Réforme du collège : quels savoirs pour nos enfants demain ?

 |   |  223  mots
(Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, le gouvernement joue-t-il avec l'avenir de nos enfants ?

MISE AU POINT
Par Sandrine Lecalvez

« Je soutiendrai cette réforme du collège jusqu'au bout (...) et de toutes mes forces sans jamais faillir face à ceux qui ne proposent rien, et qui voudraient qu'on reste sur le statu quo actuel », a déclaré Najat Vallaud-Belkacem.

Mais de nombreuses voix se sont élevées pour demander la modification de la réforme prévue pour la rentrée 2016, et qui suscitent de vifs débats.

La ministre de l'Education nationale a saisi le Conseil supérieur des programmes (CSP) pour élaborer un programme clair concernant l'enseignement du latin et du grec, amené à évoluer dans le cadre de la réforme du collège. Il devra remettre ses propositions mi-octobre.

RETROVISEUR
Par Marc-Antoine de Poret

Le plan informatique pour tous
Au début des années 1980, les écoles françaises sont en retard dans l'apprentissage de l'informatique. Mais en 1985, le « plan informatique pour tous » est mis en place et les nouvelles technologies s'installent dans les salles de classe.

DEBAT
Pour en débattre, Marc Fumaroli, membre de l'Académie française, Florence Robine, directrice générale de l'enseignement scolaire au ministère de l'Éducation nationale, et Augustin d'Humières, professeur de lettres classiques au Lycée Jean Vilar de Meaux.

_____

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur
 Twitter @28minutes et sur Facebook

28 minutes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/05/2015 à 20:06 :
l avenir de l informatique doit etre ameliorer par la continuite de cette pratique et celles de l aprentisage de notre langue francaise,ces deux matieres prepareront l avenir des jeunes francais ils doivent devenir prioritaires?les langues etrangeres viendrons completez cette pratique,pour les jeunes qui voudront faire du commerce internationale,? UN CHINOIS PPROFESEUR D ANGLAIS FAIS FORTUNE AVEC L INFORMATIQUE ET LA MATRISE DES LANGUES???
a écrit le 15/05/2015 à 8:27 :
Il arrive qu' on se trouve devant un formulaire à remplir en ligne et que le truc se plante.
Que ce soit pour acheter un presse-purée soldé sur EBay ou pour s' inscrire pour essayer une version gratuite d' une Appli, on peut avoir à remplir un formulaire et se trouver dans la situation désagréable de risquer de perdre tout ce qu' on a déjà rempli parce que le logiciel est bloqué car il vous demande de remplir une case que vous ne voulez pas remplir parce que l' item par exemple, ne vous concerne pas, ou est illogique.
Il arrive qu' alors, pour se sortir de cette situation, la seule chose à faire soit de remplir la case avec n' importe quoi, pour débloquer le truc.

Cette ministre n' a pas pu, en si peu de temps, produire le jargon absurde des programmes contestés (voir le jargon pour décrire le fait de savoir nager dans l' article de Luc Ferry du Figaro de ce jour).
Ce que nous vivons est une ènnieme injonction paradoxale de la machine autonome devenue folle : il faut répondre n' importe quoi, à ce que la machine a elle-même demandé (ce n' est pas la ministre qui a concocté le formulaire)
a écrit le 15/05/2015 à 8:26 :
cette réforme est aussi nulle que cette bonne femme.
a écrit le 14/05/2015 à 18:12 :
cette femme a simplement oublié que la langue dans notre pays c'est le français je le lui rappelle à toutes fins utiles car elle doit confondre avec un autre pays.
a écrit le 14/05/2015 à 14:47 :
La photo répond en grande partie à la question.
Il va être triste le futur programme du collège.
Le suicide fait-il partie des machins choses interdisciplinaires ?
Avec sa photo, on y pense.
J'espère que le portrait du ministre ne sera pas à savoir dessiner.
a écrit le 14/05/2015 à 11:04 :
- en 6eme : etre capable de répondre à l'appel des organisations syndicales en débrayant, acquérir une conscience humaniste en diffusant les tracts des partis politiques "progressistes", être capable de naviguer sur internet pour plus tard adhérer en ligne aux organisations syndicales....

-en 5ème : s'engager activement à la vie de la cité en se syndiquant, faire vivre des blogs écologistes avec pour thème le refus du diesel, le refus du sans plomb, le refus du fioul, le refus du kérosène, le refus du nucleaire, le refus des énergies fossiles, le refus ...

-en 4ème : apprendre aux jeunes à s'opposer, contester en tout lieu, tout temps en étudiant les grands conflits syndicaux du 20ème siècle, acquérir des notions sur les impôts et les taxes qu'ils devront s'acquitter plus tard, réfléchir à la création de nouveaux impôts et de nouvelles taxes, penser à l'Europe sur le thème des Impots et des taxes, s'opposer violemment aux forces de l'ordre lors des procédures d'arrestation. Connaitre les vainqueurs de la coupe d'Europe de football. Déveloper ses sens en étudiant les spectacles de Jamel Debouzze, la mélodie avec les titres de la Sexion d'Assaut et l'écriture artistiques avec les tags.

-en 3eme : apprendre à créer sa structure associative liée aux thèmes de la lutte contre le racisme, de l'écologie et de la justice sociale. Étudier le modèle de fonctionnement d'une société créative et juste comme la RDA. Connaitre la TIPP, la TVA, la redevance télé, le tarifs des contraventions. Apprendre à Twitter, Facebooker, Instagrammer sa vie à tout moment. Connaitre les gagnants de la Star Academy, de Secret Story et du Loft Story.


Des projets interdisciplinaires :
- les grandes figures politiques socialistes et communistes au lendemain de la seconde guerre mondiale avec le portrait d'un résistant de la 1ère heure : le camarade Thorez
- l'atrocité de la colonisation en étudiant les atrocités de la présence anglaise en Rhodésie et la transition vers une société forte et juste par le President Mugabe au Zimbabwe
- l'étude des textes du journal l'Humanité dans les années 1970
- les célébrités et le cinéma en ex-RDA
- l'economie Ukrainienne et l'extraction des énergies fossiles en Europe de l'Est dans les années 1980
- Cuba : des travers du système capitaliste au modèle d'une société accueillante et prospère sous Castro
a écrit le 13/05/2015 à 23:19 :
Pourquoi enseigner du latin ou du grec à des jeunes qui plus tard seront installés au 34 eme étage de la tour Maxime Gorki ? Des jeunes qui vivront du RSA et de petits trafics alors que le Pôle Emploi aura déposé le bilan et que le France se vantera d'avoir 1,2% de croissance annuelle et 7 millions de gens au chômage catégorie A. Des jeunes qui n'auront pas les moyens d'aller se faire soigner correctement mais qui bénéficieront de la retraite des morts. Mort comme le latin ou le grec ou les pneus de de leur 106 alors que les quads et les mobylettes volés envahissent les espaces verts de la cité et que les feux de poubelle se propagent jusqu'à l'intérieur des halls d'immeubles.....
Il faut arrêter de se faire des illusions. Enseigner aux jeunes comment remplir les documents CERFA pour qu'ils touchent les prestations sociales et familiales oui, leur donner des bases d'histoires comme les accords d'Evian, le programme commun, l'accession de Francois Mitterrand en 81 ou la gauche plurielle de Lionel Jospin oui...mais enseigner le grec, le latin ou l'egypte ancien non. Les jeunes perdraient leur temps et l'état n'a plus d'argent à jeter par les fenêtres.
Réponse de le 14/05/2015 à 8:01 :
lol
il faut aussi leur apprendre succintement les grands hommes de l'histoire! ( jaures, staline, mitterand, hollande, etc...)
comme dans le sketch des inconnus, quoi!
Réponse de le 14/05/2015 à 10:08 :
We don't need another Mitterrand.
a écrit le 13/05/2015 à 20:12 :
Cette réforme n'est ni la catastrophe que certains décrivent ni celle qu'il fallait faire dans le secondaire. On y retrouve d'ailleurs la propension des politiques à intervenir dans les contenus des seules disciplines qu'ils comprennent (l'histoire notamment). Le fond de l'affaire est que depuis des décennies on un schéma en tête où chaque français ira jusqu'au bac avec le gavage de toutes les disciplines principales et secondaires défendues par tous les lobbies...et ça se fait d'ailleurs au détriment des disciplines principales et surtout au détriment de ceux qui ne peuvent digérer tous ces contenus. Le résultat est un coût du secondaire plus élevé que la moyenne (ce qui n'est d'ailleurs pas le cas du primaire) largement dû à une politique de redoublement typiquement française et complètement inefficace. Il aurait fallu se concentrer sur l'essentiel : l'expression française (qui peut être couplée à l'histoire), l'anglais international, les mathématiques utiles à tout le monde (donc pas la trigonométrie bien entendu). Avec l'EPS ça ne doit pas dépasser la moitié de l'emploi du temps car il faut bien sûr laisser par ailleurs du temps aux élèves en difficulté dans ces disciplines pour approfondir en petits groupes et développer par ailleurs des compétences manuelles. Qu'est-ce que cela apporte aux élèves en difficulté d'empécher ceux qui suivent d'utiliser la moitié du temps restant à développer des savoirs complémentaires dont les langues anciennes ? L'équité demande simplement qu'on délivre la même valeur globale du service d'enseignement à chaque enfant...
a écrit le 13/05/2015 à 19:28 :
le français, c'est: "l’enchaînement interphrastique (liens logiques), la maîtrise du thème et du propos avec un usage pertinent de la ponctuation. Ces notions sont abordées de manière spiralaire tout au long de l’année, en s’appuyant sur les réalisations langagières des élèves." Du belkacemien dans le texte original!
a écrit le 13/05/2015 à 17:07 :
Cette réforme du collège est un désastre absolu... et rares sont ceux qui bougent !!!!
Après avoir attaqué le primaire avec les rythmes scolaires voici qu'ils nivellent le collège par le bas.
VALLAUD-BELKASEM démission !!!!
Réponse de le 14/05/2015 à 1:46 :
honnêtement qui croit que connaitre le latin ou le grec c'est important ? il est important de s'adapter au monde qui nous entoure ! je pense que faire une sorte de cours le matin et soutien a ceux qui en ont besoin l'après midi serait ideal pour aider les collégiens à consolider leurs bases
Réponse de le 17/05/2015 à 11:28 :
Dans ce cas vous proposez quoi? Ont arrête histoire, math, physiques... car à part les ingénieurs qui en ont encore besoin, il ne reste plus grand monde qui en ont besoin, pour finir au chômage ou faire caissière chez une grandes surface, surveillant dans un supermarché, ou à la chaîne, à quoi servent toutes ces années d'étude? Pour ceux qui ont entre le BAC et un niveau d'ingénieur, quel sont leur avenir dans notre pays ou toutes les usines, bureau d'études ferment les uns après les autres?
Réponse de le 17/05/2015 à 21:59 :
@@@@@Tchoum !
Les machines ne remplacent jamais les humains (par définition).
Les machines ne remplacent que les machines.
Si un humain entend dire que son poste peut être optimisé, rationalisé, toussa...cela signifie qu' il a laissé son travail devenir suffisamment répétitif et simple pour être modélisé par un algorithme (on lui a demandé d' enlever tout ce qui était humain dans la description de sa tache ).
Ce qui signifie que son impression d' etre devenu comme un robot à un poste chiant était fondée.
Le vrai robot rutilant est alors livré peu de temps après sous les yeux ébahis du modèle biologique qui a pourtant fait tout ce qu' on lui avait dit et a ainsi préparé la place de son successeur . Il va bien entendu direct a pôle emploi chercher une autre tache à exécuter.
En effet, à quoi peut servir le Latin là dedans ?
Enlever le latin et S' adapter pour faciliter ce processus, est précisément le processus : la robotisation.
a écrit le 13/05/2015 à 16:10 :
la médiocrité a un nom SOCIALISME ! Oups il faut pas le dire c est pas bien !
Les enfants des BOBOS gauchos dans le prive et nos enfants dans le médiocre !
HOLLANDE démission c est maintenant !
a écrit le 13/05/2015 à 15:24 :
En 2017, il y aura un nouveau pouvoir qui changera encore les règles. En France, à chaque alternance tout change , et le pays tétanisé reste bloqué.Cette réforme est ahurissante de médiocrité et la haine qui se dégage entre les protagonistes est inquiétante.
Réponse de le 13/05/2015 à 16:39 :
Tout à fait d'accord. J'ajouterais que si Najat s'appelait Solange (de qcq pour faire mieux) était châtain (pas blonde, car il y aurait un autre genre de blague débile) avec des yeux bleus, une partie des commentaires haineux disparaitrait. Ceci étant cette réforme qui n'engage le pays que pour 2 ans a l'air bien dogmatique et une peu hors sujet. Le prochain ministre en fera une autre.
Réponse de le 15/05/2015 à 1:05 :
Le problème c'est que si elle s'appelait Solange, elle aurait de grandes chances de se faire virer du gouvernement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :