La France qui gagne est de retour

 |   |  990  mots
(Crédits : DR)
Le football, c'est beaucoup plus qu'une compétition sportive. La qualification de la France pour la Coupe du monde lui permet de jouer un rôle dans une nouvelle diplomatie globalisée. Par Jean-Christophe Gallien, Professeur associé à l'Université de Paris 1 la Sorbonne, Président de JCGA et membre de la SEAP, Society of European Affairs Professionals.

 Victoire ! La France des héros est de retour. Un otage, héros extraordinaire, s'évade et brave la barbarie et une équipe de 23 héros, plus ordinaires, reviennent du purgatoire.

Nous voyons tous, depuis une semaine, qu'avec le Football, un pays engage bien autre chose que le seul destin sportif, bien davantage même que l'enjeu économique, c'est de sa réputation globale et de sa compétitivité dont il s'agit. Et je dirai même d'une partie de son Mythe !

La France échappe au déclassement, enfin une bonne nouvelle

Le football est le sport mondial numéro 1, et la Coupe du Monde est l'événement sportif (et non sportif) le plus populaire, le plus regardé ! Pendant des mois, la planète va se passionner pour ce feuilleton sans équivalent. Tous les écrans vont se remplir, en continu, de ce contenu universel et sanctuaire, populaire et intime à la fois.

C'est un rendez-vous rare, qui n'a lieu que tous les 4 ans ! Nous avons quitté les écrans mondiaux du Football avec la triste sortie de Knysna en 2010 et nous les retrouverons donc, en 2014, au Brésil. Nous avons échappé au déclassement promis. Nous pouvons souffler, nous y serons ! Enfin une bonne nouvelle dans cet automne si triste.

Le foot, vecteur d'audience et de séduction d'un pays

Le sport, le football en particulier, est devenu une composante essentielle de la bagarre féroce pour la part d'audience globale d'un pays dans la compétition territoriale. Le rôle et la place d'un pays dans le monde ne se mesure plus seulement désormais à la force de son économie, à ses capacités militaires, à sa place dans les institutions de gouvernance internationale.

Il repose aussi sur la puissance de séduction notamment de ses idées, de ses savoirs, de sa culture, des ses talents et de sa réussite sportive ! Une nouvelle narration est à l'œuvre. La France qui a inventé tant de grands événements sportifs, qui contrairement à l'idée générale, a, au delà de ses seuls bons résultats, une vraie culture sportive, se doit d'y prendre tout son rôle.

Un élément majeure d'une nouvelle diplomatie

Il s'agit d'une dimension active de notre attractivité générale, pas seulement de l'image. C'est un élément majeur d'une nouvelle diplomatie comme, dans une autre dimension, le rayonnement culturel - cinéma, littérature, jeux vidéos, création audiovisuelle, patrimoine …, notre gastronomie ou notre patrimoine alimentaire, ou encore la vitalité académique de nos universités, … Nous sommes passés d'une diplomatie des Etats à une diplomatie dite publique. Entre soft power et smart power, on parle directement aux opinions publiques digitalisées, très mouvantes, disponibles, et surtout qui constituent un marché géant et renouvelé.

Une part de notre message au reste du monde

Le sport et le Football, c'est donc une part de notre message au reste du Monde. Une déclaration de notre ambition. Une France qui peut gagner, qui peut faire rêver, qui peut attirer les regards, les envies, les talents et l'argent ! C'est essentiel, en particulier pour notre conversation avec les jeunes générations de l'opinion publique mondialisée qui n'ont que très peu de connaissance, même d'intérêt, voire d'affection pour notre pays. Ils vont faire le Monde de demain. Ils sont disponibles pour notre propre narration mais ils doivent être impactés !

La coupe du monde, un rendez vous majeur sur l'agenda global

 

Il faut des points de contact, des moments et des lieux. La phase finale de la Coupe du Monde est un rendez-vous majeur de l'agenda global. Comme un concentré de Jeux Olympiques d'été. Pour la plupart, ces jeunes gens vont vivre leur premier événement global l'été prochain. Ils n'ont aucun lien de mémoire ou d'affection avec les années Platini, davantage peut-être avec celles de Zidane. Et pour gagner une part de leur attention et maintenir notre part d'audience dans la compétition globale, il faut sans cesse réinventer notre propre série. Grace à cette équipe de France, cette fois sans grand leader charismatique, nous ne sauterons pas une génération, l'aventure continue, pas d'écran noir.

Au Brésil, au croisement de deux mondes 

Et le rendez-vous final aura lieu au Brésil ! Pays roi du Football et surtout leader des émergents de l'Amérique du Sud et plus largement d'un Sud qui s'est largement affranchis de ses complexes supposés et conteste le Nord sur tous les terrains. Est à l'oeuvre une redistribution de la puissance à l'échelle du globe. La Coupe du Monde brésilienne est un rendez-vous central de ce croisement de deux Mondes, de deux époques, comme un basculement que la France ne pouvait manquer.

Développer une ligue nationale professionnelle ambitieuse

Demeure cependant une dimension de l'expérience du Nord que le Sud continue, pour un temps, à supporter. Elle est sportive ! Certains championnats et ligues de sport professionnels comme la NBA américaine ou la Premier League anglaise constituent ainsi de véritables plateformes de développement et d'influence pour leurs pays et leurs économies qui attirent talents et investissements du Sud. Il nous reste donc nous aussi à développer une ligue nationale professionnelle ambitieuse au coude à coude avec la Bundesliga allemande et juste derrière la Premier League en profitant des ajustements économiques de la Liga espagnole et du Calcio italien.

Regarder en face la globalisation du football

Le championnat de France peut et devrait aborder, comme notre pays, un virage qui l'oblige à regarder en face, sans crainte, la globalisation du Football et plus sérieusement celle du Monde et à tenter de s'y relocaliser, là aussi, victorieusement. Mais attention à la taxe à 75% ! Et ca c'est l'autre sujet du jour : la réforme fiscale.

 

*Jean-Christophe Gallien est Professeur associé à l'Université de Paris 1 la Sorbonne, Président de JCGA et membre de la SEAP, Society of European Affairs Professionals.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/11/2013 à 17:07 :
D'un pur point de vue footballistique : un premier but cafouilleux, un second hors jeu,, un dernier marqué par un ukrainien contre son camp à 10 contre 11, suite à l'expulsion d'un joueur en raison d'une faute imaginaire. Ce n'est pas le retour de la France qui gagne, mais bien plutôt l'installation durable de la France du déni. (Cf. la main d'Henry il y a 4 ans). Il ne fait pas bon pour les équipes économiquement méprisées de jouer au Stade de France leur qualification pour le mondial. Ça ne se joue jamais sur le terrain.
a écrit le 21/11/2013 à 15:09 :
J'ignore combien est payé ce Professeur de la Sorbonne.......c'est consternant.( étant moi même universitaire)
Est ce une blague, existe t il des modérateurs sur ce site. j'aimerai bien avoir une copie de vos cours l'histoire de me détendre après une journée de travail bien remplie.
a écrit le 21/11/2013 à 14:40 :
Houlala... va falloir remouiller le maillot au Brésil pour ne pas revenir trop vite avec leurs têtes des grands jours!!!!. D'ici ce temps là ils auront déjà oubliés les paroles de la Marseillaise et Didier D. devra leurs réapprendre la veille des matchs et leurs dire qu'ils ne jouent pas que pour leur nouvelle voiture mais pour (un)leur pays....la France.
a écrit le 21/11/2013 à 7:40 :
Moi j'aime pas le foot "pro" et le sport "pro" en général...c'est du pipeau et ils sont quasiment tous dopés !!! suffit de voir les reportages sur les magouilles du foot, des fédérations et du CIO pour que le fric tourne à fond sans aucune déontologie du sport...d'ailleurs le sport "pro" c'est la mort du sport c'est une entreprise de spectacle...Du pain et des jeux pour le peuple comme hier soir avec l'EDF ou par miracle les tocards sont redevenus des héros !...quelle misère !!!
a écrit le 21/11/2013 à 0:05 :
"un élément majeure" ??
a écrit le 20/11/2013 à 21:20 :
Bravo les bleus ! C'est le plus beau match de la France des de nombreuses années : belle réalisation, équipe soudée et performante, pas de bavure malgré de très nombreux buts manqués. Un bémol quand même : nous n'avons marqué que deux buts le troisième nous a été offert malgré lui par un joueur ukrainien qui a marqué contre son camp. Il faut donc relativiser cette victoire qui a permis à la France d'être seulement qualifiée. Le reste est beaucoup plus compliqué et il faudra que l'équipe de France joue de la même manière dans toutes les rencontres au Brésil. Cela par contre n'est pas encore gagné !
a écrit le 20/11/2013 à 19:07 :
il y a eu une grande osmose lors de ce match.il y avait 12 millions de téléspectateurs au départ,qui sont montés a 18 millions quand le président Hollande est entré dans le stade!
a écrit le 20/11/2013 à 19:03 :
Incroyable ces commentaires au ras des pâquerettes. Certes, commenter pour le plaisir de critiquer est un sport à la mode sur Internet, quelle que soit la publication.
Ceci étant dit:
Les résultats d'une équipe nationale de foot ont bien évidemment des retombées internationales, et cela n'a rien de nouveau. Il suffit de voyager un peu pour s'en rendre compte. Dans les années '80 pas moyen de décliner sa nationalité à l'étranger sans entendre un "Platini, Platini!". Dans les années '90 c'était au tour de "Zidane, Zidane!". Jean-Christophe Gallien est peut-être lyrique dans son propos, mais il n'a pas tort. La notoriété de l'équipe de France provoque spontanément la sympathie d'inconnus au bout du monde. C'est loin d'être anecdotique: à quoi se joue la réputation d'un pays dans le monde? A ses mythes. Et le football est en effet créateur de mythes contemporains universels. Comment le nier? La plus grosse audience télé de l'année aura été la soirée du match retour France Ukraine sur TF1. Information négligeable? Je n'en faisais pas partie, n'étant pas fan de foot. Mais je ne puis qu'en reconnaître la grande importance. Une coupe du monde c'est plusieurs milliards de téléspectateurs autour de la planète pendant un mois. Broutilles?
Réponse de le 21/11/2013 à 21:43 :
Entre reconnaitre la malheureuse importance des résultats footballistique, et trouver cela humainement normal et acceptable, il y a un fossé.
Reste à agir pour que d'autres critères, plus humains, détrônent les jeux de cirque.
a écrit le 20/11/2013 à 18:35 :
Ce n'est pas avce des profs de ce niveau que nos enfants emporteront la compétition du business
a écrit le 20/11/2013 à 18:02 :
C'est consternant de lire ça ! .... ce n'est pas le foot qui va soulager les entreprises de la fiscalité !.... On est plus plus 1998 !!!!!!!!!!!!
a écrit le 20/11/2013 à 17:49 :
du pain et des jeux ! 11 golios qui court après une baballe ... et ils peuvent ranger leur tireur de rédaction ! :)
a écrit le 20/11/2013 à 17:17 :
Consternant, utopiste et propagandiste. Et s'il se font éliminer dès le 1er tour .. alors selon vous ça veut dire quoi ?? ... !!!
a écrit le 20/11/2013 à 16:56 :
Espérons pour l'auteur et ses étudiants que cet article a été écrit après une soirée bien arrosée, à fêter la victoire des Bleus et un semblant d'optimisme retrouvé, juste assez pour réchauffer, le temps d'un court après-match, les esprits et les coeurs d'une France bourrée de complexes et de doutes.
Quelle énumérations de portes ouvertes enfoncées, et de clichés superficiels ! Tel un ballon flottant, sans direction, les propos passent loin des buts. En NBA, on dirait "air ball"...
a écrit le 20/11/2013 à 16:52 :
Encore un qui travaille à ne rien faire ! Serait-ce une spécialité française ? Mais au fait, on est où de la taxe de 75% pour les joueurs de foot ?
a écrit le 20/11/2013 à 16:17 :
Si l'équipe de France est représentative de la France , on est mal barré...
a écrit le 20/11/2013 à 16:11 :
Mais qu'est-ce que ce que ces galimatias. Depuis une équipe de foot rend un pays compétitif et innovant. Comparons Espagne, Italie, EU, Japon sur ces thèmes. Juste pour vous remettre les pieds sur terre. Au niveau mondial en foot la France et l'Ukraine, il s'agit d'un pauvre match de qualification, qui nous a donné à voir un fracture les partis d'extrêmes droites dénonces... Hier soir l'Algérie était dans les rues, à la Mairie de Toulouse le drapeau Français a été remplacé pour le drapeau Algérien. Allez voir les tweet des gens présent sur les Champs hier soir. Aucune condamnation. Elle passera pas les urnes ou, bien plus terrible. Vos délires structuralistes des années 80 volent en éclat un peu plus chaque jour.
a écrit le 20/11/2013 à 16:11 :
Mais qu'est-ce que ce que ces galimatias. Depuis une équipe de foot rend un pays compétitif et innovant. Comparons Espagne, Italie, EU, Japon sur ces thèmes. Juste pour vous remettre les pieds sur terre. Au niveau mondial en foot la France et l'Ukraine, il s'agit d'un pauvre match de qualification, qui nous a donné à voir un fracture les partis d'extrêmes droites dénonces... Hier soir l'Algérie était dans les rues, à la Mairie de Toulouse le drapeau Français a été remplacé pour le drapeau Algérien. Allez voir les tweet des gens présent sur les Champs hier soir. Aucune condamnation. Elle passera pas les urnes ou, bien plus terrible. Vos délires structuralistes des années 80 volent en éclat un peu plus chaque jour.
a écrit le 20/11/2013 à 16:11 :
Mais qu'est-ce que ce que ces galimatias. Depuis une équipe de foot rend un pays compétitif et innovant. Comparons Espagne, Italie, EU, Japon sur ces thèmes. Juste pour vous remettre les pieds sur terre. Au niveau mondial en foot la France et l'Ukraine, il s'agit d'un pauvre match de qualification, qui nous a donné à voir un fracture les partis d'extrêmes droites dénonces... Hier soir l'Algérie était dans les rues, à la Mairie de Toulouse le drapeau Français a été remplacé pour le drapeau Algérien. Allez voir les tweet des gens présent sur les Champs hier soir. Aucune condamnation. Elle passera pas les urnes ou, bien plus terrible. Vos délires structuralistes des années 80 volent en éclat un peu plus chaque jour.
a écrit le 20/11/2013 à 14:10 :
J'attends beaucoup mieux de la diplomatie et de l'influence de la France que cette bande de gamins.
a écrit le 20/11/2013 à 14:03 :
Avec l'émergence de l'indutsrie 4.0, l'industrie du foot a encore 25% en souffrance
a écrit le 20/11/2013 à 13:14 :
Les joueurs ont chanté la Marseillaise (trés mal) en fin de match pour se libérer de la trouille de ne pas avoir des primes juteuses en cas de non qualification.Je ne parle pas des primes de la fédérations mais des primes ultérieures (sponsors et contrats) .De toutes façons , à 1 000 000 € par mois en moyenne..........Et Hollande soutient,comme c'est bizarre ,applaudit ce monde de fric ,lui qui est contre la finance et les gros salaires .............!!!!!?????
Opportinisme à 75% !
a écrit le 20/11/2013 à 12:41 :
Vous plaisantez j'espère. Voilà une activité totalement sous perfusion et traitement exceptionnel, dont la valeur ajoutée est encore à chercher.
Quant aux valeurs qu'il promeut aujourd'hui, je n'en veux à aucun prix pour aucun de mes enfants.
a écrit le 20/11/2013 à 12:39 :
Ce n'est pas parce que 11 guignols ont arraché la victoire lors d'une compétition de baballe que la France va se remettre sur les rails...
a écrit le 20/11/2013 à 12:20 :
C'et un gag, cet article ! C'et pour nous faire rire un bon coup en ces temps moroses où tout semble aller à vau l'eau ?
Et on aura tous les effets inverses dès que cette "équipe de France" aura ramassé une gamelle au Brésil ?
a écrit le 20/11/2013 à 12:04 :
Victoire rassurante,qui prouve que la France peut encore se payer de petites nations.Les taux encore relativement bas nous permettront probablement de nous offrir un quart de finale au Brésil!
a écrit le 20/11/2013 à 11:41 :
Ce n'est pas parce que 11 guignols ont arraché la victoire lors d'une compétition de baballe que la France va se remettre sur les rails...
a écrit le 20/11/2013 à 11:40 :
Nier que le foot est un phénomène mondial est de la mauvaise foi. Le fait qu'il y avait sans doute plus de supporters de l'équipe de France en Chine qu'en France devrait faire réfléchir nos soit-disant patriotes qui crachent sur les Bleus à longueur de temps.
a écrit le 20/11/2013 à 11:29 :
l'équipe de france est a l'image de notre gouvernement:décriée,malmenée,mais tenace,audacieuse et courageuse.ce matin le pays se retrouve appaisé,réconcilié.il sait que ce que l'équipe de france a accompli,le gouvernement est sur le point d'y arriver.en janvier,sous les yeux crédules des français,le gouvernement présentera les résultats de ses réformes:inversion de la hausse du chomage,décroissance a nouveau positive,excédent budgétaire moins négatif que prévu!
Réponse de le 20/11/2013 à 11:42 :
Vous croyez vraiment ce que vous écrivez, ou c'est pour vous payer la tête de l'auteur de l'article ?
Réponse de le 20/11/2013 à 11:42 :
Vous croyez vraiment ce que vous écrivez, ou c'est pour vous payer la tête de l'auteur de l'article ?
Réponse de le 20/11/2013 à 11:42 :
Vous croyez vraiment ce que vous écrivez, ou c'est pour vous payer la tête de l'auteur de l'article ?
Réponse de le 20/11/2013 à 11:53 :
J'adore le deuxième degré de notre élu PS..je reste très basic en ce qui me concerne..
Réponse de le 20/11/2013 à 12:10 :
pour nous faire autant pleurer de rire je pense que ELU PS devrait plutot prendre ZAVATTA comme pseudo
a écrit le 20/11/2013 à 11:03 :
après avoir lu et relu cet article, je n'arrive toujours pas à savoir si l'auteur a un humour au 3ème degré ou bien s'il croit vraiment à ce qu'il écrit., ce qui dans ce cas me semblerait plus grave de la part d'un professeur associé à la Sorbonne
Réponse de le 20/11/2013 à 13:20 :
Les titres ca veut pas dire grand chose... regarder Flamby a bien le titre de President de 60 millions de personne!
a écrit le 20/11/2013 à 10:57 :
Bon, ben on verra ce qu'ils donneront au Brésil. Car si c'est pour finir comme en Afrique du Sud, l'effet "bonheur" de cette sélection risque de ne pas aller bien loin. Mais pour l'instant les sponsors, les médias et les clubs soufflent car ils vont pouvoir éviter de se remettre en question quant aux tarifs délirants des contrats. C'est dommage, il aurait pu y avoir une opportunité de redistribution aux dizaines d'autres sports, fort peu valorisés (sauf aux JO, la nuit...), et qui souffrent de manque de moyens pour fixer des jeunes compétitifs.
a écrit le 20/11/2013 à 10:56 :
Oui à l'ensemble du contenu de l'article; mais on pourrait aussi ajouter que l'enseignement majeur du match d'hier soir est que les français ont besoin d'être au pied du mur, de voir la catastrophe pour enfin réagir. C'est dans la situation de "marche ou crêve" que l'on se remue enfin. En ce qui concerne les finances publiques, il faudra aussi en passer par là pour enfin accepter de perdre notre statut d'enfants gatés, pourris jusqu'à la moelle à forte dose de redistribution et prestations sociales. Le futur de l'état français, comme celui de l'équipe de France hier, comme celui de Sochaux en ligne 1, paraissent bien compromis..Mais un miracle est possible!
a écrit le 20/11/2013 à 10:29 :
Je me demande où on peut aller "chercher" pareilles coquecigrues? Malgré le battage médiatique c'est un sport qui n'intéresse pas ou laisse indifférent 75% de la population
Réponse de le 20/11/2013 à 11:10 :
@No2r : Continue de jouer à la pétanque et laisse nous notre football
Réponse de le 20/11/2013 à 11:10 :
@No2r : Continue de jouer à la pétanque et laisse nous notre football
Réponse de le 20/11/2013 à 11:10 :
@No2r : Continue de jouer à la pétanque et laisse nous notre football
Réponse de le 20/11/2013 à 12:18 :
C'est avec un immense plaisir que je vous le laisse. Et de plus on n'a pas élevé les cochons ensemble. Pas la peine de l'écrire 3 fois.
a écrit le 20/11/2013 à 10:05 :
Tel qu'il est pratiqué actuellement ne représente plus qu'un sport pour crétins lobotomisés fabriqués en série par une société de tartuffes.
Eteignez vos télés et allumez vos cerveaux, cela vous fera le plus grand bien.
Réponse de le 20/11/2013 à 10:32 :
Le Football, tout n'est pas parfait, rien en fait et le Foot non plus. Mais quittez vos certitudes et promenez vous avec les enfants de ce monde et vous serez confronté à une autre réalité.
Réponse de le 20/11/2013 à 11:43 :
Votre réponse ne veut strictement rien dire.
La seule certitude et la seule garantie de la vie c'est la mort.
Quant aux enfants, j'en ai un et un seul et si vous voulez vous en occuper correctement en lui inculquant la remise en cause et lui éviter d'attraper la crétinitie aigüe qui frappe désormais 90 % (au bas mot) de la population de cette planète, cela est bien suffisant.
a écrit le 20/11/2013 à 9:46 :
Oh mon dieu que de trémolo !
Regardez la réalité en face, il s'agit d'un match pour accéder à une qualification face à une petite équipe.
La France via ces "élites médiatico-politiques" en vient à se satisfaire de sa médiocrité et transformant en héros une équipe qui s'est elle-même acculée au barrages…
Ou en sommes nous arrivés !
Réponse de le 20/11/2013 à 10:28 :
Curieux, pas de trémolos, mais un peu d'ironie et de certitudes sur ces questions que je pratique en Europe et ailleurs. Mais rien n'est jamais figé, tout est un peu fiction comme le sport et son incertitude !
a écrit le 20/11/2013 à 9:39 :
Aie aie aie... j'ai rarement lu un article aussi... vain !
Le foot, vecteur de tous les instincts primitifs et de cet esprit de clocher si nauséabond...
Le foot, le meilleur indicateur du déclin des sociétés !
Réponse de le 20/11/2013 à 10:30 :
damayeremi, trop complexe ce sujet pour être balayé de votre auguste manche ! Balladez vous en Afrique, au Moyen Orient, en Asie, en Amérique du Sud et demandez aux enfants si c'est le déclin !
Réponse de le 20/11/2013 à 11:40 :
...des sociétés occidentales.
a écrit le 20/11/2013 à 9:32 :
Pitie, non pas ca !!
D ailleurs le foot n est pas le sport numero 1. Personne ne joue au foot en chine ou en inde (poids lourd en terme de population). Le foot c est le sport numero 1 en europe et en amerique du sud. C est tout.
Réponse de le 20/11/2013 à 10:21 :
cdf, vous devriez voyager un peu et dans les rues des pays dont vous évoquez la spécificité. L'Inde est un cas en effet particulier mais qui bouge sur ces terrains là aussi. Et vous oubliez l'Afrique, le Moyen Orient ... Géographie et terrain !
Réponse de le 20/11/2013 à 14:15 :
je vais regulierement en chine et j ai jamais vu un chinois jouer au foot. par contre certains connaissent les joueurs de basket de la NBA. Pour le moyen orient je l ignore mais je pense que c est plus une lubie de maillardaire comme au quatar que populaire
a écrit le 20/11/2013 à 9:29 :
Le foot, l'opium des peuples....?
Réponse de le 20/11/2013 à 10:19 :
Cher Je m'en foot ! Peut-être mais il y en a beaucoup d'autres alors et prenez simplement le temps de checker nos écrans !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :