Des raisons de l’absence de campagne

 |   |  227  mots
Vous trouvez que l'on parle peu des élections européennes ? Vous ne voyez pas poindre l'ombre d'un débat dans les cafés et les visages des candidats vous sont à peine connus ? C'est normal.

La campagne n'a pas commencé. Pour la simple raison que les députés ne sont pas en campagne. Ils n'ont pas encore quitté Bruxelles et Strasbourg. Le calendrier parlementaire de cette 6ème mandature s'étire en effet jusqu'au.... 7 mai. D'ici là, les eurodéputés ont devant eux deux semaines de plénière et deux autres de réunions de commissions.

Les Européens qui votent entre le 4 et le 7 juin auront donc trois semaines pour avoir une chance d'entendre et de voir les candidats. « J'ai 18 départements dans ma circonscription. J'aurais à peine le temps de faire une réunion dans chacun d'eux », se lamentait cette semaine une eurodéputée française à l'oreille d'un lobbyiste avant une réunion de la commission Agriculture.

En attendant que les troupes rallient leurs campagnes, il faudra se contenter de trois catégories de candidats :

- Les sortants qui se sont mis en congé prématurément en dépit d'un agenda parlementaire très riche,

- Ceux qui n'ont jamais cessé de l'être (en congé) mais souhaitent rempiler pour des raisons (pas si) mystérieuses,

- Et les nouveaux... qui ne sont pas forcément les mieux placés pour parler du travail du Parlement.

Les électeurs qui souhaiteraient savoir pour quoi et pour qui voter vont devoir faire preuve d'un peu de patience.

F.A.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :