, tous témoignent de cette volonté de faire du Rav4 un produit premium...

Lignes assagies

Il est vrai que rarement une Toyota n'avait arboré une silhouette aussi imposante et élégante à la fois. On est loin des lignes sculpturales de type époque cubiste du CHR. Au contraire, le Rav4 a lissé les lignes sur les flancs, tout en gonflant le capot pour un nez imposant et une calandre très verticale. Cette carrure s'affirme également à l'horizontale puisque la carrosserie culmine à 169 cm de hauteur, soit 10cm de plus qu'un Qashqai. Le vent du design déstructuré souffle en poupe sur ce SUV avec cette ceinture de caisse qui rehausse une signature lumineuse toutefois plus simple que sur CHR ou Prius.

Rav4

Par ses proportions et sa silhouette massive, le Rav4 rassure et donne une impression de robustesse et de solidité... Ce n'est pas pour rien d'ailleurs qu'il nous a rappelé le Volvo XC60, un gage en matière de robustesse. Cette ambiance se poursuit à l'intérieur avec des matériaux costauds et premiums à la fois: une planche de bord étagée, des traits de lumière tamisée pour une ambiance feutrée, sans parler de l'excellente acoustique... On regrette néanmoins une connectivité plutôt basique, un guidage GPS au graphique anachronique, et le choix (stratégique, certes) de ne pas implémenter CarPlay ou AndroidAuto, les chevaux de Troie d'Apple et Google pour imposer leurs contenus dans l'automobile.

Un monstre à conduire comme une compacte

De toute façon, vous ne troquerez pas vos applis téléphoniques contre l'agrément de conduit du Rav4. Ici, on pilote un monstre de 1.600 kilos mais on a l'impression de conduire une compacte urbaine. Essayée ici dans sa version hybride, ce gros bébé s'est montré très sobre. Mais comme toute Toyota qui se respecte, le Rav4 exige une conduite zen... La boîte CVT n'aime pas les accélérations brutales et encore moins en côte... Ce qui risque d'agacer les férus de conduite sportive. Il faut également compter avec d'excellents amortisseurs qui, là encore, rappellent une voiture premium.

Toyota Rav4

Évidemment, avec cette panoplie d'équipements, la qualité des matériaux, le segment sur lequel il se positionne, le nouveau Rav4 affiche une grille tarifaire conséquente. Toutefois, même si le prix d'appel est élevé (35.800 euros), il est toutefois immédiatement disponible dans sa version hybride. Un prix plutôt intéressant compte tenu des prestations proches de ce qu'on trouve dans le haut de gamme, mais beaucoup plus cher...

Toyota Rav4

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/10/2019 à 12:45 :
Autant le petit rav4 est un 4x4 passionnant, excellent sur toute route ou chemin, son poids léger en fait une conso raisonnable de l'ordre de 8l aux 100 (un vrai 4x4 vous rappelle vite que ce n'est pas fait pour foncer) à comparer avec la twingo moteur arrière que j'ai louée il y a un an 7l aux 100, et hypersolide, le patron du fils a pulvérisé un porsche cayenne et autres voitures de haut de gamme et toujours revenuà son rav4.
Je déteste la mode des suv et souvent même pas capables de se sortir ou sortir les autres d'un bourbier.
a écrit le 27/10/2019 à 9:20 :
pourquoi vous n’en parlez pas de la consommation et des émissions de CO2?
C’est pourtant le plus important maintenant pour une voiture non?
Protéger la vie authentiquement humaine sur terre, c’est pas un objectif pour un journaliste ?
a écrit le 27/10/2019 à 9:17 :
C’est gros, c’est lourd, ça consomme toujours du pétrole: c’est mort ne.
Autant acheter une Tesla model 3 ou y. En 5 ans l’ecart De prix sera compensé par les économies sur le carburant et l’entretien
a écrit le 26/10/2019 à 15:22 :
Quant au poids il est prohibitif. Ça sent le véhicule étudié avant qu’on sort quand même Avant la punition sur les rejets de CO2. Comme cela le coût des études est plus ou moins amorti. De toute façon l’hybride est trop complexe et cher.
Réponse de le 27/10/2019 à 9:43 :
l hybride toyota a ses lettres de fiabilité...... depuis 20 ans..... quant au prix, il faut comparer ce qui est comparable.....de toute manière l hybride va devenir une obligation
Réponse de le 27/10/2019 à 13:39 :
@ réponse de curieux 37: je ne vois pas pourquoi les hybrides avec leur nombreux inconvénients (poids, faible autonomie, 2 moteurs, prix, ...) devraient devenir une obligation. Ils ne répondent pas aux nécessités de nombre de gens. Quant à leur intérêt quant à la pollution, intégrant objectivement TOUS les paramètres du cycle de vie, cela reste la bouteille à l'encre.
a écrit le 26/10/2019 à 11:27 :
La bagnole ideale pour se garer sur les trottoirs.
La suedoise aux nattes va apprecier.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :