Municipales : les enjeux métropolitains, grands absents des prochaines élections

 |   |  780  mots
Dans les communes du Grand Paris, rares sont les candidats à avancer des projets à l’échelle de la métropole.
Dans les communes du Grand Paris, rares sont les candidats à avancer des projets à l’échelle de la métropole. (Crédits : iStock)
POLITISCOPE. Malgré l'attribution, progressive, de compétences supplémentaires aux intercommunalités et communautés urbaines, les sujets liés aux enjeux métropolitains demeurent dans l'angle mort des médias à l'approche des élections municipales. Preuve en est : le Grand Paris, éclipsé, notamment, par la proposition choc de Benjamin Griveaux.

Certes, en ce début d'année, l'actualité est surchargée : conflit sur les retraites, grands incendies en Australie, tensions au Moyen-Orient, sans parler du coronavirus en Chine, qui inquiète tant. N'empêche, en dehors du duel Griveaux-Villani à Paris, les grands médias en général, et les chaînes d'information en continu en particulier, ne parlent guère des prochaines élections municipales, encore moins des programmes des différents candidats.

Alors, quand le sujet est finalement abordé, c'est sous l'angle des questions habituelles de propreté ou d'insécurité. La « pro-xi-mi-té », est le maître mot. Résultat : les (vrais) enjeux métropolitains ne sont quasiment jamais abordés. Ce sont les grands absents des prochaines élections.

Montée en puissance des échelons intermédiaires

Dans une France majoritairement urbaine, ceux-ci devraient pourtant se retrouver au cœur des débats publics en vue des municipales. Aujourd'hui, la mobilité, le logement,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :