Le Macron nouveau est-il arrivé ?

 |   |  1351  mots
(Crédits : POOL New)
6 mois, deux ans, dix ans, tels sont les horizons du « nouveau chemin » tracé par Emmanuel Macron. Pour espérer l'emporter en 2022, le président veut agir vite et fort, pour protéger les Français de la crise à venir et relancer l'industrie par l'écologie, tout en les incitant à voir « grand et loin » et penser long terme, avec lui..., dans le monde d'après 2022.

Un nouveau chemin, un calendrier, une méthode. Emmanuel Macron a plutôt réussi sa première interview télévisée du 14 juillet. Un exercice traditionnel sous la Vème République qu'il dit ne pas forcément vouloir rééditer chaque Fête nationale. Et pourtant, il a bien tort de s'en priver car il est bien meilleur dans cet exercice de questions-réponses que lors de ses (souvent trop) longues interventions solitaires où il apparaît plus empesé. Ce 14 juillet 2020, qui n'était pas comme les autres puisqu'il s'agissait aussi de rendre hommage aux soldats de la « guerre » sanitaire et aux victimes de la pandémie de Covid qui n'a toujours pas fini sa course mortelle, Emmanuel Macron a été plutôt à son meilleur.

Port du masque obligatoire dans les lieux publics clos, préparation du pays à une possible seconde vague, le chef de l'Etat a été concret dans un registre plus humble et n'a pas oublié de faire son mea culpa désormais de tradition quand il s'adresse aux Français. Comme pour effacer Jupiter et se faire pardonner ses écarts de langage et ses maladresses, une pratique du pouvoir trop verticale, qui l'ont rendu très impopulaire.

Emmanuel Macron le sait bien : le temps lui est compté, à peine 600 jours avant la prochaine élection présidentielle. Et même s'il jure ne pas faire de (petits) « calculs », tout laissait entendre en ce mardi 14 juillet qu'il ne pense qu'à cela et que sous Macron 2020 perce déjà Macron 2022. Il a tracé une feuille de route précise pour son nouveau gouvernement « de combat » à qui il a fixé une nouvelle méthode : le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2020 à 15:49 :
Rien à en attendre. Il a tout fait "mieux" que ses prédecesseurs. E il fait son "come back" avec un nouveau "one man show"
a écrit le 16/07/2020 à 9:41 :
Micron, c'est comme les macarons. La couleur change mais le gout est trjrs le meme.
Les francais vont se regaler.
a écrit le 15/07/2020 à 22:01 :
C'est fou comme ces enarques manquent d'imagination et de créativité. Le macronisme, c'est le conservatisme bourgeois, une politique en faveur des notables de province.
a écrit le 15/07/2020 à 17:09 :
Il y a un adage lapin qui dit que c'est quand il est imbu qu'il faut le tirer, ou un truc a peu près comme ça; me souviens plus, je viens de me taper deux discours et j'ai mal a la tête.
a écrit le 15/07/2020 à 16:59 :
En résumé, Macron défausse la responsabilité de l’État sur les territoires sans le moindre financement, tout en centralisant l'emprunt nécessaire a l'administration de l'UE de Bruxelles! Un seul but la disparition de la France!
a écrit le 15/07/2020 à 15:10 :
"il dit ne pas forcément vouloir rééditer chaque Fête nationale". Si je ne trompe, il ne lui en reste plus qu'une sauf, bien sûr, s'il se voit déjà réélu en 2022!
a écrit le 15/07/2020 à 13:44 :
Comme un vin nouveau c'est une bibine . Le problème c'est que même après plusieurs années en fut il reste imbuvable . Qu'il aIlle en cours de réthorique avec sa maîtresse mais laisse la France bâtir avec ses bras .
a écrit le 15/07/2020 à 13:27 :
Le nouveau MARCRON vient de vous déclarer à la TV que vous êtes RICHE à partir de 2500 euros mensuels de salaire (puis vous ne serez pas exonérer de la taxe d'habitation). On va finir par regretter HOLLANDE pour lequel être riche c'était de gagner 4000 euros mensuels.
a écrit le 15/07/2020 à 11:51 :
"Agir vite et fort".. ce n'est pas mon sentiment, suite à l'écoute de son interview.. On a plutôt l'impression d'un retrait, calculé, qui conduira à son programme de réélection ("votez pour moi, je ferai enfin la réforme des retraites..."). Je crains que le calcul ne soit un peu juste, et que de facto les français n'aillent pas voter du tout! Nous attendrons le discours du Premier Ministre pour savoir ce qu'il en est, mais le réservoir "patience" est vide...
Réponse de le 16/07/2020 à 9:48 :
C'est precisement son calcul. Etre reelu avec moins de 20%.
Les francais s'ils veulent sortir ce benet, doivent a tout prix se bouger au bureau de vote. RN, insoumis, royalistes, aucune importance, bougez-vous le moment venu.
Apres si 60% des votes sont l'abstention, n'allez pas chouiner.
a écrit le 15/07/2020 à 11:26 :
Déjà que le beaujolais nouveau n'a guère la cote, le MACRON nouveau ou millésimé est carrément imbuvable. Du reste seuls 38% le trouvent encore "consommable" donc la grande majorité des Français ne veulent plus en entendre parler .... comme hier pour ne rien dire d'important ou d'attendu.
a écrit le 15/07/2020 à 11:23 :
Pffft ! La République, Oui ! La République des petits camarades : Macron énarque, Castex énarque, Le Maire énarque... Augmentation des rémunérations des fonctionnaires Police, CHU, enseignants du public, Gardien Prison, Pompier professionnel, honoraires médecins, privilèges pour la sncf, etc.. (les fonctionnaires ont déjà des salaires plus élevés que les ouvriers, employés et certains cadres du secteur marchand) Pour les salariés du privé pain sec et serrés votre ceinture. POUR PREUVE lors de son interview du 14 : il est normal que les salariés du secteur marchand acceptent des baisses de salaire, d’augmentation d’heures sans contre partie, licenciement dans le contexte actuel. Avec la mondialisation et la crise financière 2009 puis économique 2012 cela fait bien longtemps que les travailleurs du privé Travaille plus pour gagner moins. Comme quoi La République En Marche et toujours en Marche depuis bien longtemps et comme disait un lecteur la seigneurie et ses vassaux ont encore des beaux jours bien que les caisses de l'état soit plus vide que vide. Le jour où Macron ne sera plus au pouvoir son prédécesseur demandera à la société civile (privé) de payer l'addition en disant ce n'est pas ma faute c'est celui du précédent. Les serviteurs de l'état y compris sénateurs, députés, président des régions, Maires... se remplissent les poches avec leurs privilèges au détriment de la majorité des français. Il y a bien deux France !
Réponse de le 15/07/2020 à 17:54 :
"Pour les salariés du privé pain sec et serrés votre ceinture"

Normal :Le secteur privé correspond au secteur d'activité de l'économie où l'État n'intervient pas ou du moins peu. Il s'agit principalement des entreprises privées n'appartenant pas à l'État et étant gérées par des particuliers et dont la raison d'être est le profit.
Réponse de le 16/07/2020 à 11:15 :
@réponse de la chose : la richesse est produite par le secteur marchand (salariés / entreprises ) qui paye malheureusement pour des administrations publiques sans utilités ou en doublon et de nombreux fonctionnaires sans tâches de travail d'une réelle utilités... à l'absence de grande réforme dans la fonction publique...
a écrit le 15/07/2020 à 11:00 :
Balivernes médiatiques. Le nouveau Macron se serait plus inféodé aux GOPE ou feuille de route de Bruxelles qui détruisent ce pays ? UPR, Frexit vite ..
a écrit le 15/07/2020 à 10:47 :
"Le Macron nouveau est-il arrivé ?"

De la piquette comme le beaujolais
a écrit le 15/07/2020 à 10:42 :
Rien de nouveau, tenir la fuite en avant perpétuelle, protéger les privilégiés, saupoudrer d'écologie cyclable et pour le reste, faire durer, durer, durer..... 2 degrés ?
a écrit le 15/07/2020 à 10:28 :
Franchement, c'est le la fin du système!

Maintenant je ne le décrit pas, mais je regarde donc cela avec intérêt du fait même du truchement d'éléments aléatoire et interopérable.

Ce qui est certain, c'est que nouveau ou pas il mène une politique ultra libérale, dont nous en comprendrons la réalité qui fait que "pas de masques ou matériel, confinement, économie qui par manque d'anticipation ne fera que des constats d'un pays qui a vendu son industrie, et laissé les gens avec leurs savoirs dans la nature...;

La dette sera la clef de l'histoire macron, comme sarkozy, et comme nous pouvons constater que les uns et les autres prennent l'argent commun pour leur argent personnel, je ne vois pas comment a la sortie de la crise économique il y aura la crise de la dette.

Et comme il n'a que des idées du monde ancien, disons qu'il n'y a pas grand chose a attendre, car son poste est d'être prospectiviste pour justement permettre a la société de fonctionner.

A part nous dire que ira mal et que ce sera difficile, normalement il est celui qui doit dire ensuite ajouter ce qui est nécessaire a la transformation.

Mais dans le "en même temps", dire que ça va mal se passer, sans avoir d'innovation et d'anticipation, c'est une manière finalement comme les masques, d'attendre les effets avant de parler, le problème est que son mandat doit le faire agir pour donner de la perspective positive...
a écrit le 15/07/2020 à 9:07 :
Bref ça commence à être sérieusement compliqué pour lui sachant qu'en plus l'oligarchie a un remplaçant tout trouvé en la personne de Édouard Philippe.

Non Marine Le Pen ne sera jamais présidente, le front national n'étant pas là pour gagner mais seulement pour faire gagner celui en face de lui évitant ainsi les surprises.

Élections piège à gonds.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :