La Chine, pays des entrepreneurs combatifs

 |   |  496  mots
À 55 ans, Jack Ma (en photo) a quitté la présidence d'Alibaba qu'il a fondé en 1999, quand les Chinois avaient peu d'idées sur l'utilisation du digital.
À 55 ans, Jack Ma (en photo) a quitté la présidence d'Alibaba qu'il a fondé en 1999, quand les Chinois avaient peu d'idées sur l'utilisation du digital. (Crédits : China Stringer Network)
VU DE CHINE. Nombre d'entrepreneurs chinois, à l'image de Jack Ma, le fondateur du géant Alibaba, ont dû surmonter de nombreux obstacles avant de trouver enfin le bon chemin.

« Combien de fois es-tu tombé sur la route ? Combien de fois t'es-tu cassé les ailes ? », chantait Jack Ma, à la soirée du 20eanniversaire d'Alibaba à Hangzhou, le 10 septembre dernier. À 55 ans, Jack Ma quitte la présidence d'Alibaba qu'il a fondé en 1999, quand les Chinois avaient peu d'idées sur l'utilisation du digital. En seulement deux décennies, Alibaba est devenu un empire du e-commerce, du cloud, des médias numériques et du divertissement, ainsi que des initiatives d'innovation. Sur l'exercice 2018-2019, son chiffre d'affaires a atteint 56,2 milliards de dollars, et, en 2018, la seule « journée des célibataires » a généré sur le site 30,8 milliards de dollars d'achats en ligne !

Jack Ma a dû surmonter de nombreux obstacles avant de trouver enfin le bon chemin : n'ayant réussi son concours d'entrée à l'université qu'au troisième essai, il a été recalé à l'école de police, et a échoué dix fois à l'entrée de Havard. Il a même été refusé par les premiers KFC en Chine. D'autres grands entrepreneurs chinois ont le même esprit de combat : Liu Chuanzhi (Lenovo), Li Shufu (Geely), Ma Huateng (Tencent), Ren Zhengfei (Huawei), Zong Qinghou (Wahaha)...

D'ailleurs, selon le rapport...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/10/2019 à 8:39 :
Peut-être, une bien belle histoire comme les aime les médias, mais si l'Etat chinois n'en avait pas voulu il ne serait jamais parvenu jusque là.
Réponse de le 16/10/2019 à 23:37 :
t'as tort, ce que tu décris est plutôt la France
Réponse de le 17/10/2019 à 9:49 :
@ multipseudos:

"t'as tort, ce que tu décris est plutôt la France "

Ah bon et donc j'ai tort parce que pour toi vu que cela se passe aussi en France cela ne peut pas se passer en Chine ?

Peux tu s'il te plait m'expliquer le cheminement de ta pensée qui t'as mené à ce "raisonnement" ?

En attendant je te signale hein, c'est vraiment trop binaire ton truc, tu ne trolls même plus tu prêches... -_-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :