UMP, Florange : on achève bien la politique

Un véritable désastre. En moins de trois semaines, la parole politique, qui n'en avait pourtant pas besoin, a été gravement abîmée.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)

Bienvenue à Florange et merci Mittal ! Voilà ce que devraient clamer les multiples chefs de l'UMP depuis que le guêpier lorrain s'est installé dans l'actualité. La chaleur des hauts fourneaux a opportunément éteint - enfin presque - les projecteurs sur le feuilleton-catastrophe qu'ils nous projetaient depuis ce funeste dimanche 18 novembre qui avait coupé en deux et à vif leur parti. Ils auraient pourtant tort de se réjouir. Car en passant le ballon bien involontairement au gouvernement dans ce concours de palinodies, l'opposition n'a fait qu'entretenir une séquence en tout point calamiteuse que l'on pourrait titrer façon universitaire : de l'accélération de la baisse tendancielle de la valeur de la parole politique. Ou beaucoup plus "twitteriquement" : #leFNvousremercie.
Difficile en effet de remplir autant la musette des populistes et de leurs affidés en aussi peu de temps. Un festival de mensonges, de revirements, de trahisons, de vains moulinets, d'hypocrisies en tout genre. Avec au casting, la quasi-totalité de ce que compte de plus galonnés la classe politique française. Le tout en direct pour l'UMP qui, n'étant pas aux affaires, si l'on ose dire, a jugé pouvoir se permettre n'importe quoi, et en léger différé pour le pouvoir en place, contraint tout de même à un devoir de réserve de quelques heures.

Faire prendre tant de risques à cette parole présidentielle

Les deux parties de ce piteux spectacle ont un argument commun : comment pourrir un dossier déjà généreusement faisandé? Pour la première, un scrutin bancal et plus disputé que prévu, dont on sait pertinemment que l'on n'en connaitra jamais les véritables résultats; pour la seconde, une affaire socio-industrielle beaucoup plus complexe que ce que les uns et les autres veulent nous faire croire, pour lequel toute tentative de pédagogie est vouée à l'approximation donc à l'échec.
On aurait pu espérer que face à des dossiers potentiellement aussi explosifs, ces gens responsables agissent avec un rien de ...responsabilité. Il n'en fut rien. On nous a donc raconté tout et n'importe quoi, dans une urgence incontrôlée, où seule semblait compter la capacité des uns et des autres à se sortir le moins abimé possible du bourbier, quitte à tirer ouvertement sur ses petits camarades, en sachant bien que le temps cicatrisera les blessures. C'est le jeu de la politique et vraiment pas son meilleur visage. Même les mots perdaient leur sens lorsqu'on a entendu un François Hollande se porter personnellement garant de l' « accord » conclu avec Mittal. Comment peut-on commettre une telle erreur, faire prendre tant de risques à cette parole présidentielle, qui a déjà suffisamment souffert pendant le dernier quinquennat?

L'envie de silence, d'une pause. En espérant que Jérôme Cahuzac n'a jamais eu de compte en Suisse.

 


 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 35
à écrit le 09/12/2012 à 11:30
Signaler
A savoir si l'UMP a trempé dans la statolâtrie, c'est une chose intéressante. Nous savons que l'Etat pèse trop sur l'activité et qu'il condamne le chômage. Les équilibres sont donc rompus et l'on est entrain de briser la société. La population souffr...

le 09/12/2012 à 14:04
Signaler
Oui c'est une idée intéressante. Comment pouvons-nous préserver la société de la démagogie, du déclin et de la monstruosité socialiste qui prone le crime et la violence. Comment protéger les libertés, celle de faire fonctionner les entreprises, de pr...

le 09/12/2012 à 19:52
Signaler
Les hommes c'est comme le vin, y en a qui se bonifient, y en a qui tournent au vinaigre. C'est comme la vigne, ça préfère le soleil à la nuit, le bonheur au malheur. Si demain c'est l'enfer rouge, ne vaut-il pas mieux l'éviter?

le 08/10/2014 à 17:42
Signaler
JC Juncker ne grandit pas l'UE et la Commission en essayant de garder des candidats qui ne peuvent même pas résister à une commission parlementaire! !!???

à écrit le 09/12/2012 à 11:07
Signaler
Le gouvernement précédant à fait la bêtise de vendre FLORANGE à MITTAL ! ( ps je ne suis ni de droite ni de gauche)

le 09/12/2012 à 18:03
Signaler
Depuis quand les gouvernements vendent ils les entreprises privées ? Merci de m'informer.(également ni,ni)

à écrit le 08/12/2012 à 22:26
Signaler
Si on parle politique, entre 1880 et 1939: le niveau d'industrialisation par habitant est passé de 28 à 73. Seulement voila, dans le même temps, on relève que l'Allemagne est passée de 25 à 144, l'Angleterre de 27 à 157. Alors qui est le coupable? So...

à écrit le 08/12/2012 à 22:18
Signaler
Fillon fait dans le tricot!

à écrit le 08/12/2012 à 20:35
Signaler
Au sujet de l'UMP comme la France n'est pas réformable et qu'on s'arqueboute contre l'entreprise, une fois que le déficit aura été réglé, ne doit-on pas craindre une EMIGRATION MASSIVE!!

à écrit le 08/12/2012 à 20:31
Signaler
Quand on fait une politique de croissance à crédit pour consommer ça ne dure pas longtemps. Et après on se plaint que l'Allemagne exporte et pas nous? Forcément on laisse se déliter l'appareil productif et la balance. Quand on voit que la moitié des ...

à écrit le 08/12/2012 à 16:12
Signaler
Quand les politiciens se présentent comme omnipotents et omniscients à leurs électeurs, l'impuissance les guette.

à écrit le 08/12/2012 à 16:12
Signaler
On ergote sur le le sexe des anges! Aucun des partis en lice ne redressera la barre! Barre qui est de toute façon presque impossible à redresser, du fait des mentalités totalement vérolées par 40 ans de social-démocratie de connivence. Pour les moins...

à écrit le 08/12/2012 à 16:07
Signaler
Après que la richesse de la France ait été gaspillée (2000 milliards de dettes...)où vouliez vous que nous en arrivions?

le 08/12/2012 à 20:54
Signaler
Ne vont-ils noyer la population dans l'inflation? C'est des coups dans le dos de l'électeur.

à écrit le 08/12/2012 à 15:04
Signaler
non à l'ursf!

à écrit le 08/12/2012 à 14:58
Signaler
Pour l'histoire de l'industrie, n'existe-t-il pas un privilège exorbitant qu'a le fonctionnaire sur le salarié, la sécurité et la retraite, alors qu'on fait carrière entre 30 et 50 ans... On fait dans la dictature de la pantoufle. Les allemands sont ...

à écrit le 08/12/2012 à 14:54
Signaler
Faut-il enrichir le pays ou bien l'apauvrir? Faire des dettes pour consommer ce qui conduit à l'import sans apporter de soutien à l'appareil productif, c'est malin ça? Ainsi pas de dette, pas de consommation. Mais alors il faut bien traiter la balanc...

le 09/12/2012 à 18:20
Signaler
Je ne suis pas un spécialiste mais il me semble que fabriquer pour consommer plus n'est pas forcément la meilleure solution.Comme nous n'avons pas de matières premières il nous faut les importer,rien que cela devrait nous inciter a fabriquer pour exp...

à écrit le 08/12/2012 à 12:12
Signaler
Pour la guerre entre les deux élus de droite , il suffit de regarder les enjeux financiers qui se décidaient en début de mois de mémoire ...à une époque où chacun peine financièrement , il y a de quoi être contrarié : des dizaines de millions d'euros...

à écrit le 08/12/2012 à 10:25
Signaler
un élu politique est censé représenté le peuple. Il est payé par ce peuple. À partir du moment où il joue en solitaire, il ne représente le peuple , à défaut de lui-même, il ne devrait donc pas être payé. Donc en clair Cope et Fillon et tous les autr...

le 08/12/2012 à 12:47
Signaler
Peut-être n'avez vous pas suivi l'actualité mais Copé et Fillon ne sont plus au commandes.Mais sont sans doute en charge d'un autre mandat car tous les deux sont députés.

le 08/12/2012 à 15:02
Signaler
On dit que 4 français sur 5 ne se sent pas représenté. Ne fait-on pas dans la Chine des Ming et l'empire Ottoman à son heure de gloire: déprédations économiques et janissaires des dragonnades alors qu'on paresse dans les palais à faire bombance...

à écrit le 08/12/2012 à 9:44
Signaler
Effectivement, Montebourg a tout simplement pulvérisé les objectifs de Francois Hollande qui entendait remettre un peu de sagesse dans les rapports sociaux, et stopper la politique de Nicolas Sarkosy ayant, ce n'est pas discutable, opposé, dans son é...

à écrit le 08/12/2012 à 9:35
Signaler
J'ai un mal fou a comprendre,cela vient sans doute que je suis basique,mais comment être déçu par ces dirigeants qui ont été élus par nous .Pourquoi nous ne réfléchissons pas car tout ce qui nous arrive était prévisible.J'imagine que nous obéissons ...

le 08/12/2012 à 18:14
Signaler
Excellent cours d histopire de 1945 à nos jours (Celui qui ne connait pas son Histoire est condamné à la revivre) http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est

le 09/12/2012 à 18:22
Signaler
C'est bien ce qui ne me rassure pas.

à écrit le 08/12/2012 à 9:22
Signaler
In fine nos politiques sont-ils vraiments conscients des énormités affirmées? Ne serait-ce pas tout simplement lié à l'ivresse et la précipitation du Pouvoir?

à écrit le 08/12/2012 à 1:53
Signaler
En effet, comment faire confiance dans la parole politique ? Mais comment faire car on nous dit que la démocratie c'est cette politique ? Où est la solution ? On reste résigné et on va au carton tout en favorisant une certaine frange de la population...

le 08/12/2012 à 8:04
Signaler
@ ElNormando: un système à l'américaine?

le 08/12/2012 à 9:56
Signaler
"à l'américaine" dites-vous: la plus vieille constitution écrite au monde ne répond plus aux fonctionnements actuels d'une société d'où les inaptitudes de gouverner actuelles sans parler de ses systèmes électoraux, comme on vient de le constater. Qu...

le 08/12/2012 à 14:51
Signaler
Le droit de grève, Clémenceau était contre...

à écrit le 07/12/2012 à 23:08
Signaler
Mais Cahuzac n'a pas de compte en Suisse! Il l'a transféré à Singapour! Plus secret que la-bas, cela n'existe pas ...

à écrit le 07/12/2012 à 22:47
Signaler
a propos de misereux ' a la francaise' ............. http://www.dreuz.info/2012/12/cecile-duflot-pour-les-sans-abris-requisitionnez-ces-14-chateaux-quasi-vides-des-syndicats/

à écrit le 07/12/2012 à 22:19
Signaler
Moi President....x 25 fois, quelles foutaises. Je suis malheureux pour tous les gogos qui se sont faits avoir par tant de duplicitr

le 07/10/2014 à 22:28
Signaler
Super idée si le loyer n'est pas prohibitif

à écrit le 07/12/2012 à 21:30
Signaler
qui croit encore aux hommes politiques en France à part les utopistes et les ponctionnaires ? Ils sortent tous du même moule médiocre .... un vrai désespoir , un vrai drame pour nos enfants ...

à écrit le 07/12/2012 à 21:13
Signaler
Bien sûr que Cahuzac a eu un compte en Suisse. Il serait bien l'exception au sein de la classe politique ou ploutocratie qui dirige sans parage le pays depuis des décennies.On se croirait revenu à la des années 1930.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.