Grand Paris : la métropole se projette déjà dans l'après-municipales

Lors de ses voeux, Patrick Ollier , le président (LR) de la métropole du Grand Paris a multiplié les annonces écologiques, numériques et politiques.
César Armand
(Crédits : POOL)

Un open data métropolitain, des puits de carbone, le développement du photovoltaïque, des conventions stratégiques de coopération avec des territoires limitrophes de la Métropole et la création d'un pôle métropolitain de la vallée de la Seine. A deux mois des élections municipales, le président (LR) de la métropole du Grand Paris (MGP) se projette déjà dans l'après-municipales.

Open data métropolitain, puits de carbone

Lors de ses vœux ce 22 janvier, Patrick Ollier a en effet promis l'ouverture des données métropolitaines "pour que les toutes les communes et territoires aient un instrument de travail utile". Les puits de carbone seront, eux, à la fois artificiels et naturels. Dans le premier cas, "des aménageurs seront mis en compétition" ; dans le second, 100.000 arbres seront plantés. Le tout pour lutter contre la pollution atmosphérique.

Le développement du photovoltaïque se fera, quant à lui, sous la forme d'un appel à initiatives privées, sur le modèle du concours "Inventons la métropole". Les communes intéressées ne soumettront pas des terrains à bâtir, mais des bâtiments municipaux qui pourront être recouverts de panneaux photovoltaïques.

Conventions stratégiques de coopération, pôle de la vallée de la Seine

Sur le plan institutionnel, Patrick Ollier n'attend pas la concertation que doit mener le ministre des Collectivités territoires Sébastien Lecornu entre l'après-élections et l'été. Plutôt que de laisser le terrain à ses opposants politiques qui réclament une métropole à l'échelle de la région, le président de la MGP se rapproche de ses adversaires.

C'est sans doute ainsi qu'il faut interpréter ses négociations pour créer un pôle métropolitain de la vallée de la Seine et signer des conventions stratégiques de coopération avec les territoires limitrophes de la Métropole. Et en particulier avec le département de l'Essonne, dont le président (LR) François Durovray monte souvent au créneau contre la Métropole. Sollicité, ce dernier n'a pas pour autant répondu.

"Nous sommes en train de discuter des thématiques", a simplement précisé Patrick Ollier à La Tribune. "Nous travaillerons avec eux de manière constructive."

Une demande de davantage de budget et de compétences

En réalité, avec toutes ces annonces, le président de la la MGP, candidat à sa réélection à Rueil-Malmaison avec le soutien d'En Marche, espère, encore et toujours, que l'Etat lui donne davantage de budget et de compétences. "Les moyens financiers ne sont pas au rendez-vous !" s'est-il exclamé, regardant avec insistance le préfet Julien Charles, secrétaire général aux affaires régionales de la préfecture de Paris Île-de-France. Et d'insister: "J'espère que le gouvernement comprendra tout ce qui a été fait" depuis janvier 2016, date de naissance de la Métropole.

Dans le même temps, l'un des douze établissements publics territoriaux (EPT) qui compose la MGP fête, lui, ses dix ans. L'EPT Est Ensemble, composé des communes de Bagnolet, de Bobigny, Bondy, du Pré Saint-Gervais, des Lilas, de Montreuil, de Noisy-le-Sec, de Pantin et de Romainville (420.000 habitants) mise sur l'aménagement de la plaine de l'Ourcq pour peser dans le Grand Paris.

Sur 11 kilomètres de long entre la porte de Pantin et le pont de Bondy, une future de ville de 30.000 habitants est en train de voir le jour. Est Ensemble a lancé une mission de coordination pour que cet espace "ait une densité de développement économique tout en répondant aux besoins de loisirs et de commerces de proximité", explique à La Tribune son président (PS) Gérard Cosme. "Les réponses que nous pouvons apporter sont plus efficientes que pour une seule ville", poursuit-il. Ce n'est pas le président de la Métropole, Patrick Ollier, qui dira le contraire.

César Armand

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 25/01/2020 à 18:38
Signaler
Indispensables data center! Créer des plans d'eau bases de loisir où les serveurs pourront être immergés en eau douce. 95% d'électricité consommée en moins! Compléter par des canalisations permettant au trop plein des crues de la Seine...

à écrit le 24/01/2020 à 9:34
Signaler
"une future de ville de 30.000 habitants est en train de voir le jour" : Cette course à la densité en Ile de France est une folie. On va en payer le prix dans pas très longtemps.

à écrit le 23/01/2020 à 15:56
Signaler
C'est le plus sage vu que de toutes façons les partis changent mais jamais les politiques appliquées, perdre du temps en attendant les élections est utile quand on a un réseau dont dépendent les candidats en question, sinon si on est indépendant c'es...

le 23/01/2020 à 16:33
Signaler
Sans doute que son passage dans la tente a kadafi a produit du sens......

le 24/01/2020 à 11:06
Signaler
Oh la vie m'a appris à ne pas me fier à ce genre d'actes, le bien le mal toussa, entre les vrais et les faux, difficile de faire le distinguo... C'est ce qui rend d'ailleurs mes commentaires tellement trollés je suppose, j'ai de meilleurs "lunettes"....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.