L’IFA raisonnablement optimiste pour 2009

 |   |  660  mots
Fin mars, les représentants de la foire internationale de l'électronique de Berlin avaient vendu 99% de la surface d'exposition disponible.

 

En dépit de la crise, l'Internationale Funkausstellung (IFA), la grande foire de l'électronique grand public de Berlin, ne baisse pas les bras. Elle se tiendra du 4 au 9 septembre à Berlin et entend réaliser cette année les mêmes chiffres de fréquentation qu'en 2008, soit de l'ordre de 52.410 professionnels. C'est 10% de plus qu'en 2007 mais, entre temps, l'IFA a accueilli les fabricants de produits blancs et de petits électroménagers. Cette expérience a été plus que satisfaisante et elle sera reconduite au cours des prochaines années. Et, selon Christian Göke, directeur opérationnel de Messe Berlin, qui organise l'IFA et d'autres salons à Berlin, « 99% des surfaces d'exposition avaient été réservées fin mars 2009 ». Cela dénote une bonne agressivité commerciale et, peut-être, quelques concessions sur les tarifs.

Pour les exposants, l'IFA permet de rassurer les distributeurs et de faire le point sur les plans marketing des fêtes de fin d'année. Cette disposition est plus que nécessaire dans les temps actuels. Il faut noter que l'année 2008 a été globalement bonne pour les marchés de l'électronique grand public. Le cabinet d'étude GfK estime que les ventes mondiales du secteur ont progressé de 14% en dollar. Cependant, à taux de change constant, la croissance est sans doute deux fois moins importante. Si on considère les grandes zones géographiques, l'Amérique Latine et l'Europe de l'Est ont fortement participé à cette croissance. Au niveau des lignes de produits, les ventes de télévision ont globalement augmenté de 11%, passant de 2004 millions d'unités à 226 millions, avec une progression de 42% pour les écrans plats (122 millions d'unités) qui représentent plus de la moitié de ventes mondiales de télévision. Les deux autres secteurs qui ont contribué à la croissance sont les micro-ordinateurs (135 millions d'unités), avec une montée en puissance des netbooks, et les téléphones portables (1,2 milliard d'unités).

Pour 2009, Jürgen Boyny, directeur global de l'électronique grand public de GfK, table sur une progression de 4%. La croissance serait négative aux Etats-Unis, elle serait nulle en Europe mais toujours positive dans les pays BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), avec une croissance plus poussée en Russie et au Brésil. Ces pays représentent le quart des ventes mondiales d'électronique grand public. Les principaux moteurs de la croissance seraient les mêmes qu'en 2008 : écrans plats, netbooks et, parmi les téléphones portables, les smartphones.

S'il est de bon ton pour un organisateur de salon d'être optimiste, les prévisions de GfK laissent un goût d'inachevé. Par exemple, le cabinet ne connaît pas la part des ventes 2008 financée par un crédit à la consommation ou une carte de crédit. Avec la contraction mondiale de la distribution de crédit, le ralentissement prévu pour 2009 pourrait être plus sévère. Ainsi, les ventes de PC sont aujourd'hui en chute libre en Russie.

La compensation peut-elle venir du phénomène de « cooconing » et des appareils qui contribuent au confort ménager au-delà de l'écran plat ? C'est un des thèmes préférés de la direction de l'IFA. Depuis peu, la technologie s'est emparée des réfrigérateurs, des fers à repasser, des machines à laver, des fours et des cafetières. Ces produits sont passés au vert. Ils consomment généralement 30% à 50% d'énergie en moins que leurs aînés de quinze ans d'âge. « Réduire de 65% la consommation électrique d'un réfrigérateur permet d'économiser 70 euros par an sur sa facture d'électricité », assure l'IFA. Voilà peut-être de quoi stimuler un marché de renouvellement pour le gros électroménager (160 milliards de dollars en 2008) puisqu'en Europe, l'âge moyen d'un équipement blanc est supérieur à 12 ans (17 ans pour les consommateurs).  La tendance au « cooconing » pourrait, elle, dynamiser celui du petit électroménager. Il représente 48,6 milliards de dollars dont un quart pour les aspirateurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :