Macron, le choix de l'Europe

Emmanuel Macron propose un programme réaliste pour la présidentielle en s'inscrivant dans les institutions européennes. Sur sa gauche, tant Benoît Hamon que Jean-Luc Mélenchon veulent, chacun à leur manière, négocier un allègement de la dette souveraine française, ce qui passera par un bras de fer avec l'Allemagne.
Philippe Mabille

4 mn

Emmanuel Macron.
Emmanuel Macron. (Crédits : Reuters)

Emmanuel Macron est un véritable OVNI politique : sans programme, en dehors des clous des partis traditionnels, en s'appuyant sur le profond désir de renouvellement de la vie politique, il a réussi en quelques mois à s'imposer dans une campagne pour l'élection présidentielle riche en rebondissements. Son principal actif est aujourd'hui d'apparaître comme le candidat le plus crédible pour faire barrage à une victoire du Front national le 7 mai. C'est pour cela, tout autant qu'à cause des difficultés judiciaires de François Fillon ou des divisions de la gauche, que Macron est désormais solidement installé en deuxième position dans les sondages, derrière Marine Le Pen. Même le soixante-huitard Daniel Cohn-Bendit a choisi de rejoindre la « révolution Macron », plus par pragmatisme européen, comme il l'a dit lui-même, que par adhésion à un projet qui reste encore très flou. Et quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup, dit l'adage.

Prudent et réaliste

Certes, on dispose désormais du cadrage macro-économique du candidat Macron : prudent et réaliste, il est le seul à choisir de respecter les engagements européens de la France dès 2017 en confirmant l'objectif d'un déficit sous les 3% du PIB. Aucune mesure additionnelle, fiscale ou sociale, ne sera prise à l'été, assure-t-il. Macron se situe de ce point de vue dans la continuité de la stratégie budgétaire de François Hollande, dont il est vrai il a été le principal inspirateur. Pour Macron, jouer les matamores en promettant de « renverser la table » par un bras de fer avec Berlin et Bruxelles, cela « ne rime à rien et n'a jamais fonctionné ».

La bras d'honneur de Hamon à ses créanciers

Cela ne fait pas un programme, mais cela tranche avec les récentes prises de position de Benoît Hamon qui dans un rapprochement de fait avec Jean-Luc Mélenchon n'hésite pas à brandir l'arme du « moratoire » sur la dette et à promettre un « bras de fer » avec l'Allemagne. Incroyable virage du parti socialiste qui après avoir gouverné cinq ans envisage désormais publiquement une restructuration de la dette française qu'il a, il est vrai, largement contribué à creuser : « Il faudra regarder ce qu'on pourra rembourser ou ne pas rembourser », a dit le candidat socialiste sur France Inter. « Il y a une dette vis-à-vis de la planète que nous ne pouvons pas rembourser (et celle) vis-à-vis des banquiers que nous pouvons tout à fait renégocier ». Une déclaration qui situe Benoît Hamon dans la posture du débiteur prêt à faire un bras d'honneur à ses créanciers, au risque que ceux-ci ne lui prêtent plus. Or, la France est en volume le deuxième plus gros emprunteur de la zone euro derrière l'Italie.

Pourquoi réveiller l'hydre des marchés

Rien pourtant n'impose à la France de faire ce choix aventureux. Malgré une tension récente face à la montée du risque Le Pen - celui d'une sortie de la zone euro et d'un retour au franc (qui pourrait être la conséquence imprévue du moratoire envisagé par Hamon) -, les taux d'intérêt à dix ans sur la dette française restent supportables à 1%. Sachant que la France emprunte à bon compte, avec un poids des charges financières relativement stables malgré l'explosion de l'endettement public, à quoi sert-il d'aller ainsi réveiller l'hydre des marchés en l'inquiétant inutilement. L'état de la France n'est pas, pas encore, à ce point catastrophique pour que la sixième puissance économique mondiale puisse envisager de faire défaut sur une signature souveraine jusqu'ici considérée comme l'une des meilleures au monde.

Macron veut coopérer avec l'Allemagne

La stratégie d'Emmanuel Macron est inverse : plutôt que d'affronter l'Allemagne, il joue la carte de la coopération. C'est à la France, selon lui, de démontrer son sérieux, d'engager les réformes structurelles si longtemps retardées, pour engager ensuite une négociation avec l'Allemagne après les élections de l'automne prochain. Cela n'empêche pas Emmanuel Macron de reconnaître que la situation économique de l'Allemagne est une aberration en Europe : avec 9% d'excédent courant, « ils sont arrivés au bout de leur modèle de surconsolidation budgétaire », dit-il dans les Echos. Mais, plutôt que le pari hasardeux d'un bras de fer avec Berlin, Emmanuel Macron est convaincu que le calendrier politique européen est favorable à une sortie des politiques d'austérité qui ont freiné la croissance européenne depuis le début de la décennie. Cette position aura certes bien du mal à convaincre les eurosceptiques. Mais elle rassure les Allemands, inquiets de la montée des populismes en Europe et effrayés de voir le Front national aux portes de l'Elysée. Et elle propose finalement une alternative claire aux Français pour le second tour de la présidentielle : si elle oppose Emmanuel Macron à Marine Le Pen, ce sera bien la question « pour ou contre l'euro et l'Europe », qui devra être tranchée, 25 ans après la signature du traité de Maastricht et le référendum passé ric-rac en septembre 1992...

Philippe Mabille

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 76
à écrit le 02/03/2017 à 12:18
Signaler
Cohn-Bendit qui rejoint la "révolution Macron" : la belle blague ! Sacré révolutionnaire en effet qui choisit de ne toucher quasiment à rien, de rester dans les "critères de convergence" qui ne font rien converger du tout mais qui garantissent l'orth...

le 02/03/2017 à 16:04
Signaler
L'orthodoxie budgétaire n'est pas imposée par les marchés mais par la dure réalité économique ; une dette cela se rembourse. (Regardez bien les pubs pour le crédit, lisez bien la phrase "Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos c...

à écrit le 02/03/2017 à 9:03
Signaler
120000 fonctionnaires en moins (l'équivalent de Sarkozy) + remise à plat du régime de retraite des fonctionnaires et des régimes spéciaux (ratée par Juppé), combien de temps le candidat Macron d'Elle élastique va-t-il survivre avant le lâcher de bomb...

à écrit le 02/03/2017 à 2:45
Signaler
Macron c'est 60 milliards de dépenses en moins et 50 milliards d'investissements = - 10 milliards de moins dans l'économie...l'austérité encore et toujours, au détriment des entreprises comme des gens ! mêmes objectifs, mêmes chiffres et mêmes méthod...

le 02/03/2017 à 12:24
Signaler
Vous avez raison sur bien des points ; mais je me permets d'attirer votre attention sur le fait que le plan "A" de Mélenchon est irréalisable dans les conditions actuelles parce que l'essentiel des dépenses envisagées seront retoquées par Bruxelles ;...

le 02/03/2017 à 15:46
Signaler
L'austérité ? Vous êtes au courant que notre train de vie est financée par la dette ? L'austérité, c'est quand on a plus le droit d'emprunter. Demander aux grecques ce qu'est l'austérité. Si on injecte massivement de l'argent dans l'économie, cel...

le 02/03/2017 à 16:05
Signaler
Intéressant ce débat opposant les deux programmes irréalistes de Mélenchon et MLP.

à écrit le 01/03/2017 à 22:18
Signaler
Une approche théorique très intéressante du mouvement ‘plouto-populiste’ En marche! créé par le haut par les milieux d’affaires autour d’une figure autoproclamée charismatique. https://brunoadrie.wordpress.com/2017/02/28/e-macron-plouto-populisme...

à écrit le 01/03/2017 à 22:14
Signaler
Je croyais qu'il y avait une règle européenne qui demandait aux pays européens de ne pas faire trop d'excédents au niveau de leurs balances commerciales. Cela concerne en particulier l'Allemagne. Vous ignorez complètement cette question. A partir de ...

le 02/03/2017 à 0:01
Signaler
Il faut comprendre que seulement 16% des exédents allemands proviennent du commerce avec des pays de la zone euro. La dévaluation de l'euro provoquée par la BCE a eu comme résultat que les exportations allemandes dans les autres pays ont progressé pl...

à écrit le 01/03/2017 à 20:18
Signaler
Selon un sondage en ligne; actuellement avec 52 000 réponses, à la question: Emmanuel Macron est-il le candidat des médias ? Le Oui représente 85.3% (LePoint) Bref, plus ça avance, plus un choix raisonnable semble être l’abstention... domm...

à écrit le 01/03/2017 à 20:10
Signaler
Ça devient inquiétant cette Macron-mania, si ça continu, il va rejoindre les Hillary, Anti-Brexit, Alain Juppé, bref, les déçu des sondages....

à écrit le 01/03/2017 à 18:52
Signaler
Macron est certainement le candidat le plus approprié dans le choix actuel. Fillon et Marine le Pen ont triché, ne respectent pas le lois et la justice et leurs programmes sont pour l'un inapplicable en l'état et pour l'autre ne tient pas la route et...

le 02/03/2017 à 1:09
Signaler
Asselineau et l'UPR proposent un programme clair et constant depuis des années: sortir de l'Euro, de l'UE et de l'OTAN En 1 mot retrouver notre liberté. Pour parler éco, la France, comme l'Italie, l'Espagne, la Grece ou le Portugal ne sont pas deve...

à écrit le 01/03/2017 à 14:01
Signaler
Assimiler la "COLONISATION FRANÇAISE À UN CRIME CONTRE L'HUMANITÉ", c'est considérer les Français comme des assassins de la pire espèce. Ceux que l'on pend ou que l'on fusille. C'EST INADMISSIBLE POUR UN CANDIDAT À LA PRÉSIDENCE. Pourquoi vouloir êt...

le 01/03/2017 à 15:52
Signaler
Il est exact qu'il y a eu des crimes terribles durant la colonisation, le nier est faire preuve d'un INCULTURE TOTALE DE L'HISTOIRE. Macron n'a fait que dire la réalité des colonisations. Quand Poutine le soutien du FN envoie des troupes et armements...

le 01/03/2017 à 17:59
Signaler
La définition du crime contre l'humanité pour la CPI est la suivante: L'un quelconque des actes ci-après lorsqu'il est commis dans le cadre d'une attaque GENERALISEE ou SYSTEMATIQUE lancée contre toute population civile et en connaissance de cette a...

le 02/03/2017 à 8:27
Signaler
la colonisation est un crime contre l'humanité, dire ou penser le contraire est une hérésie .... il est des évidences qui ne se contredisent pas.... toutes les colonisations qui ont eut lieu ou qui ont lieu en ce moment même sont des crimes contre l'...

à écrit le 01/03/2017 à 13:48
Signaler
Axelle Lemaire (PS), secrétaire d’État sortante du gouvernement Hollande, déclare dans Libération, le 27 février 2017 : «Au gouvernement, j'ai fait le constat inquiétant de l'essoufflement de nos institutions démocratiques. (...) Notre pays est gouve...

le 01/03/2017 à 14:29
Signaler
Il vous manque des informations complémentaires : http://www.ladepeche.fr/article/2017/03/01/2526929-jean-luc-melenchon-sera-inquiete-avoir-traite-marine-pen-fasciste.html

le 01/03/2017 à 15:48
Signaler
Le programme de Marine c'est le naufrage assuré.

le 02/03/2017 à 9:05
Signaler
Autant les nommer : Corps des Mines (Lauvergeon, Messier, Kron, Varin ...) et Inspection des finances (Juppé, Giscard ...)

le 02/03/2017 à 15:52
Signaler
Oui, oui, le grand complot. Le programme du FN conduira à la ruine tous les petits épargnants. Les gens intelligents et éclairés, (les oligarques si cela vous amuse de les appeler comme cela) planqueront leur argent ailleurs. Vouloir sortir de l'...

à écrit le 01/03/2017 à 13:01
Signaler
Bon, je ne suis pas de droite. Question d'individualisme : j'aime mes semblables bipèdes quand ils ne sont pas à jeter. Mais une question me brûle les lèvres : lorsque l'on est de droite, on vote pour le plus, ou le moins malhonnête..??

le 01/03/2017 à 17:29
Signaler
Quand on est de Droite on part du principe que personne n'est parfait, et que tous ont quelque chose à se reprocher, et cela commence à se vérifier pour cette Présidentielle. Alors ce que l'on fait pour chaque candidat on fait une colonne des plus et...

le 02/03/2017 à 16:00
Signaler
Pour diriger un pays, il y a des gens très honnêtes et totalement incompétents (Ex: Philippe Poutou, F Hollande), des gens très malhonnêtes et très compétents (DSK) , des gens qui jouent avec la règle et assez compétents (Fillon), des malhonnêtes inc...

à écrit le 01/03/2017 à 12:38
Signaler
Vive le banquier !!!

à écrit le 01/03/2017 à 11:30
Signaler
seul mlp a un programme pour les francais les autres sont des traitres anti francais

à écrit le 01/03/2017 à 11:11
Signaler
Un programme realiste de soumission a l'allemagne et aux apprentis dicdateurs de bruxelles

le 01/03/2017 à 13:00
Signaler
Au FN, on est patron du parti de père en fille, tous les proches sont aux manettes. C'est cela la dictature. La commission n'est pas formé de cousin..

le 01/03/2017 à 15:33
Signaler
Qu'est ce que le fn vient faire ici ? La commission est composée de personnes non elues qui sont les seules à pouvoir proposer des lois qui devront s'imposer à tous. Vous voulez quelques citations du grand democrate qui se trouve etre à la tete de ...

le 02/03/2017 à 21:58
Signaler
@stephane Les représentants de la commission sont validés par le parlement; Les lois sont validés par le parlement européen,et transcrit en droits nationaux par les parlementaires. Nos ministres ne sont pas élus non plus, et cela n'empèche pas que...

à écrit le 01/03/2017 à 11:08
Signaler
Si Macron n'a pas de programme (il suffit de le lire) les autres n'en ont pas non plus :))

à écrit le 01/03/2017 à 10:42
Signaler
Hamon ou l'art d'affaiblir le rapport de force avant même d'engager la négociation. De toutes façons, depuis son projet de taxation des robots, je ne me faisais guère d'illusions sur le sérieux de son projet économique.

à écrit le 01/03/2017 à 10:34
Signaler
L'Europe ne fonctionne pas bien, c'est évident. Les orientations de la Commission, le poids des Allemands, des lobbies sont des problèmes. Cependant réduire l'UE au fait économique est un peu court. Je pense qu'on oublie un peu vite que l'UE après le...

le 01/03/2017 à 10:42
Signaler
L'Europe ne fonctionne pas bien, l'Etat français non plus. Toutes les organisations complexes ont des râtés. C'est pareil dans des conseils municipaux ou des syndics de copro. Cela ne peut pas être fluide par construction, chacun ayant ses enjeux i...

à écrit le 01/03/2017 à 10:29
Signaler
Les médias et les représentants de la pensée unique font un tapage permanent en faveur de Macron. C'est oublier trop rapidement qu'il partage avec Hollande le bilan catastrophique du quinquennat. Dans son programme, il n'y a rien de bien nouveau par ...

le 01/03/2017 à 11:16
Signaler
Il n'y a qu'à regarder les candidats d'à côté pour constater que le programme de Macron est nettement plus sérieux. Hamon veut raser gratis, Fillon veut que les jeunes continuent à se saigner pour les retraités, Mélenchon et Le Pen renversent la tabl...

le 01/03/2017 à 13:01
Signaler
Augmenter la CSG c''est avant tout taxer les revenus du capital

à écrit le 01/03/2017 à 10:26
Signaler
Emmanuel Macron est le seul candidat qui a une vraie vision, un cap clair, un projet cohérent pour la France du 21eme siècle et qui donne envie de "voter pour" et non pas "contre"... Rien pour cela c'est formidable.

le 01/03/2017 à 15:39
Signaler
Vous n'en avez pas assez de poster, au mot pret, toujours le meme commentaire ? Si votre candidat vous inspire tant, exprimer quelque chose de nouveau quand vous intervenez. Au moins changez un peu les mots, même si je reconnais que les copier-coll...

le 01/03/2017 à 18:14
Signaler
Allez Bayrou ! retire ton masque, on t'a reconnu, Charly 101 c'est toi ! 101 signifie "sans un brin d'intelligence", mais pas sans persévérance, car à défaut d'être Président, tu te verrais bien Premier ministre

à écrit le 01/03/2017 à 10:02
Signaler
"Pour Macron, jouer les matamores en promettant de « renverser la table » par un bras de fer avec Berlin et Bruxelles, cela « ne rime à rien et n'a jamais fonctionné »". Faudra le dire à Wolfgang Schäuble

le 01/03/2017 à 11:24
Signaler
Tous ceux qui ont tenté le bras de fer avec Schaüble (Tsipras et Cameron) ont perdu et n'ont rien obtenu. Alors que ceux qui ont joué le jeu de la coopération européenne ont gagné: l'Allemagne a du céder sur la politique monétaire, sur le sauvetage d...

le 01/03/2017 à 15:43
Signaler
Ce serait donc l'Allemagne qui mènerait l'europe ? Et nous serions donc soumis à cette derniere ? On nous aurait menti à l'insu de notre plein gré ? L' UPR aurait donc raison ? Encore !!!

le 01/03/2017 à 20:00
Signaler
Excellent, l'Europe une boite de nuit tenu par les Allemands ! Avec Schäuble le videur, vous avez de l’imagination ! Enfin au moins, vous confirmez que ce que Trump disait récemment, l'Europe profite aux Allemands, point.

à écrit le 01/03/2017 à 9:48
Signaler
On comprend mieux pourquoi il n'a pas de programme!! Il fait allégeance à Bruxelles!

à écrit le 01/03/2017 à 8:48
Signaler
Nulle part le recours au référendum obligatoire !!! Quelques timides velléités deci-delà avec de si grandes précautions qu'étant si difficile à mettre en oeuvre et si limitatif il ne servirait qu'à amuser la galerie s'il se faisait un jour ! A...

à écrit le 01/03/2017 à 8:12
Signaler
Il va vous le faire , a la robin des bois, prendre aux pauvres pour donner aux riches. c'est le système de l'Europe et de Merkel !!!!!!!

le 01/03/2017 à 8:41
Signaler
grand: tout a fait d'accord avec vous. Macron: "un homme neuf dans un costume de vieux" qui , s'il est élu, ne fera que reporter de quelques années l'avènement de l’extrémisme de droite et donc la dislocation inexorable de l'Europe politique et des d...

le 01/03/2017 à 10:39
Signaler
@réponse de Levine "ne fera que reporter de quelques années l'avènement de l’extrémisme de droite et donc la dislocation inexorable de l'Europe politique et des démocraties européennes. "... Et vous aurez ... La Guerre. Entre une Europe mal ficelée...

à écrit le 01/03/2017 à 8:10
Signaler
Macron par ci, Macron par là, ras le bol de le voir partout dans les media, spécialement La Tribune. D'autant plus qu'il n'a jamais gouverné, si ce n'est comme sous-fifre de FH qui nous a abreuvé d'impôts, ni été élu. Macron se contredit souvent et s...

à écrit le 01/03/2017 à 8:04
Signaler
Il est déjà irréaliste de faire confiance dans l'UE de Bruxelles et dans l'euro sans participer au dogme ambiant et n'être qu'un simple préfet représentant de la commission!

à écrit le 01/03/2017 à 7:43
Signaler
Il faut harmoniser la fiscalité des entreprises avec l'Allemagne pour respecter la concurrence. Il faut ensuite harmoniser le prix des énergies avec l'Allemagne, ce qui se traduira par une augmentation des prix de l'énergie chez nous correspondant à ...

à écrit le 01/03/2017 à 7:32
Signaler
Comment vous dites ? Macron ? Emmanuel ? Jamais entendu parlé. Pourtant je regarde la télé, je passe devant un kiosque à journaux tous les jours. Attendez, c'est pas le type dont la bande à Ruquier s'est moqué l'autre soir? Celui qui travaille chez F...

à écrit le 01/03/2017 à 3:10
Signaler
si macron a fait le choix de l'europe la tribune a fait le choix de macron

à écrit le 28/02/2017 à 22:29
Signaler
Un conseil ne pas resumer un second tour macron lepen a un seul choix pour ou contre l'Europe car alors c'est sur c'est lepen qui sera élue!

à écrit le 28/02/2017 à 21:23
Signaler
Un bon compromis, entre droite et gauche et surtout une alternative aux extrêmes. Je pense qu'il est suffisamment intelligent pour savoir s'entourer d'experts en tous genres et à arriver à bâtir son programme. Programme pour le moment peu ambitieux...

le 01/03/2017 à 4:59
Signaler
Il est sûr que droite ou gauche, au final c'est la même chose. Pourquoi ? Les GOPE (Grandes Orientations de Politique Économique) sont fixées par Bruxelles pour chaque pays par la commission (non élue comme chacun sait) et chaque pays se doit de s...

le 01/03/2017 à 9:58
Signaler
"Les GOPE (Grandes Orientations de Politique Économique) sont fixées par Bruxelles pour chaque pays par la commission" D'ailleurs, le jobs act de Renzi en Italie ou la loi travail de Kriss Peeters en Belgique vient de la, sans oublier notre loi tr...

à écrit le 28/02/2017 à 20:35
Signaler
Macron et Bayrou ou la ..refondation de l' Union européenne, le prétendu copinage avec l' Allemagne, main dans la main, Allemagne qui vient de ruiner l' Europe du sud .. DES QUE VOUS VOYEZ DANS UN PROGRAMME POLITIQUE OU QUE VOUS ECOUT...

à écrit le 28/02/2017 à 20:08
Signaler
Un deuxième tour qui offre un vrai choix, on va pouvoir se compter

à écrit le 28/02/2017 à 19:26
Signaler
"Emmanuel Macron propose une programme réaliste" on sait ouvertement pour qui roule ces deux médias. combien ont-ils reçu pour ça??

le 28/02/2017 à 20:01
Signaler
Rien, c'est ça l'amour, donner sans attendre de recevoir... Mais non je rigole ! Le paiement est différé, il se fera après l’élection...

le 01/03/2017 à 10:44
Signaler
Ben parce que les personnes qui suivent la vie publique savent bien que le programme Macron est réaliste, pas de celui Hamon/Mélenchon/Le Pen

le 01/03/2017 à 14:25
Signaler
@Brice bien entendu...les gens sont bêtes D'ailleurs quand on leur pose des questions lors de referenda, ils ne comprennent pas la question et votent autres choses. C'est pour cela que le président de la commission, le fraudeur fiscal en chef, Jun...

le 02/03/2017 à 21:55
Signaler
@lecorrezien Vous êtes corrézien, avec une économie assez différente de celle de l'Ile de France. Pourtant, nous avons partagé en France la même monnaie, et vous n'imaginez pas une seconde vivre dans une monnaie autonome "correzienne". Et bien l'eu...

à écrit le 28/02/2017 à 18:58
Signaler
Je comprend pas il n'y a sur la tribune que 4 articles sur l'objet, Macron, faites attention vous étes en baisse, surtout pour ne rien dire ???? ressaisissez-vous...

le 28/02/2017 à 19:55
Signaler
Vous etes dur, on ne peut pas etre au top tous les jours...

à écrit le 28/02/2017 à 18:47
Signaler
le choix de l europe avec ce qui ce prépare certains vont allez en prison quand l euro va s écrouler car a cause d eux la monnaie ne vaudra plus un clou

à écrit le 28/02/2017 à 18:32
Signaler
Monsieur Mabille, j'ai repéré une erreur dans votre article. Vous devriez plutôt écrire : Emmanuel Macron est un véritable OVNI politique, les médias ont réussi en quelques mois à l'imposer dans une campagne pour l'élection présidentielle.

à écrit le 28/02/2017 à 18:31
Signaler
Le choix de l'Europe ? Sans rire ! Vous pensiez qu'il allait dénoncer Maastricht ou l'euro ? Macron est le bébé de l'oligarchie. Sponsorisé outrageusement dans tous les médias (et la tribune avec ses 4 articles quotidiens minimum sur le personnage...

le 01/03/2017 à 10:48
Signaler
Maastricht, c'est un choix démocratique, avec un référendum, faut avoir un peu de culture. L'oligarchie n'y est pour rien.

à écrit le 28/02/2017 à 18:06
Signaler
Saint Macron évidemment... et hop encore un bon coup de cirage et un article de plus sur la personnage. Bon au nombre d'articles parus dans la tribune que ne sait-on pas maintenant sur Saint Macron ? Ah si, comment Saint Macron a claqué 1 smic par...

le 28/02/2017 à 19:39
Signaler
Excellent M. Berruyer il faut oser car lui comme tous ces zozos n'ont aucune équité et donne des leçons selon leur vision donc guère mieux que les articles critiqués. L'impartialité n'existe pas dans ce bas monde, à chacun de faire sa propre opinion ...

le 01/03/2017 à 7:41
Signaler
Oui on aimerait que les questions de bon sens que pose Berruyer soient reprises ailleurs. Mais pour l'instant on ne voit rien venir et d'ailleurs on ne verra rien venir. C'est une question de vie ou de mort de l'Europe que Macron soit élu ou non. Et ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.