"Pâques avant les Rameaux"  : le sens perdu de la Passion

 |   |  837  mots
(Crédits : Reuters)
A la veille du week-end de Pâques, certains ont déjà pris de l'avance sur la chasse aux œufs. Ce qui peut s'avérer savoureux avec un petit rappel de ses origines... Explications de Sophie Gerhardi, fondatrice de fait-religieux.com.

Les petits Parisiens du 15e arrondissement étaient à la fête, samedi 12 avril : la mairie avait organisé dans le parc Georges Brassens une grande chasse aux œufs.

- Une chasse aux œufs ? Un samedi ? La veille des Rameaux ?

- Bah oui, et alors ?

- Alors d'habitude ça se fait le jour de Pâques. Là, ils ont fait Pâques avant les Rameaux ! (éclat de rire)

- …. ?

Cette conversation, vécue, révèle des strates d'incommunicabilité entre générations. D'abord les jeunes parents n'ont pas compris ce qui faisait rire leurs propres parents. Autrefois, on disait d'une femme qui se mariait enceinte qu'elle avait fait Pâques avant les Rameaux. Pour trouver ça drôle, il faut savoir que la fête des Rameaux a lieu le dimanche avant Pâques, et que le mariage pour cause de grossesse a été pendant des siècles l'un des grands classiques des familles, un sujet de drames et de comédies. Sinon, bof.

 

Joyeuses Pâques !

Aujourd'hui, la plupart  des Français connaissent la fête de Pâques par ses à-côtés ludiques : poules ou lapins en chocolat, déjeuner de famille, chasse aux œufs. La date n'a pas grande importance (surtout qu'elle change tous les ans) et sa signification encore moins. Les plus attentifs s'attendront à voir à la télévision, comme chaque dimanche de Pâques, la bénédiction du pape « Urbi et Orbi » - à la Ville et au monde. La salutation « Joyeuses Pâques ! » ne s'emploie plus guère, même si chacun ressent confusément que Pâques est un moment heureux.

A ce stade, un petit passage façon Wikipedia s'impose. Pour les chrétiens - catholiques, orthodoxes et protestants - Pâques est la plus grande fête du calendrier car elle commémore la résurrection de Jésus-Christ, le troisième jour après sa crucifixion le vendredi, pour cette raison appelé Vendredi Saint. Ce jour-là, l'on est triste et l'on jeûne : par extension, tous les vendredis de l'année l'on ne mange pas de viande (vérifiez : c'est poisson dans toutes les cantines).

 

40 jours de pontes à rattraper 

Et les Rameaux ? C'est l'entrée de Jésus à Jérusalem, accueilli par des vivats et des palmes déposées sur sa route par la foule, selon les Evangiles. Pourtant, quelques jours après, il est arrêté, jugé, condamné et crucifié - comme il l'avait annoncé. C'est là que se noue l'essentiel de la foi chrétienne : Jésus Christ en mourant rachète les péchés du monde, en ressuscitant il promet la vie éternelle. Mais les juifs aussi ont une fête de Pâque (sans s), qui commémore la sortie d'Egypte du peuple d'Israël, là encore accomplissement d'une promesse divine. Elle dure huit jours (ou sept, selon les traditions) et l'on n'y mange ni pâte ni pain levés. L'agneau sacrifié est commun aux deux fêtes, juive et chrétienne.

D'accord, dira-t-on, mais pourquoi les œufs ? Parce que les chrétiens autrefois, et encore aujourd'hui dans le monde orthodoxe, ne consomment ni viande ni œufs pendant quarante jours avant Pâques, durant la période du Carême. Tous les œufs pondus ces semaines-là doivent être mangés à Pâques. Ici, une interprétation personnelle : le lundi de Pâques férié a été inventé pour étaler les agapes et éviter aux bons chrétiens l'indigestion fatale.

 

La France, mauvaise élève de l'Eglise

Mais trêve de rappels. La France d'aujourd'hui est un des pays les plus sécularisés de l'Europe, elle-même continent le plus sécularisé du monde. Dans l'European Value Survey de 2009, à la question « Appartenez-vous à une religion ? » 50% des Français répondaient oui et 50% non. Selon les différents sondages, environ 40% des Français disent croire en Dieu, à comparer avec 90% des Américains. Les catholiques qui constituaient encore 80% de la population il y a trente ans sont sans doute autour de 45% aujourd'hui, mais seulement 16% ont une pratique irrégulière et 6% une pratique régulière (chiffres de 2012). En outre 43% de ces pratiquants ont plus de 65 ans. Plus surprenant, parmi eux 5% disent ne pas croire en Dieu…

Les catholiques français sont dans l'ensemble plus âgés, moins croyants et moins pratiquants que les fidèles des religions minoritaires - par ordre numérique décroissant : islam, protestantisme, judaïsme, orthodoxie… A tel point que, selon le politologue Claude Dargent, l'un des meilleurs connaisseurs du paysage religieux français, dans la classe d'âge des 18-24 ans, il y a désormais plus de musulmans pratiquants réguliers que de catholiques. Dès lors, il n'est pas si étonnant d'entendre tel journaliste de télévision expliquer que le Carême est le Ramadan des chrétiens, histoire de bien se faire comprendre. Allez, comme disaient nos anciens : joyeuses Pâques !

 

*Sophie Gherardi a fondé et dirige le site internet Fait-religieux.com. Elle a été directrice-adjointe de la rédaction de la Tribune de 2008 à 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/04/2014 à 20:02 :
Ahahahah désolé, je ne parais que très rarement le vendredi dans les cantines, contrairement aux autres menus spéciaux, qui eux, sont devenus des revendications politiques!
a écrit le 20/04/2014 à 19:30 :
"c'est poisson dans les cantines tous les vendredis" ???
même pas dans les écoles catholiques!
a écrit le 20/04/2014 à 15:16 :
de toute manière, on ne peut tristement que constater : TOUT FOUT LE CAMP !!
a écrit le 20/04/2014 à 14:58 :
Nous vivons un monde préssé, les commerçants entre autre : la peur de manquer ! n'y a t-il pas déjà en fin d'année scolaire, à partir de juillet choix de cartables et objets scolaires? n'y a t-il pas à Noël, la couronne des Rois? n'y a t-il pas avant même le printemps, juste après les fêtes de fin d'année, le "blanc" dans les grandes surfaces?!....il y a quelque temps encore, il y avait des saisons à peu près pour chaque chose, à présent, tout est comme la vie : pressé !
a écrit le 18/04/2014 à 18:54 :
La société française est déchristianisée, c'est factuel. 1/3 des enfants nés en 2011 ont été baptisés mais seulement 1 gosse sur 8 né ayant été baptisé a été confirmé.

Ça veut dire que l'immense majorité des enfants français n'aura jamais de cours de catéchisme et donc sera ignorant des traditions et significations des rites et fêtes catholiques. Ce qui est moins le cas de leurs grand parents, qui ont été catéchumé et sont allés à l'église plus régulièrement donc n'ont pas oublié.
Réponse de le 20/04/2014 à 15:00 :
ce n'est pas faux !+ un et pourtant, nous devrions rester, très...vigilants....
a écrit le 18/04/2014 à 17:09 :
je suis croyante et aujourd'hui je mange poisson j'ai toujours respecté le vendredi saint on as toujours respecté le vendredi saint dans la famille
Réponse de le 19/04/2014 à 17:38 :
Par contre pas la grammaire....
Réponse de le 20/04/2014 à 15:02 :
pour 1 faute sûrement d'inattention...Vous vous fichez de nous?......
Réponse de le 20/04/2014 à 16:00 :
Il y 4 fautes : "j" minuscule, virgule manquante, pas de "s" a "a", pas de point. A la dictée, ça ferait pas la moyenne. En une phrase.
Réponse de le 20/04/2014 à 20:29 :
les catholiques n'échappent pas plus que les autres à la faillite du système éducatif...mais c'est un autre débat ;-)
Réponse de le 20/04/2014 à 20:41 :
Dans la votre de phrase, il y a deux fautes : le "a", au lieu de "à", le "4" , au lieu de "quatre". Alors, à vouloir faire la leçon aux autres, on en oublie souvent de faire les siennes. En une phrase également.
Réponse de le 21/04/2014 à 7:37 :
Vous oubliez l'accent grave du À...
Réponse de le 22/04/2014 à 11:05 :
Personne n'a vu l'oubli du "ne" de la négation ? Ça (sic Cela) NE ferait pas la moyenne.

Article très éclairant et qui fera réfléchir, j'espère, ceux qui nous bassinent avec soit disant l'église qui dicterait ses lois au monde.
a écrit le 18/04/2014 à 17:08 :
Jusqu' à la fin des années 60 et avant l'apparition des grandes surfaces les boucheries étaient fermées le vendredi saint !!
a écrit le 18/04/2014 à 17:04 :
Sophie oublie de parler des cloches des églises qui arretent de sonner le jeudi saint pour revenir de Rome le dimanche de Pâque chargées d'oeufs en chocolat .....avec ça partir à la chasse aux oeufs à la veille des Rameaux n'a plus de sens ......toutes les traditions se perdent !!!!
a écrit le 18/04/2014 à 17:03 :
On est à Pâques, la croissance, c'est pour 2017? On lit dans la PLF SS ou nazie des réductions de social. On supprime des emplois publics, des régions, des sites... on appelle cela politique sociale? On gèle les salaires, les retraites plus ou moins financées... on laisse filer l'industrie à l'étranger. On est sous-compétitifs en zone de monnaie forte. Nos "banksters" ont des tas d'œufs de pacques toxiques, qu'on cherche bien, il en reste encore! Le déficit n'est pas couvert, les impôts augmentent après la pause, pourquoi ne pas imposer les vacances, encore un recul social. On joue à guignol et bécassine? On nous publie les fonctionnaires contre l'Etat... mais alors on fait dans le pique-assiette roi, l'idiot du village, le ravi sur le dos des autres et le salarié précaire est l'esclave, avec des diplômés en sous emploi ou en emploi non pourvu, on ne risque pas de faire de croissance! L'administration des têtes d'œuf décrète la croissance et la destruction de la production d'œufs qu'on n'exporte pas... par excès de normes les éleveurs de moutons grossissent les effectifs du chômage, on simplifie en 2030? On fait dans l'humanisme de grosse commission et les cabinets pléthoriques? Doit-on dire Sa Majesté ou bien Sa Médiocrité en terme d'IDH, règnerait sur un tas grouillant de cancrelats qui ne sont pas de la botte, les dirigeants de banques seraient des cheveux en 4 ? On fait des factures à la société et on est sadomazochistes? si on bacle, on débacle vive la déroute de 40 et les chômeurs sur les routes! On postule pour une bordée des agences, mais nombre de jeunes ne peuvent avoir de travail, on borde les français du berceau à la tombe? C'est un peu court! en fait notre Etat Tombe nous fait une hécatombe de chômeurs! Parle-t-on du vent du boulet, de l'austérité, ou du boulet au pied en terme de croissance en Europe et dans le monde. Combien déjà la croissance mondiale?
Réponse de le 19/04/2014 à 19:52 :
quel rapport avec la choucroute ?
a écrit le 18/04/2014 à 16:37 :
En fait pour les femmes enceintes on disait exactement "faire Quasimodo avant Paques"
le dimanche de Quasimodo étant le dimanche in Albis, dans l'Octave de Paques. (celui qui suit Paques).
Personnellement c'est une expression que j'entends toujours dans mon entourage.

Pour info j'ai 25 ans.

Mike
a écrit le 18/04/2014 à 16:31 :
43% des pratiquants plus de 65% !!!!!! je dirai 80% + de 65 ans ....et 80% sont des femmes !!!
a écrit le 18/04/2014 à 16:25 :
« tous les vendredis de l'année l'on ne mange pas de viande (vérifiez : c'est poisson dans toutes les cantines) ». J’ignore comment cela fonctionne dans les écoles privées. Mais dans toutes les restaurations collectives que j’ai connues, c’était viande tous les jours et poisson de substitution tous les jours pour ceux qui ne voudraient pas de viandes.

Rien de spécial le vendredi à la cantine.
Réponse de le 20/04/2014 à 21:08 :
Pour info on mange toujours du poisson le vendredi dans les cantines !! ;-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :