French Tech Rennes St Malo : deux appels à projets Musique et Tourisme ouverts à toutes les startups

 |   |  809  mots
Marc Feldman, administrateur général de l'Orchestre symphonique de Bretagne, et l'Office du tourisme de Rennes ont été les moteurs des deux appels à projets lancés par la French Tech Rennes St Malo: le « Symphonic Pitch » et le « Tourism Pitch ».
Marc Feldman, administrateur général de l'Orchestre symphonique de Bretagne, et l'Office du tourisme de Rennes ont été les moteurs des deux appels à projets lancés par la French Tech Rennes St Malo: le « Symphonic Pitch » et le « Tourism Pitch ». (Crédits : La French Tech Rennes St Malo)
La French Tech Rennes Saint-Malo a ouvert à toutes les jeunes entreprises françaises les deux appels à projets qu'elle a lancés, l'un centré sur la musique et l'autre sur le tourisme. A la clé, un an d'expérimentation, qui avec l'Orchestre symphonique de Bretagne, qui avec Destination Rennes.

Captations multi-pistes transmises en temps réel sur tablettes et smartphones, personnalisation de l'acoustique, ou encore découverte immersive de la ville de Rennes: en musique comme dans le tourisme, les professionnels bretons attendent des innovations liées au numérique. C'est d'ailleurs à la demande conjointe de l'Office du tourisme de Rennes et de Marc Feldman, administrateur général de l'Orchestre symphonique de Bretagne que la French Tech Rennes Saint-Malo a lancé deux appels à projets. Le « Symphonic Pitch » et le « Tourism Pitch » ont la particularité d'être ouverts à  toutes les jeunes entreprises, quel que soit leur port d'attache - qu'il soit en Bretagne ou ailleurs en France.

Un an d'expérimentation

Deux journées de "pitch" sont prévues pour la présentation des projets. Ainsi, le 21 juin, les porteurs de projets en lien avec l'innovation musicale présenteront leurs idées, concepts et prototypes aux équipes de l'Orchestre symphonique de Bretagne. Et, le 24 juin, ce sera au tour des concepteurs de solutions touristiques de s'efforcer de convaincre l'Office du tourisme de Rennes. A l'issue de cette présentation, deux startups seront sélectionnées dans chaque domaine, avec à la clé, une expérimentation d'un an, côté musique avec l'Orchestre symphonique de Bretagne, et côté tourisme avec la SPL Destination Rennes.

Stanislas Hintzy, directeur général de La French Tech Rennes Saint-Malo, explique:

« Nous organisons régulièrement des sessions de pitchs thématiques à destination des startups locales. Aujourd'hui, à travers le Symphonic Pitch et le Tourism Pitch, nous ouvrons à tous les porteurs de projets de France la possibilité de présenter leurs solutions technologiques devant deux acteurs locaux qui ont de véritables attentes en termes d'innovation. L'objectif est de confronter leurs idées à des besoins réels et concrets.»

24 candidats à départager

Dans le domaine de la musique, l'Orchestre symphonique de Bretagne (OSB) cherche à intégrer le numérique dans ses spectacles, voire à réinventer le concept même de concert de musique classique. Le 21 juin, il devra départager 13 jeunes entreprises candidates, dont un tiers n'est pas issu du territoire. Assez technologiques, leurs projets proposent des sites de mise en relation entre particuliers et artistes, de la vidéo virtuelle, en passant par des solutions d'acoustique en 3D ou de l'écriture numérique à main levée.

Pour ce qui est du tourisme, la SPL Destination Rennes expérimentera les deux projets qui répondront le mieux à sa recherche de nouvelles expériences pour faire découvrir la capitale bretonne, pour optimiser la relation client ou simplifier la venue de touristes dans la ville. Les candidatures pour ce pitch sont ouvertes jusqu'au 15 juin, mais, d'ores et déjà, 11 jeunes entreprises se sont inscrites avec des projets alliant photo et vidéo à 360°, apprentissage des langues et traduction, ou proposant de la réservation auprès de particuliers.

« Nous faisons en sorte que ces appels à projets soient bénéfiques pour les jeunes entreprises, du BtoB notamment, assure Stanislas Hintzy. Derrière, il y a une vraie stratégie. L'OSB et Destination Rennes s'engagent à dégager un budget pour mener les expérimentations retenues. Ces projets pourront aussi bénéficier des avances remboursables mises en place dans le cadre du dispositif d'expérimentation Rennes Saint-Malo Lab.»

Un tout premier « Winch Pitch » pour la course au large

Cette ouverture à de jeunes pousses non issues d'Ille-et-Vilaine n'est pas la première initiative thématique menée par la French Tech Rennes Saint-Malo. En juin 2015, l'idée d'un "Winch Pitch" avait germé dans le cadre du partenariat signé entre d'une part Rennes Métropoles et Saint-Malo Agglomération et, d'autre part, le navigateur Gilles Lamiré dont le trimaran a été rebaptisé French Tech Rennes Saint-Malo. En amont du départ de la transat Jacques Vabres, Gilles Lamiré et son coéquipier Yvan Bourgnon avaient ainsi participé à une rencontre avec des startups appelées à aider à faire gagner le Multi 50.

Deux jeunes entreprises de haute technologie ont été sélectionnées dont Weather'n'co, experte de la météo hyper-locale et de la publication de bulletins en environnement multi-terminaux. Depuis, l'entreprise rennaise poursuit sa collaboration avec Gilles Lamiré qui, en mai dernier, a remporté la Transat anglaise dans sa catégorie.

« Notre démarche répond aussi à la vision stratégique à 5 ans que porte le territoire poursuit Stanislas Hintzy. L'Ille-et-Vilaine, qui accueille en moyenne une nouvelle startup par mois, rêve d'être un des endroits où les jeunes entreprises françaises s'installent et se développent. »

La French Tech Rennes Saint-Malo, qui compte à ce jour plus de 250 membres, vise un niveau de 1.000 emplois créés par an dans la filière numérique (contre 600 actuellement) pendant 10 ans. Les appels à projets thématiques et les quelque 100 événements organisés par an comme le Biz Connection Day prévu à la rentrée, oeuvrent dans ce sens.

Pascale Paoli-Lebailly

@pplmedia35

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :