Investir dans les PME : 3 solutions avec la loi Tepa

 |   |  221  mots
Star de la défiscalisation, l'investissement dans les PME a le vent en poupe. Depuis l'été 2007, la loi Tepa permet de réduire votre ISF en apportant des capitaux aux PME. Cela a permis d'injecter 1,1 milliard d'euros dans ces entreprises l'an dernier. Trois solutions s'offrent à vous. La souscription de parts de FCPI, FIP ou de FCPR, des fonds d'investissements de proximité et à risque donne droit à une réduction d'impôt s'élevant à 50% de vos versements dans la limite de 20.000 euros. Des règles doivent être respectées par ces fonds : ils doivent notamment investir une partie de leur actif dans des sociétés de moins de 5 ans. Fixé à 20% pour les FIP, ce ratio est porté à 40% pour les FCPI et FCPR. Pour les FCPI et FIP, un cumul de réduction de votre impôt sur le revenu et de votre ISF est possible. Deux autres types d'investissement vous apporte une réduction d'ISF plus forte : 75% du montant investi, plafonnée à 50.000 euros par an. D'une part, l'investissement en direct dans une entreprise répondant à certains critères. Mais la difficulté est de trouver l'entreprise ... qui constituera votre seul support d'investissement. D'autre part, les holdings, qui se développent fortement cette année (lire l'article de notre dossier sur le sujet). Là aussi, les risques sont loin d'être négligeables.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :