La croissance chinoise ralentit : est-ce la fin du modèle chinois ?

 |   |  148  mots
REPLAY 28'. La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, le ralentissement de la croissance chinoise.

Constat pénible pour la Chine : la croissance chinoise est tombée à son plus bas niveau depuis presque trente ans. Alors qu'il y a encore un an, le gouvernement de son dirigeant Xi Jinping était à son apogée, l'atmosphère se voit troublée par des problèmes structurels, un endettement en hausse et l'évolution de la démographie. Le pays est également aux prises dans une guerre commerciale, technologique et stratégique avec les États-Unis. C'est donc un bilan peu flatteur que le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a dressé, mardi 5 mars à l'ouverture de la session annuelle de l'Assemblée nationale populaire. Face à l'adversité, le régime chinois gardera-t-il le cap ?

On en parle avec l'économiste Jean-Paul Tchang, la responsable du pôle Asie à la Fondation pour la recherche stratégique Valérie Niquet, et l'historien, spécialiste de la Chine François Godement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/03/2019 à 9:56 :
Les propriétaires de capitaux et d'outils de production se sont rués sur le dumping social massif proposé par les chinois faisant de ce pays au final une bulle la contraignant dans la fabrication d’objets de consommation médiocres ou de mauvaises qualités l'enchainant en permanence à ce dumping social et la seule exploitation de sa main d'oeuvre.

ALors que s'ils avaient fait semblant ne serait ce que de se diriger vers la démocratie par exemple, tout cela aurait pu passer tranquille mais étant une dictature oligarchique comme les autres peuples de personnages aliénés car possédant beaucoup trop ils se sont laissés totalement endormir par l'appât du gain à très court terme.

Ils méritent largement ce qu'ils subissent ne faisant que payer leur rigidité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :