Abonnements couplés fixe et mobile : les vrais chiffres du quadruple-play

 |   |  540  mots
Orange met l'accent sur la sérénité pour vendre son abonnement à facture unique Open.
Orange met l'accent sur la "sérénité" pour vendre son abonnement à facture unique Open. (Crédits : DR)
Le «quadruple-play », qui marie une offre mobile à une Box, aurait déjà conquis plus de 4,7 millions de foyers dans l’Hexagone, selon une étude de GfK et Mediamétrie. En réalité, ce serait près du double. Orange a déjà plus de 3 millions de clients de son offre Open et Free environ 2,5 millions de clients à la fois en ADSL et en mobile.

Un forfait unique ou en duo, parfois même une facture unique, et en général une ristourne intéressante à la clé : le quadruple-play, ces offres mariant de la téléphonie mobile à un abonnement Internet haut débit à la maison, se généralise dans l'Hexagone. Selon une étude* de GfK et Mediamétrie parue ce mercredi, 4,7 millions de foyers français, soit 17,2%, se seraient laissé séduire par un abonnement « tout-en-un », en progression de 10 points en un an et demi. En réalité, les chiffres fournis par les opérateurs sont bien supérieurs et le total des foyers ayant une offre couplée, pas forcément commercialisée, « packagée » comme telle, se situerait plutôt, selon nos calculs, entre 8 et 9 millions de foyers.

Rien qu'Orange, le numéro un du mobile et du haut débit, a annoncé 4,2 millions de clients de son offre convergente Open à fin septembre. Il s'agit en fait de lignes mobiles, le nombre d'abonnements haut débit Open s'élève tout de même à 31% de sa base clients, soit 3,1 millions. De son côté, Free aurait, selon nos informations, plus de 50% de sa base d'abonnés à la Freebox, soit au minimum 2,7 millions, sur 5,5 millions, ayant souscrit au moins une offre Free Mobile à prix réduit, au choix le forfait 2 heures revenant à zéro euro au lieu de 2 euros ou bien le forfait illimité et 3 Gigas à 15,99 euros (au lieu de 19,99 euros). S'il ne s'agit pas d'un abonnement couplé à la souscription en tant que tel, il s'agit bien de facto d'un quadruple-play.

Près de 40% des foyers conquis par le « fixe + mobile »

SFR propose lui aussi du « fixe + mobile », sans une étiquette « 4P » officielle : il offre même jusqu'à Noël la Box gratuite à tout foyer souscrivant deux forfaits mobiles Carrés 4G « Gold » (à partir de 30 ou 40 euros par mois), ainsi que des remises de 5 à 10 euros par mois sur l'abonnement haut débit. Selon nos informations, la part des abonnés à la Box bénéficiant d'une remise « multipacks » sur leur ligne mobile dépasse d'ores et déjà les 40% chez la filiale de Vivendi, soit de l'ordre de 2,2 millions.

Enfin, Bouygues Telecom, qui avait été le premier à lancer en France le quadruple-play avec Ideo au printemps 2009, un an avant Open d'Orange, aurait la grande majorité de ses 1,9 million de clients haut et très haut débit en quadruple-play, que l'on peut estimer à plus de 1,2 million. Chez les quatre principaux opérateurs, il y aurait donc peu ou prou 9,2 millions de foyers ayant un abonnement associant fixe et mobile. Soit environ 38% des 24,3 millions d'abonnés haut et très haut débit en France (chiffres du régulateur des télécoms Arcep à fin juin).

Et ce sans compter les MVNO, notamment Virgin ou Numericable, qui revendiquent 167.000 clients mobiles, et peut-être quelques milliers de clients Sosh, la marque low-cost d'Orange, à son offre quadruple-play à bas coût. Une évaluation qui semble cohérente avec une étude de juillet du cabinet Analysys Mason, qui estimait à 42% la part du quadruple-play en France en 2012…Le cabinet projetait un bond à 75% des foyers en 2017. 

 

* La référence des équipements multimédias est une enquête trimestrielle réalisée auprès de 22.000 foyers représentatifs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :