Eoliennes géantes  : va-t-on défigurer la France pour rien ?

OPINION. Le choix économique de développer ces installations n'est pas justifié. Pire, comme elles doivent être fortement subventionnées, elles réduisent le pouvoir d'achat des Français. Par Bernard Durand, géochimiste des combustibles fossiles, ex-directeur de la division Géologie-Géochimie de l'IFPEN et ex-directeur de l'ENS de Géologie, membre du Collectif STA.

7 mn

L'éolienne offshore dans le port de Saint-Nazaire.
L'éolienne offshore dans le port de Saint-Nazaire. (Crédits : Reuters)

Partout en France, les éoliennes géantes polluent maintenant nos paysages et notre patrimoine historique. Des pays entiers sont déjà défigurés, comme la Somme ou le Nord-Est de la Charente-Maritime. Rien ne semble pouvoir arrêter ce massacre, malgré le nombre rapidement croissant de citoyens qui se révoltent. Bientôt, ce déferlement, cantonné jusqu'ici à terre, polluera aussi notre littoral et nos îles côtières. Dans dix ans, au rythme effréné de construction imposé par notre gouvernement et notre Parlement alliés des promoteurs, combien restera-t-il encore de Français hors des grandes villes qui auront encore la chance de ne pas vivre jour et nuit dans une cage d'éoliennes géantes ?

Complicité des élus locaux

Tout cela a lieu avec la complicité active ou passive de beaucoup d'élus locaux mais aussi de militants d'organisations se prétendant écologistes, autoproclamées défenseurs du climat. Celles-ci prétendent que l'éolien (et le solaire photovoltaïque), nous sont indispensables pour faire face à l'urgence climatique, mais aussi pour sortir du nucléaire. Nous aurions donc l'ardente obligation de les développer dans notre pays.

Eolien (et solaire photovoltaïque) ne peuvent pourtant rien pour le climat : les émissions de CO2 de notre électricité sont déjà très faibles, les plus faibles de tous les grands pays industrialisés, parce que nous utilisons pour la produire essentiellement du nucléaire et de l'hydroélectricité. Pour répondre à l'urgence climatique, c'est sur l'habitat et les transports, très émetteurs, qu'il aurait fallu faire porter l'effort. Cela n'a pas été fait, car les énormes sommes gaspillées pour l'éolien et le solaire ont tari les financements pour agir dans ces secteurs. Le choix de l'éolien et du solaire n'a donc fait qu'empêcher des actions réellement efficaces pour le climat, et très créatrices d'emploi, contrairement à l'éolien et au solaire. Ceux qui ont fait ce choix ont donc une lourde responsabilité dans ce retard !

Des centrales non pilotables

Eolien (et solaire photovoltaïque) ne permettent pas plus de fermer nos réacteurs nucléaires : leur puissance totale, donc leur nombre, nous est indispensable pour faire face aux périodes sans vent et sans soleil, fréquentes en particulier pendant les soirées d'hiver, quand notre consommation est maximale. Car tant qu'on ne saura pas stocker l'électricité en quantités suffisantes, et cela n'arrivera peut-être jamais, on ne peut pas remplacer des centrales électriques pilotables, c'est-à-dire des centrales obéissant à la volonté humaine, par des centrales qui ne le sont pas, comme les centrales éoliennes et solaires, qui n'obéissent qu'à la météo. Pour sortir du nucléaire, pilotable, on ne peut que le remplacer, à puissance totale égale, par des centrales pilotables à charbon ou à gaz, comme en a l'Allemagne. De ce fait, les émissions de CO2 de l'électricité produite par ce pays sont 10 fois les nôtres par kWh produit ! Est-ce cela que veulent pour notre pays nos intransigeants défenseurs du climat ?

Développer l'éolien et le solaire, c'est en fait ajouter à un réseau de centrales pilotables un réseau inutile de centrales non pilotables. Or cela rend l'électricité très chère, puisque :

- Le coût d'investissement en centrales électriques est augmenté : Il faudrait ajouter à notre puissance actuelle de centrales pilotables une puissance encore supérieure d'éolien et de solaire non pilotables pour produire avec ceux-ci seulement 30 % de notre consommation.

- A quantité d'électricité produite égale, éolien et solaire, non pilotables, font diminuer la production des centrales pilotables : Ces dernières conservant les mêmes charges fixes (salaires, coûts de maintenance...), leurs coûts au kWh augmentent.

- Pour faire fonctionner en harmonie les deux réseaux de centrales, il faut développer et renforcer le réseau électrique, ce qui a aussi un coût élevé.

Aussi bas que devienne le coût de production de l'éolien et du solaire photovoltaïque, ils feront donc quand même augmenter le coût de l'électricité, pour les raisons ci-dessus. Et si stockage il y a un jour, son coût s'ajoutera au coût de production.

Eolien et solaire photovoltaïque ne pourront donc jamais se développer sans de copieuses subventions de toutes sortes, comme cela est le cas en Allemagne où le coût de ce développement a été évalué à 525 milliards d'euros entre 2000 et 2025, et pourrait atteindre sur sa lancée 1.000 milliards d'Euros en dépenses cumulées * :

Augmentation des taxes

Intégrées au départ en France dans la taxe sur l'électricité appelée Contribution au service public de l'électricité (CSPE), ces subventions figurent maintenant sur le Compte d'affectation spéciale transition énergétique (CASTE) du budget de l'Etat, alimenté entre autres par une augmentation des taxes sur la consommation de carburants ! En 2018, la somme prévue au titre de l'éolien et du solaire photovoltaïque, y compris le remboursement partiel des sommes restant dues à EDF à ce titre par le gouvernement, est d'environ 7 milliards d'euros. Mais il faut ajouter, hors CASTE, le coût de l'augmentation des taxes dites d'acheminement et d'utilisation du réseau, dues au renforcement nécessaire du réseau électrique, mais aussi des subventions devenues nécessaires aux centrales pilotables pour éviter qu'elles ne mettent la clef sous la porte. Et aussi ajouter une taxe sur l'électricité de 2,7 centimes d'euros TTC, héritage de la CSPE, qui n'a pas été supprimée. Sans compter les défiscalisations, subventions déguisées et cadeaux de bienvenue accordés aux promoteurs par l'Etat et les collectivités ! Soit au total environ 20 milliards d'euros par an.

Cela représente 300 euros par Français et par an, soit pour un ménage moyen avec deux enfants une dépense de 1.200 euros, moitié taxes sur l'électricité, moitié taxes sur les carburants et subventions diverses. Mais ceux dont la consommation de carburants est la plus forte, ruraux et habitants des grandes banlieues très dépendants de leur voiture, qui forment les gros bataillons des gilets jaunes, sont bien plus impactés. Et aussi les petits retraités, qui doivent ainsi consacrer à l'énergie une part intolérable de leurs ressources. Le développement voulu par notre gouvernement et notre parlement alliés aux promoteurs conduira au doublement de ces sommes en 2025, et détruira globalement des emplois, parce qu'une grande partie, consacrée à l'achat d'éoliennes et de panneaux solaires à l'étranger, n'en sera pas dépensée en France. Les gilets jaunes ne sont pas près d'être rangés au placard !

L'électricité ne manque pas en France

L'électricité ne manque pas en France, et notre gouvernement souhaite en faire diminuer la consommation : pourquoi alors produire de l'électricité supplémentaire avec de l'éolien et du solaire, qui ne répondent ni à l'urgence climatique ni à la diminution de notre parc nucléaire ? L'éolien détruit aussi l'environnement rural, dégrade la santé des riverains et dévalue leurs biens immobiliers ! Détruire l'environnement pour quelque chose qui ne sert à rien, coûte très cher au consommateur, est antisocial parce qu'il accroit la précarité énergétique en France et détruit globalement l'emploi !

Supprimer toute subvention à ces électricités inutiles, c'est rendre du pouvoir d'achat aux gilets jaunes, ainsi qu'à beaucoup d'autres ! Il faut immédiatement stopper le ruineux éolien en mer, déjà prévu pour 25 milliards d'euros, plus 5 milliards pour la construction de lignes à haute tension !

Elus de tous bords, souhaitez-vous rester dans l'histoire comme ceux qui auront permis, par votre passivité ou votre complicité, de défigurer la France avec des éoliennes géantes ? Demandez d'urgence à notre gouvernement d'arrêter de berner vos électeurs et de leur faire les poches avec l'éolien et le solaire photovoltaïque au seul profit des promoteurs de ces énergies, et au détriment du climat, de l'environnement et des consommateurs, y compris les plus pauvres, dont les gilets jaunes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 135
à écrit le 03/02/2020 à 14:24
Signaler
"on ne peut pas remplacer des centrales électriques pilotables, c'est-à-dire des centrales obéissant à la volonté humaine, par des centrales qui ne le sont pas, comme les centrales éoliennes et solaires, qui n'obéissent qu'à la météo" dixit Bernard D...

à écrit le 21/02/2019 à 10:11
Signaler
On démarre sur l'éolien, on attrape au passage le solaire, puis on revient sur l'éolien en glorifiant notre nucléaire... Éolien et solaire sont deux technologies distinctes qui n'ont pas du tout les mêmes qualités ni les mêmes couts. La géothermie n'...

à écrit le 12/02/2019 à 17:23
Signaler
Disons les choses simplement. EOLIENNES = FRIC. Un promoteur (voir les comptes sur infogreffe) peut gagner jusqu'à 220 % de rendement annuel sur capital initial investi. Un autre c'est 25 % de bénéfice net après impôt de son chiffre d'affaires. Et ...

à écrit le 01/02/2019 à 16:12
Signaler
Manifestement le sujet n'est pas simple, vu le nombre de commentaires. En tout cas, l'éolien terrestre surfe sur les difficultés des agriculteurs en leur offrant des rentes confortables, ce n'est presque pas exagérer que de parler de prosti tution.

à écrit le 30/01/2019 à 16:39
Signaler
Tout est faux dans cet article c'est du lobbying pro-nucléaire bas de gamme répétant toujours les mêmes inepties ! Le prix du MWh EPR est désormais proche de 120 euros alors que celui de l'éolien est de 55 euros et le solaire 52 euros aux derniers ap...

le 31/01/2019 à 15:27
Signaler
Il me semble, moi, que les raisonnements développés dans cette article méritent mieux que la violente caricature que vous en faites. Ces outrances mises de côté, je ne vois rien, dans vos commentaires qui puissent répondre aux questions que pose cet ...

le 08/02/2019 à 20:29
Signaler
Bonjour Monsieur. Surprenante votre réaction!!! Manifestement, vous devez habiter la ville pour oser écrire que l'éolien est largement bien accepté. C'est faux, et je l'affirme parce que j'habite la campagne en Charente où les conditions de vent s...

le 12/02/2019 à 17:31
Signaler
Comme toujours, le promoteur proéolien dissimulé s'en prend au nucléaire pour détourner l'attention du vrai sujet. La vérité est que le nucléaire est une énergie stable. L'éolien produit une électricité aléatoire et intermittente. L'éolien est ineffi...

à écrit le 30/01/2019 à 9:32
Signaler
Enfin un article sur les énergies renouvelables objectif et fondé sur des vérités techniques et des chiffres. C'est un véritable détournement d'argent public au profit de quelques acteurs privés: investisseurs (qui se débarrasseront très vite de ces ...

à écrit le 29/01/2019 à 18:55
Signaler
Bravo. Tout est dit et tout est tu par la caste-clique qui gouverne et pense à notre place.

à écrit le 29/01/2019 à 14:42
Signaler
Les écolos 'oublient' de compter dans le coût de revient du MWh de l'énergie renouvelable qu'il faut y rajouter les frais de stockage. Et là c'est beaucoup moins séduisant !

à écrit le 29/01/2019 à 12:41
Signaler
La transition énergétique est une impossibilité physique donc une grande arnaque (conséquence de la loi de la conservation d’énergie). la technologie aura toujours besoin de ressources minérales et d’énergie. Toutes nos activités nécessitent de pétro...

à écrit le 29/01/2019 à 11:27
Signaler
Excellent article. La laideur de ces éoliennes est à son maximum la nuit,car elles sont coiffées de phares rouges ou blancs,transformant nos plaines en gigantesques aéroports. Seuls bénéficiaires : les propriétaires des terrains sur lesquelles elles ...

à écrit le 29/01/2019 à 8:29
Signaler
Poser la question, c'est déjà y répondre : pour rien, tout est dit.

à écrit le 28/01/2019 à 23:54
Signaler
Excellente analyse La meilleur sur le sujet que je voit depuis longtemps*

à écrit le 28/01/2019 à 22:34
Signaler
Enfin, la gigantesque arnaque de l'éolien commence à être dénoncée, même par les politiques (cf X. Bertrand), il serait temps. Plus j'étudie cette affaire, plus j'en suis convaincu. La France ne manque pas d'électricité, mais elle est utilisée surtou...

le 30/01/2019 à 16:55
Signaler
@ JMD : le bois met 30 à 50 ans pour repousser et pollue en plus de ses émissions (cycle très long pour réinjecter le C02 dans le sol), le gaz est importé (environ 40 milliards d'euros par an d'importations fossiles rien qu'en France et quelques 350 ...

à écrit le 28/01/2019 à 17:06
Signaler
La réponse au titre de l'article est malheureusement oui. - pour satisfaire les phantasmes de quelques-uns - pour satisfaire la cupidité d’une mafia des promoteurs éoliens qui a compris très vite l’aubaine qui se présentait - du fait de la bêtise...

le 28/01/2019 à 20:34
Signaler
De quelle mafia parlez vous? Des chercheurs impliqués dans les EMR ou les ENR ? Soyez sérieux, je vous le dis très amicalement. Ne faites pas dans l'excès ça ne peut que desservir votre propos. Je rappelle que M. Durand a utilisé pour son pamphlet...

le 29/01/2019 à 6:55
Signaler
Mais oui bien sur, les centrales nucléaire sont la panacée, un peu à l'image de Brennilis...

le 29/01/2019 à 11:39
Signaler
Je parlais de l'éolien terrestre essentiellement et habitant dans une région qui se couvre d'éoliennes de mois en mois, je peux vous dire que les méthodes employées pour convaincre les propriétaires de terrain de les louer aux promoteurs s'apparenten...

le 29/01/2019 à 17:31
Signaler
Ok mais l'auteur parle d'éolien offshore et l'illustre avec le projet Flaotgen, c'est pas moi qui l'ai inventé ça. Alors que justement ce projet est là pour travailler à augmenter l'efficacité des moyens de production EMR (énergies marines renouvelab...

le 29/01/2019 à 21:14
Signaler
L'auteur de l'article parle bien avant tout de l'éolien terrestre et son analyse correspond exactement à ce que je peux constater dans ma région qui est déjà parfaitement défigurer par des éoliennes dont les dernières qui seront bientôt installées au...

le 30/01/2019 à 17:08
Signaler
@ Jardinier : j'ai pas mal d'éoliennes autour de chez moi et ça ne me pose aucun problème c'est très joli à voir tourner et ne pertube pas les lignes d'horizon ni l'environnement. Je trouve qu'il en manque donc vous voyez chacun voit les choses à sa ...

à écrit le 28/01/2019 à 16:28
Signaler
Plusieurs posts reprochent à cet article d'être rédigé par quelqu'un qui a une formation avancée et qui a travaillé dans le domaine. Si on commence à rejeter ces critères, il ne restera plus grand monde à écouter, y compris dans les ONG. PS : merci...

à écrit le 28/01/2019 à 16:21
Signaler
M. Durand se plaint de quelque chose qui n'existe même pas : une seule éolien offshore installée en France et il s'agit d'un démonstrateur à des fins de R&D. Incroyable de bêtise cet article ou comment taper sur quelque chose d'inexistant!

à écrit le 28/01/2019 à 15:12
Signaler
Mr DURAND, il n'est ni honnête ni raisonnable de maintenir ou consolider la filière nucléaire. La CSPE recouvre bien d'autres postes que le seul abondement à la filière ENR, renseignez-vous si vous le voulez-bien avant d'émettre un point de vue aus...

à écrit le 28/01/2019 à 15:09
Signaler
CQFD, la "transition énergétique" c'est le faux-nez du capitalisme vert

le 28/01/2019 à 16:13
Signaler
… du capitalisme tout court, du moins de celui qui croit que l'écologie est une idéologie moins dangereuse que celle du socialo-communisme. Quand ce capitalisme comprendra son erreur, il sera trop tard...

le 30/01/2019 à 17:15
Signaler
@ Poutine4never ! : normal c'est nuisible aux exportation fossiles et polluantes du Kremlin, de Gazprom et Rosatom !...L e nucléaire centralisé ce n'est pas du capitalisme ? et le pétrole et la gaz c'est écolo ? Et les multiples start-up qui travaill...

à écrit le 28/01/2019 à 13:27
Signaler
Mr Bernard Durand doit préférer qu'une boite en cash flow négatif et au bord du dépôt de bilan gère 58 réacteur nucléaires?

le 28/01/2019 à 15:10
Signaler
EDF n'est pas au bord du dépôt de bilan. Et si vous vous inquiétez pour ses finances, vous n'avez qu'à supprimer l'obligation qui lui est faite de racheter l'énergie ENR à prix d'or.

le 28/01/2019 à 16:53
Signaler
... et de vendre à prix cassé le kWh nucléaire à ses concurrents...

le 30/01/2019 à 17:25
Signaler
@ Fake News : EDF est entièrement remboursé par l'Etat de la CSPE et il est par ailleurs largement soutenu, l'Etat répondant à ses augmentations régulières de capital, par exemple lors de ses échecs en Argentine, idem pour ex-Areva désormais Orano re...

à écrit le 28/01/2019 à 13:26
Signaler
L'auteur de cet article l'a illustré avec une photo du projet Floatgen (http://floatgen.eu/fr), projet dont un des partenaires est l’École Centrale de Nantes. Cette éolienne et déployée sur le site SEM-REV (au large du Croisic) qui est le 1er site eu...

le 28/01/2019 à 17:00
Signaler
Il est particulièrement instructif de regarder ce site, https://www.electricitymap.org/?page=map&solar=false&remote=true&wind=false qui donne en direct les production d'electricite des différents pays avec la décomposition des différentes energies...

à écrit le 28/01/2019 à 12:47
Signaler
Au 17eme siècle la France était couverte de moulin à vent. En Vendée les chouans les utilisaient pour communiquer. C'est juste un retour à la normale. Ceci dit le plan éolien en France semble d'y aller à reculons vu la rapidité des implantations.

le 29/01/2019 à 16:58
Signaler
Rappelez-nous la hauteur de ces moulins qui avait alors un certain charme? Emettaient-ils jour et nuit des 'flash' lumineux? Etaient-ils subventionnés au delà du raisonnable par tous les contribuables

à écrit le 28/01/2019 à 12:31
Signaler
Tout ce qui est dit est bien embarrassant.... Mais à quoi bon disserter puisque, c'est une vérité, les nouveaux Torquemada, verts de rage, rugissent et condamnent... La planète se fiche pas mal de toutes ces avanies et poursuivra sa route, indifféren...

à écrit le 28/01/2019 à 12:13
Signaler
M Durand, Aujourd'hui en France aucune éolienne "GEANTE" n'est encore installée (1 proto sur le site du Carnet en Loire Atlantique, destiné pour l'offshore), d'ailleurs qu'appelez vous une éolienne géante!? D'où sortez vous vos aberrations et le d...

le 28/01/2019 à 13:23
Signaler
OUI, merci La Tribune de laisser s'exprimer des gens compétents. On n'ose déjà plus parler d'intelligence, bientôt ce sera la simple connaissance du sujet qui sera disqualifiée. Quiconque aura fait un minimum d'étude et ne sera pas salarié d'une ON...

le 28/01/2019 à 15:12
Signaler
Les ENR sont du pain-bénit pour les pétroliers-gaziers, car la seule solution efficace à l'intermittence des éoliennes ce sont les centrales à gaz. Donc si ce monsieur roulait pour ses anciens employeurs, il casserait du nucléaire et encouragerait ...

à écrit le 28/01/2019 à 12:07
Signaler
comment parler de pollution des éoliennes alors que des pylônes électriques barres notre pays d'une laideur pire que les remontées mécaniques des station de skis. aussi les communes accède a un paiement avec les éoliennes. je pense que celui qui ti...

le 28/01/2019 à 12:16
Signaler
Cet article démontre parfaitement qu'une bonne part de l'infrastructure devra rester. C'est particulièrement évident avec les pylones. Il faut bien transporter l'électricité des éoliennes aux utilisateurs ! Vous êtes donc en avance d'une étape, qu...

à écrit le 28/01/2019 à 10:34
Signaler
@ "Mort de rire", le bien nommé, qui dit être optimiste et avoir beaucoup ri en lisant cet article : Un philosophe (Cioran) a écrit : " il n'y a que les optimistes qui se suicident". En plus ils vont au Paradis (pas le terrestre car, celui-là Ada...

à écrit le 28/01/2019 à 10:11
Signaler
En voila une OPINION qu'elle est belle ! Donnée par un "scientifique" ! Etre scientifique n'empêche en rien des prises de position disons à minima controversées, puisqu'on apprend par exemple que ce fameux STA défend farouchement le glyphosate. Voi...

le 28/01/2019 à 11:17
Signaler
Oh la belle attaque ad hominem ! Donnez des arguments contre ce qui est écrit par l'auteur plutôt que l'attaquer sur un autre sujet qui n'a rien à voir. Comment voulez-vous avoir un débat avec des réactions comme la vôtre ?

le 28/01/2019 à 11:44
Signaler
@ Lavis : La justice américaine a pour particularité, poussée à l'excès, de condamner les entreprises qui n'ont pas prévenu contre tous les dangers de leur produit. Il suffit de regarder une bouteille de champagne Californien, pour voir tout ce qui ...

à écrit le 28/01/2019 à 10:04
Signaler
Pourquoi ne pas employer votre énergie et votre clairvoyance en allant régler le problème de Fukushima et décontaminer l'océan Pacifique qui est en train de mourir à cause de votre énergie propre ?

à écrit le 28/01/2019 à 9:32
Signaler
Quelques chiffres : - 7000 moulins qui produisent 5% de l'électricité consommée, - La France participe pour moins de 1% à la production mondiale des gaz à effet de serre (25% en Chine, 15 les USA, 2,5 Allemagne). La seule participation des centrale...

le 30/01/2019 à 17:42
Signaler
@ Raoul : les pointes sont liées notamment aux chauffages et chauffe-eaux Joule dit grilles-pains qui résultent de la nécessité qu'il y avait d'écouler des excédents nucléaires dans la politique "tout nucléaire" des années 70 comme les documents de l...

à écrit le 27/01/2019 à 22:24
Signaler
L'éolien comme le photovoltaique sont des énergies vertueuses parce que renouvelables par contre le choix fait par nos dirigeants de grandes éoliennes et de parcs photovoltaiques est effectivement discutables ne serait ce que l'aspect environnemental...

à écrit le 27/01/2019 à 19:10
Signaler
" Par Bernard Durand, géochimiste des combustibles fossiles, ex-directeur de la division Géologie-Géochimie de l'IFPEN et ex-directeur de l'ENS de Géologie, membre du Collectif STA " forcément c'est un peu orienté...

à écrit le 27/01/2019 à 18:53
Signaler
Il ya des articles qui confortent vos idées, d’autres qui hérissent les neurones, celui-ci est enrichissant, il m’apprend un point de vue qui m’était inconnu jusqu’à présent. En effet, je comprends ici, que le solaire et l’éolien, production par natu...

le 30/01/2019 à 17:56
Signaler
@ Alonzo : alors vous vous êtes appauvri ! car il n'y a que 16 jours tout au plus sans guère de vent en Allemagne chaque année selon la météo sur des décennies donc très peu de stockage à prévoir et comment l'Allemagne pourrait-elle fermer son nucléa...

à écrit le 27/01/2019 à 18:49
Signaler
Bravo à La Tribune de passer cet article. Pour exister politiquement, les soi-disant « écolos » ont pris le réchauffement climatique en otage à des fins politiques. Pour imposer une transition qui n’a rien d’écologique, ils n’hésitent pas à prendre ...

le 28/01/2019 à 8:49
Signaler
Cependant l'Allemagne a présenté un plan pour cesser l'usage du charbon pour la production d'électricité d'ici 2038. C'est ambitieux, mais c'est aussi le type de planification à long terme qui manque trop souvent à notre pays.

le 28/01/2019 à 17:06
Signaler
" C'est ambitieux," : non, c'est de l'enfumage.... Une politique allemande environnementale sérieuse consisterait à dire : on arrete le charbon, on relance notre nucléaire sans arréter les centrales qui tournent encore. et ca donnerait des résulats ...

le 30/01/2019 à 18:10
Signaler
@ Pierre : sauf que vous ne comprenez pas les sujets que vous évoquez ! Avez vous compté les émissions "importées" par les français puisque la France est plutôt un pays de "services" qui fait fabriquer ailleurs et l'Allemagne à une industrie plus con...

le 30/01/2019 à 18:16
Signaler
@ Labo : oui vous allez dire à plusieurs dizaines de milliers de travailleurs du secteur charbon parfois de père en fils depuis plusieurs siècles qui sont des électeurs et font vivre des régions entière : "les gars demain vous arrêtez le charbon et v...

à écrit le 27/01/2019 à 15:34
Signaler
Enfin un article sérieux écrit par une personne compétente et impartiale. La lutte contre le dioxyde de carbone ne passe pas par ces édifices idéologiques. Travaillons réellement sur les véritables sources. Notre électricité est parmi les plus propre...

le 27/01/2019 à 19:48
Signaler
Deux choses monsieur le si modeste diplômé d'état: - Même si l'on apprécie ce qu'il écrit, il est difficile de décréter que l'auteur de cette tribune est totalement impartial vu ses fonctions, listées en début de page. - Ce que vous dites peut être...

le 28/01/2019 à 9:22
Signaler
Si vous avez un doctorat d'état alors je pense que ça clôt le débat. Non plus sérieusement, ça sent un peu l'argument du désespoir. Premièrement, le titre pompeux de doctorat d'état a disparu il y a plus 20 ans. Depuis de nombreux technologies ...

à écrit le 27/01/2019 à 12:47
Signaler
Ça suffit. Cet article est une simple tribune qui ne reflète que l'opinion de l'auteur. Auteur qui imagine d'ailleurs avec un peu d'orgueil que son opinion est tellement brillant qu'il serait dommage qu'il ne soit pas partagé avec la vulgus insipient...

à écrit le 27/01/2019 à 8:06
Signaler
Moi je n'aime pas les Renault 18 break beige, je n'en ai jamais écris un article pour autant !

à écrit le 26/01/2019 à 23:29
Signaler
Eh bien pour un journaliste en voilà un qui doit crouter chez Areva. Il y a aussi des postes à prendre chez Monsanto / Bayer... Il y a aussi des terrains super cool et très design à la Hague sans éolienne. Je ne vais pas analyser en détail l'artic...

le 27/01/2019 à 8:32
Signaler
Popy salut pour ajouter de l argumentaire a cet article, la puissance installee nominale est un attrappe gogo. En realite EDF ne peut utiliser que 15% environ de cette puissance theorique pour des motifs purement techniques, donc le taux de l'inves...

à écrit le 26/01/2019 à 18:52
Signaler
Comme si c'étaient les éoliennes qui défiguraient notre pays !

le 27/01/2019 à 8:25
Signaler
Cette remarque implique que tu ne vis pas avec ce monstre gesticulant a 500 metres de chez toi. Moi ca me stresse des que je sors dans mon jardin et m'empeche de vivre simplement.

à écrit le 26/01/2019 à 16:18
Signaler
par quel lobbie l'article a t'il était fabriqué? De plus, je ne trouve pas que cela défigure le paysage, en tout cas pas plus que les autoroutes, supermarchés, usines, lotissements ou autres.

le 28/01/2019 à 17:20
Signaler
Je suis entièrement d'accord que les zones industrielles sont rarement très valorisantes pour le paysages, mais elles ne se voient pas à 50km à la ronde. Les lignes à haute tension n'ont rien de bien esthétiques mais ne mesurent que 60 à 70 m de haut...

à écrit le 26/01/2019 à 15:58
Signaler
C'est amusant de constater que ceux qui ont fait pression sur EDF, PTT etc. pour débarrasser du paysage et dans les villages les poteaux, pylônes et autres lignes ont finalement laissé implanter des choses encore pire que sont les éoliennes. Est-ce...

le 27/01/2019 à 11:26
Signaler
Je partage entièrement votre commentaire...........

à écrit le 26/01/2019 à 15:57
Signaler
C'est amusant de constater que ceux qui ont fait pression sur EDF, PTT etc. pour débarrasser du paysage et dans les villages les poteaux, pylônes et autres lignes ont finalement laissé implanter des choses encore pire que sont les éoliennes. Est-ce...

à écrit le 26/01/2019 à 14:53
Signaler
Des éoliennes géantes ont déjà été exploitées au Canada. Cependant le coût d'exploitation est exorbitant et le bruit accablant. La société ACTA propose des batteries à hydrogène moins désagréables avec un haut rendement énergétique. C'est la soluti...

à écrit le 26/01/2019 à 14:31
Signaler
Une analyse qui résume parfaitement le scandale de cette fausse écologie Cet article ne parle pas de la mise en place programmée la faillite d'EDF qui va devoir fermer des usines et les emplois associés pour laisser la place à ces usines éoliennes e...

à écrit le 26/01/2019 à 13:37
Signaler
Ah parce que le nuage de pollution au dessus de toutes les villes françaises c'est plus beau qu'une éolienne ?

à écrit le 26/01/2019 à 13:27
Signaler
« É(É!)oliennes géantes : va-t-on défigurer la France pour rien ? » Elle l'est déjà depuis l'époque de la Reconstruction d'après-guerre, les Trente glorieuses, le pavillonnaire et les lotissements des années qui ont suivi, les ZAC qui rongent le fo...

à écrit le 26/01/2019 à 12:27
Signaler
En Uruguay, plus de 90 % de l'électricité est de source renouvelable dont plus de 26 % d'origine éolienne et cette évolution vers le renouvelable a été fait sans augmentation. De notre côté, on s'obstine dans le nucléaire, largement subventionné et...

le 26/01/2019 à 13:43
Signaler
Il y a 3,5 millions d'habitants en Uruguay dans un pays qui fait un quart de la France en superficie. Le climat ne connait pas d'hiver froid ou d'été chaud donc rien que dans ce domaine les besoins énergétiques par habitant sont beaucoup moins élevés...

le 26/01/2019 à 13:52
Signaler
sans rire, comment pouvez vous nous comparer à un pays de 3 millions d'habitants , en crise permanente, et essentiellement agricole...?

le 26/01/2019 à 15:58
Signaler
Oui, mais en Urugay, il y a deux différences : c'est malheureusement un pays en voie de développement, donc avec des besoins énergétiques pour les entreprises moindres, mais c'est également un pays chaud (et ensoleillé, ce qui aide pour le photovolta...

le 26/01/2019 à 17:23
Signaler
Pour Adrianito et mrx : manifestement vous ne connaissez pas beaucoup l'Uruguay ! Le pays est certes un peu plus tempéré que chez nous, mais je peux vous assurer qu'il y fait froid l'hiver et chaud l'été, et donc que les gens se chauffent l'hiver et ...

le 27/01/2019 à 9:47
Signaler
10 % d'éolien (pas 26 !!!), 70 % d'hydro ( ils ont la chance d'avoir les sites !) https://www.electricitymap.org/?page=country&solar=false&remote=true&wind=false&countryCode=DE Comparer la France à l'Uruguay n'a aucun sens !

à écrit le 26/01/2019 à 0:33
Signaler
L'éolien offshore est une source d'énergie durable, non polluante, dont le coût ne fait que décroître (au passage les subventions diminuent pour l'éolien offshore tandis que le nucléaire a de plus en plus de mal à se financer - voir Hitachi au Royaum...

le 27/01/2019 à 9:54
Signaler
"il faut réfléchir collectivement " : un peu simpliste. L'étude des choix à faire relève d'études techniques poussées demandant des compétences en ingénieries diverses (electricite, génie civil, meteo , hydrologie, statistique...) et economiques. Le...

le 28/01/2019 à 9:27
Signaler
Votre vision technocratique et verticale est un peu naïve et en léger décalage avec la réalité actuelle. Elle correspondrait plus au temps des grands programmes industriels des années 50/60 voire 70 et à ce que vous souhaiteriez pour votre pays. Mais...

à écrit le 25/01/2019 à 9:52
Signaler
Il est navrant de constater qu'un article argumenté fasse l'objet de nombreux commentaires hostiles, si peu argumentés. Nous avons là encore le constat de la dérive grossière des commentaires sur les réseaux sociaux, et nous sommes pas loin de la ha...

le 26/01/2019 à 13:05
Signaler
Article de lobby, commentaires de lobbies. B Durant est un géologue biberonné par Total, pas un économiste, et ses jugements ésthétiques ne concernent que lui. Le SFEN cité en commentaires est financé par l'industrie nucléaire. Ces personnes écr...

à écrit le 24/01/2019 à 21:17
Signaler
Combien d'éoliennes pour produire la même quantité d'énergie qu'une centrale nucléaire type Fessenheim? Fessenheim = 2 reacteurs de 915 MWe = 1,860 MWelectrique de puissance installée. Un réacteur peut produire á pleine puissance >80% du temps ...

le 25/01/2019 à 9:21
Signaler
Accord complet sur cette démonstration. Il y manque toutefois une référence importante, celle de l'intermittence. Le nucléaire produit une énergie stable et continue, l'éolien une énergie aléatoire et imprévisible, source de déstabilisation du réseau...

le 25/01/2019 à 10:40
Signaler
En complément du commentaire ci dessous sur l’intermittence de la production éolienne. Traduction de l’analyse du système énergétique allemand (source ci-dessous P10) : « Il est evident que les pics de production en Allemagne ont lieu au même mome...

le 28/01/2019 à 17:30
Signaler
Votre démonstration sous estime le nombre d'éoliennes nécessaire car le facteur de charge moyen de l'éolien est le plus souvent inférieur à 23% (20,2% d'après le rapport RTE 2017) en France et décroit assez vite avec le vieillissement des parcs (en A...

à écrit le 24/01/2019 à 20:17
Signaler
Quel est l'objectif d'un tel article? Les propotions suivantes ne sont pas exclusives les unes des autres : - Provoquer - Convaincre encore plus les déjà convaincus et donc de se complaire dans un entre soi idéologique et dogmatique -Irriter enc...

à écrit le 24/01/2019 à 14:50
Signaler
Mais qui a écrit ce torchon? Il serait temps de vous informer. Les informations mentionnés sont fausses. ET SURTOUT : il est grand temps de se mettre à l'énergie verte. Il en va du sort de l'humanité. Pour info : les centrales nucléaires produisen...

le 27/01/2019 à 10:02
Signaler
Le prix à payer de l'installation de 1 MW solaire, c'est l'installation en plus de 1 MW de turbine à gaz pour lisser l'intermittence : c'est cher payer ! Ou bien de remplacer le 1 MW de panneaux solaires par 2 MW (ou 3 ...) de panneaux solaires plus...

à écrit le 24/01/2019 à 11:43
Signaler
Ahah, au moins cet article a le mérite de faire rire ! Le concept du « nucléaire pilotable » est notamment un must que je vais ressortir dans le milieu ! Même les lobbyistes d’EDF n’avaient jamais osé (et pour cause)… Je suis toujours abasourdi de...

le 28/01/2019 à 17:47
Signaler
Vous donnez une excellente référence qui donne des chiffres bien documentés sur la flexibilité des différentes filières de production électrique où il apparaît que le nucléaire possède une flexibilité tout à fait intéressante même si l'usage du nuclé...

à écrit le 24/01/2019 à 7:54
Signaler
Précisions le coût de production éolien marin(0.08cts euros kw/h) ou solaire( 0.05cts kw/h) est plus bas que le nucléaire, bien qu'il soit payé trop cher en France environ 0.083cts/kwh aux spéculateurs. On sait stocker l'électricité cela s'appelle un...

le 24/01/2019 à 18:08
Signaler
Il en faut beaucoup Pour rappel, une tonne d'eau chutant de 100 m de haut ne produit que 0.25 kWh de courant (E=mgh) Pour stocker l'équivalent d'une semaine de production hivernale du parc nucléaire (volume minimum quand on regarde la production ...

à écrit le 23/01/2019 à 22:42
Signaler
Cà défigure la France maritime et intérieure, et çà produit VRAIMENT Quasi Rien. LE GACHIS ABSOLU

à écrit le 23/01/2019 à 20:27
Signaler
Laissez parler les anti-éoliens ça leur fait tellement plaisir. Ces gens sont de toute façon hors course techniquement depuis bien longtemps, dépassés par toutes les ruptures technologiques actuellement à l'œuvre dans les ENR et ce genre de tribune ...

le 24/01/2019 à 1:25
Signaler
C'est vrai que la dévaluation immobilière n'est plus un problème ...quand tout le pays est touché par le même fléau ;). La "compétition technologique" de l'éolien français fait rire le monde... Siemens, branche Gamesa uniquement, c'est 9 milliards de...

le 24/01/2019 à 14:11
Signaler
Donc selon vous il ne faudrait rien faire ? Ce n'est pas en regardant le train passer que la France pourra se démarquer sur les nouvelles technologies de l'énergie (NTE). N'en déplaise aux retraités soucieux de leur unique bien être dans leur...

à écrit le 23/01/2019 à 18:50
Signaler
Honte à vous, La Tribune, de publier un tel article, dénué d'objectivité et de contenu. Un des grands dilemmes à venir est bien le "stockage" de l'énergie (dont la production ne va de paire avec la consommation), de manière propre et efficiente, coup...

le 27/01/2019 à 10:10
Signaler
Bien sûr ! Mais croyez vous que rien ne se fait dans ce domaine depuis des décennies ? Il existe de nombreuses études et des gros moyens affectés depuis longtemps : mais les resultats ne sont pas à l'échelle des besoins. Donc, le pragmatisme, c'est d...

à écrit le 23/01/2019 à 18:34
Signaler
Bravo pour votre article et merci pour votre courage. La Tribune n'a pas osée laisser votre article plus de quelques heures.Il n'est pas facile de dire la vérité dans notre société car nous sommes intoxiqués par des groupes de pression appuyés par de...

à écrit le 23/01/2019 à 18:12
Signaler
@beurk Des arguments , au lieu d'accusations ; vous sortez de quelle école vous ?

à écrit le 23/01/2019 à 17:01
Signaler
Il y aurait 10 arguments pour contrer chacune des attaques de cet article à charge, non objectif et écrit par un représentant de l'industrie fossile (responsable de toutes les conséquences à venir sur notre planète par le changement climatique pour l...

à écrit le 23/01/2019 à 16:19
Signaler
Des allégations, des exagérations grossières, des accusations insultantes, des parti-pris grossiers. Article totalement indigne de la part d'un scientifique ! En général les (ex) élèves de l'ENSG ont une production intellectuellement plus solide e...

à écrit le 23/01/2019 à 15:53
Signaler
D'accord avec Bernard Durand. Mon travail est la production d'électricité, en France et à l'international (pas dans le nucléaire, mais dans l'hydraulique, Diesel, Eolien) L'éolien et le PV peuvent être intéressants dans des pays qui utilisent le ch...

à écrit le 23/01/2019 à 15:34
Signaler
Quel est l'intérêt de publier une "opinion" tellement à charge, avec des données et arguments approximatifs, que ce n'est tout simplement pas crédible ? Sauf à abandonner tout sens critique.

à écrit le 23/01/2019 à 14:06
Signaler
Il serait naïf de croire que les éoliennes vont remplacer les centrales thermiques fossiles ou fissiles ( cf l'exemple de nos voisins allemands ). L'intermittence de la production, du fait de la dépendance au vent, des éoliennes en font des outils p...

à écrit le 23/01/2019 à 13:35
Signaler
Des éoliennes qui vont "défigurer" la France ?? Mais on se fout de qui ? Et d'où vient ce pseudo-expert dont l'"opinion" est tellement caricaturale et orientée qu'elle n'en a plus la moindre crédibilité ? Qu'est-ce qui reste à défigurer en france, al...

le 23/01/2019 à 14:35
Signaler
Il n'y a pas "une centaine" de sites nucléaires, mais 19 + 2/3 sites du CEA. Quant à la carte des cancers en lien avec les sites nucléaires, c'est un hoax complet (je vous rappelle qu'il y a des autorités comme l'ASN et l'IRSN en France dont le jo...

le 23/01/2019 à 15:37
Signaler
58 réacteurs, quand y en a 4 sur un site (= une centrale), ça en fait déjà quatre fois moins. "la carte des concentrations de cancers en France" on la trouve où ? Elle est gérée par qui ? Certifiée ou juste mise sur un site web qui fait de jolies ph...

le 23/01/2019 à 15:54
Signaler
Votre calcul, fort peu fiable et véridique, est totalement faussé. Volontairement ou non, vous feignez d'omettre l'ensemble des installations atomiques, dont les décharges qui parsèment la france. Mon estimation - par ailleurs officielle, vous feriez...

le 23/01/2019 à 17:50
Signaler
Bonjour J'ai une explication bien plus simple. L'auteur de cet article doit probablement être à la retraite avec une jolie maison au bord de la mer ou de l'océan et qui pense très certainement en ces termes : "après moi le déluge, j'ai bien profi...

le 23/01/2019 à 18:11
Signaler
Vous vous posez des questions sur le cancer et les maladies cardiovasculaires. Je ne suis pas sur que la carte soit publiée, je ne l'ai pas recherchée, je l'ai vue dans le passé ,je peux simplement vous dire que les alentours de centrales au charbon ...

à écrit le 23/01/2019 à 13:35
Signaler
Des éoliennes qui vont "défigurer" la France ?? Mais on se fout de qui ? Et d'où vient ce pseudo-expert dont l'"opinion" est tellement caricaturale et orientée qu'elle n'en a plus la moindre crédibilité ? Qu'est-ce qui reste à défigurer en france, al...

à écrit le 23/01/2019 à 11:48
Signaler
Bon, d'accord, on ne reviendra pas sur le côté absolument partial et biaisé de l'"opinion" émise par le signataire qui est plus que vraisemblablement un peu trop proche de certains lobbies qui ont déjà fait la preuve de leurs pratiques plus que doute...

à écrit le 23/01/2019 à 11:26
Signaler
A propos de l'auteur: Bernard Durand, géochimiste des combustibles fossiles, ...., membre du Collectif STA De toute évidence l'auteur n'est pas un supporter des énergies renouvelables, mais plutôt un lobbyiste de l'industrie Nucléaire et est probab...

à écrit le 23/01/2019 à 11:26
Signaler
Dans ce type de débat sur l'énergie, le premier paramètre à prendre en compte est: "l'énergie la moins chère est celle qu'on ne consomme pas". La conséquence directe est qu'il faut réduire notre consommation d'énergie, à commencer par l'isolation des...

à écrit le 23/01/2019 à 10:35
Signaler
La crise des gilets jaunes été déclenchée par la hausse du prix des carburants, la hausse du prix de l'électricité risque d'avoir le mêmes effets quand les français lassés de payer éplucherons leur facture!

à écrit le 23/01/2019 à 10:27
Signaler
Un article qui me semble rempli de quelques rares vérités et de nombreux mensonges. Je vais essayer de rétablir quelques vérités en précisant dès le départ que je ne suis pas un anti-nucléaire. Oui le nucléaire et les carbonés sont pilotables, mais...

le 23/01/2019 à 13:51
Signaler
@lothringer Vous semblez très au fait de ces problèmes mais il y a tout de même des choses qui me gênent dans votre commentaire, à savoir : - Vous semblez assimiler les réacteurs français à ceux de Tchernobyl, ce qui n’est absolument pas le cas : ...

à écrit le 23/01/2019 à 10:05
Signaler
"Par Bernard Durand, géochimiste des combustibles fossiles," LOL ! Quelle crédibilité svp ?

à écrit le 23/01/2019 à 9:50
Signaler
Tout à fait d'accord avec le constat sur l'éolien. Je viens de me balader en Navarre espagnole entre Tudela et Pamplona. Le paysage y est complétement défiguré par les moulins à vent. La France où tant de petits villages sont magnifiques et attirent ...

à écrit le 23/01/2019 à 9:18
Signaler
Entre les "pour" et les "contre" , je suis fatigué par ces commentaires de soi-disant d'experts! Il y a un constat qui devrait être partagé entre chacun : nous consommons trop d'énergie dans nos pays dits "civilisés" ! Je suis souvent en déplaceme...

le 23/01/2019 à 14:40
Signaler
@Bioman Voilà un commentaire qui fait avancer les choses. C'est très bien que vous économisiez l'énergie et on ne peut que vous féliciter mais votre approche est encore plus subjective que celle de l’article que vous dénoncez. Vous dites que les ...

à écrit le 23/01/2019 à 9:02
Signaler
Ce n'est pas un article d'opinion, c'est du grand n'importe quoi plein de contre vérité. La seule vérité, c'est que l'on est entrain de prendre beaucoup de retard en énergie renouvelable sur les autre pays Européen, à cause ou grâce, au Nucléaire ...

le 23/01/2019 à 9:31
Signaler
L’auteur de cette tribune développe quand même pas mal d’arguments... c’est un peu faible de lui répondre par une simple profession de Foi.

le 23/01/2019 à 9:46
Signaler
IL faudrait expliquer pourquoi c'est du grand n'importe quoi !! Au lieu de troller de la sorte. Les arguments émis ci-dessus nous montrent que les énergies renouvelables ne permettent pas de réduire les émissions (et l'Allemagne en est le parfaite...

le 23/01/2019 à 10:01
Signaler
En Allemagne, le vent est dans le Nord et les éoliennes aussi et la consommation plus dans le centre et le sud que dans le Nord. Manque de chance, personne ne veut des lignes électriques pour relier les 2. N'oublions pas qu'il y a une semaine, l'Al...

le 23/01/2019 à 14:50
Signaler
Vu le fiasco de la transition énergétique allemande (coût de l'électricité en explosion et deux fois plus chère qu'en France pour les particuliers, impact très faible sur la réduction des émissions de CO2 et risque non négligeable de 'black-out' à ca...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.