Supinfo imagine la cuisine de l'avenir

 |   |  440  mots
Une équipe d'étudiants de l'école d'informatique internationale a imaginé une cuisine intelligente. Le projet a été récompensé lors de l'Imagine Cup de Microsoft.

Allez-vous jeter des restes après votre réveillon ? Si oui, c'est que vous ne savez pas les accommoder mais peut-être n'est-ce pas de votre faute. Vous ne disposez pas d'une cuisine intelligente, capable non seulement de gérer au mieux vos approvisionnements mais de vous suggérer quelques recettes ad hoc au bon moment. C'est-à-dire avant que les produits de votre réfrigérateur se transforment inexorablement en bouillon de culture.

Ne culpabilisez pas. Cette cuisine du futur n'existe pas encore mais ce n'est qu'une question de temps si les étudiants de

Supinfo

parviennent à leur fin. Une soixantaine d'entre eux ont participé à l'

Imagine Cup

de Microsoft. Cette manifestation récompense des projets innovants dans divers domaines : conception de logiciel, développement embarqué, développement de jeux vidéo, robotique, système et réseaux, algorithmes, photographie, court-métrage, design d'interface. Environ 200.000 étudiants participent à ce concours. Il n'en reste que 500 à la finale. Pour Supinfo, vingt équipes se sont engagées, deux ont participé à la finale et le projet Smart Cooking a été primé.

Gauthier Chanliau

et

Régis Hanol

, deux étudiants de Supinfo Montpellier porteur de ce projet, assurent que 70% de nos déchets pourraient être recyclés intelligemment.

Comment ça marche ?

Smart Cooking prend un pari sur la généralisation des puces RFID, ces puces radio-fréquences qui comprennent énormément d'informations sur les produits : date de péremption, contenu nutritionnel, empreinte carbone etc. A l'horizon 2012, il sera aussi peu cher d'utiliser une puce RFID que d'imprimer un code barre. L'idée est d'utiliser un ordinateur bon marché dans une des étagères de la cuisine (on peut le masquer) et de placer des lecteurs de puces RFID dans le réfrigérateur, les poubelles (pour le recyclage) et les étagères.

Dans un environnement idéal, le service saura si la crème fraîche dans le réfrigérateur va être périmée. Il proposera alors une recette de pâtes à la crème ou de confectionner une pâtisserie. Si d'aventures le propriétaire du système s'apprête à jeter un emballage dans une mauvaise poubelle, le système l'avertira immédiatement. A-t-il envie de fruits ? Les étudiants de Supinfo ont développé une interface pour commander sur le web.

"

Nous voulons que nos étudiants se frottent à la réalité de l'entrepreneuriat

" , explique-t-on chez Supinfo. Après l'Imagine Cup, l'équipe d'étudiants de Supinfo a été accueillie par le programme

Innovation Accelerator

de Microsoft et de BT. Le but ? Aller dans la Silicon Valley pour améliorer techniquement et commercialement le projet. Et dans le même temps prendre contact avec des cuisinistes. Affaire à suivre...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :