Liens supposés entre Alstom et Valérie Pécresse : le Parquet ouvre une enquête pour prise illégale d'intérêts

Une enquête préliminaire pour prise illégale d'intérêts a été ouverte au Parquet national financier après un signalement d'élus soupçonnant Valérie Pécresse d'avoir détenu des stock-options chez Alstom, tout en présidant l'autorité de transports Ile-de-France Mobilités. « C'est une énième boule puante des Verts selon leur méthode habituelle de calomnies pour salir », a réagi vendredi l'entourage de la Présidente de la région Ile-de-France.
Valérie Pécresse, candidate « Les Républicains » pour la présidentielle de 2022.
Valérie Pécresse, candidate « Les Républicains » pour la présidentielle de 2022. (Crédits : Reuters)

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, a-t-elle usé de ses liens personnels avec la société Alstom et « invisibilisé » les actions qu'elle détenait dans le groupe industriel ? Alors que l'affaire a été soulevé par le média Blast en janvier dernier, et portée par des élus écologistes d'Ile-de-France Mobilités (IDFM - que Valérie Pécresse préside), le Parquet national financier (PNF) a confirmé vendredi l'ouverture d'une enquête préliminaire pour prise illégale d'intérêts auprès de l'AFP.

Selon ces élus, Jérôme et Valérie Pécresse - depuis son élection fin 2015 à la tête de la région Ile-de-France -, ont commis « une infraction de prise illégale d'intérêts ». Jérôme Pécresse travaillait à Alstom jusqu'au rachat des activités énergie du groupe par General Electric en novembre 2015.

Un mois après, Mme Pécresse était élue à la tête de la région et créait rapidement, selon Blast, une fiducie, un montage aussi connu sous le terme anglo-saxon de trust, pour qu'une banque gère ce portefeuille d'actions à leur place. L'objectif aurait été, selon eux, d' « invisibiliser » la quantité de stock-options détenues dans Alstom par le couple, afin qu'elles n'apparaisse plus dans les déclarations d'intérêts de l'élue Les Républicains.

Une commande colossale de la Région

Surtout, IDFM, que préside Valérie Pécresse, a commandé près de 2,4 milliards d'euros de matériel roulant à Alstom, selon les élus écologistes qui avaient annoncé saisir la justice le 21 février, lorsque la présidente de la région Ile-de-France était candidate à l'élection présidentielle. En 2015, la Région cherche notamment à renouveler ses flottes de RER. Mais le groupe n'est pas le seul en lice, avec notamment le canadien Bombardier Transport (racheté par Alstom en 2021), dont les chaînes de production se trouvaient à l'époque à Valenciennes.

Ces élus, dont David Belliard, adjoint (EELV) à la maire de Paris Anne Hidalgo (PS),

« Mme Pécresse ne s'est pas abstenue de participer pendant cette période à l'examen des dossiers et au choix des entreprises soumises au vote du CA (...) qui ont abouti au choix de l'entreprise Alstom comme fournisseur, (...) alors qu'elle et son époux étaient détenteurs d'actifs financiers de cette entreprise », affirmaient-ils.

Une version que conteste les principaux intéressés. « Après le début de son mandat, ni elle ni lui n'ont plus jamais été propriétaires d'actions Alstom, ni intéressés aux résultats de l'entreprise ou à l'évolution du cours de l'action », avait alors rappelé l'entourage de Mme Pécresse.

« M. Pécresse a immédiatement vendu toutes les actions Alstom » qu'il possédait après l'élection de son épouse. Une fiducie a été constituée auprès d'une banque pour réceptionner le solde des actions "incessibles" et les vendre une fois devenues cessibles à un prix inférieur au cours de l'action, avait précisé la même source.

« Valérie Pécresse a scrupuleusement respecté les règles de prévention des conflits d'intérêts, en toute transparence avec la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) », a rappelé vendredi son entourage, sollicité par l'AFP. « C'est une énième boule puante des Verts selon leur méthode habituelle de calomnies pour salir », a-t-on ajouté, précisant que « toutes les pièces justificatives sur cette dénonciation calomnieuse » avaient été transmises à la justice.

« Les soupçons qui pèsent sur Valérie Pécresse sont très lourds et sont de nature à fragiliser IDFM », a réagi David Belliard, contacté par l'AFP et qui réclame que "lumière soit faite".

« Dans la situation chaotique que nous vivons dans les transports publics franciliens, nous attendons a minima de l'exemplarité de la part de nos élus dans leur gestion », a ajouté Jean-Baptiste Pegeon, autre élu EELV à l'origine de la saisine.

(Avec AFP)

Lire aussiLe TGV M d'Alstom : l'arme de la SNCF pour étouffer la concurrence sort d'usine

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 07/12/2022 à 17:19
Signaler
Elle appartient bien à la droite? donc le détournement d'argent publique et fraude fiscale sont dans ces gènes comme Macron et Sarkozy...

à écrit le 05/12/2022 à 4:15
Signaler
La corruption en france, rien de nouveau.

à écrit le 03/12/2022 à 22:00
Signaler
L'Etat de droit dégénère en dictature des minorités, contrôle social et impuissance généralisée...

à écrit le 03/12/2022 à 18:51
Signaler
Les français qui veulent assumer des résponsabilités publiques ne doivent pas travailler dans le privé et ils ne doivent pas epouser des gens bosseurs et compétents. La politique est le monopole des bons à rien qui réclament le droit à la paresse et ...

à écrit le 03/12/2022 à 8:52
Signaler
LA corruption systémique.

à écrit le 03/12/2022 à 7:29
Signaler
Il n'est pas surprenant qu'une organisation politique sous influence étrangère préfère un constructeur canadien, et s'acharne a détruire notre industrie nucléaire trop performante. Vu ce que lui a couté sa candidature à la présidentielle, je doute qu...

à écrit le 03/12/2022 à 0:00
Signaler
Déjà en son temps, De Gaulle se plaignait de la vénalité des politiciens de centre-droit...

à écrit le 02/12/2022 à 21:42
Signaler
Les 2lus ont une vie avant et après avoir été élus!! Mr Pécresse travaillait chez ALstom et alors!! Devait il démissionner être prince consort!!! Me Pécresse a commandé ds trains ALstom et alors ? Fallait elle qu'elle commande chez le chinois? Qu'aur...

le 03/12/2022 à 9:41
Signaler
Oui, sans aucun doute il devait démissionner. Il aurait même dû le faire plus tôt. Il n'a pas seulement été employé chez Alstom, mais surtout coordinateur de General Electric France dans le processus d'aliénation des activités énergétiques d'Alstom a...

à écrit le 02/12/2022 à 21:26
Signaler
Bonjour, L'ons vas reprocher d'avoir choisi un constructeur français au lieu d'un constructeur canadien.... Bien sûr ils ne faut pas le dire....

à écrit le 02/12/2022 à 19:48
Signaler
Quand je pense qu'elle faisait la manche après la campagne des présidentielles. A vomir....

à écrit le 02/12/2022 à 18:57
Signaler
La dame du «  faire «  … ses petites affaires lol…. On imagine bien Pecresse et ses copines de bridge: Penelope Fillon et Caroline Magne ( encore épouse de ciotti à l époque des faits qu on lui reproche) s ´´échanger les bonnes recettes … Au fait...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.