Google met la main sur une nouvelle start-up française, la rennaise FlexyCore

Basée en Bretagne, la start-up FlexyCore développe des logiciels pour terminaux mobiles depuis sa création en 2008. Elle vient d'être rachetée par le géant Google.
Selon L'Expansion, Google aurait dépensé 16,9 millions d'euros pour prendre la main sur FlexyCore.
Selon L'Expansion, Google aurait dépensé 16,9 millions d'euros pour prendre la main sur FlexyCore. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Google continue de faire son marché parmi les start up françaises innovantes. Après le rachat de Sparrow en juillet 2012 pour 25 millions de dollars, voilà que le géant américain a déboursé 16,9 millions d'euros pour acquérir la société rennaise spécialisée dans les logiciels pour smartphone Flexy Core, affirme mardi L'Expansion sur son site Internet.

"Nous avons bien acquis cette entreprise aujourd'hui intégrée à nos équipes. Elle travaille à optimiser les performances de notre système d'exploitation sur les appareils mobile ", a confirme un porte-parole de Google France au magazine.

La start-up FlexyCore développe des logiciels pour terminaux mobiles et emploi neuf personnes. Elle a mis au point une technologie qui a la particularité d'accélérer les applicatifs exécutés sur les téléphones mobiles expliquait en 2009 le site spécialisé Industrie et Technologie. Depuis, cette solution a été baptisée DroidBooster. Elle pourrait être intégrée à la plate-forme mobile de Google.

Google a également racheté Flutter

Implantée à Rennes dans l'Ille-et-Vilaine (Bretagne), FlexyCore fut fondé en 2008 par Gilbert Cabillic, qui se présente désormais comme employé par Google en tant que responsable d'ingénierie pour Android. Lauréat du concours des jeunes entreprises innovantes du Ministère de recherche et de la technologie de 2008, Flexycore avait bénéficié du soutien d'Oseo et de l'incubateur rennais Emergys.

Un peu plus tôt au mois d'octobre, Google annonçait avoir racheté Flutter, une start-up spécialisée dans la reconnaissance gestuelle. Avant cela, la société avait déjà fait l'acquisition de Motorola au printemps 2012 et de Waze en juin 2013.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 22/10/2013 à 18:23
Signaler
Dans votre premier paragraphe, petite erreur de lien sous la mention 'affirme mardi L'Expansion sur son site Internet'. Vous y avez inséré le lien de l'année dernière sur l'achat de Sparrow, au lieu de celui concernant Flexycore ( http://lexpansion.l...

à écrit le 22/10/2013 à 17:41
Signaler
9 salariés, la belle affaire. C'est plus dans le "start" que dans le "up". Les Français ne valent vraiment plus grand chose dans ces domaines de pointe et la fin d'Alcatel ne va rien arranger.

à écrit le 22/10/2013 à 17:05
Signaler
Un truc qui serait intéressant dans ce genre d'articles serait de savoir qui va toucher combien et pour quelle fiscalité. Ca calmerait les pigeons et vos lecteurs...

à écrit le 22/10/2013 à 15:17
Signaler
rassurez moi : la startup rennaise va bien sur rembourser OSEO ???

le 22/10/2013 à 23:23
Signaler
S'il y a eu prêt OSEO, il sera logiquement remboursé. Le rachat de l'entreprise inclut certainement la récupération des dettes et comme Google a les poches pleines, forcément ils n'auront pas d'excuse pour ne pas rembourser. Après je pense que la som...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.