En 2005, Samsung aurait pu acheter Android avant Google

 |   |  382  mots
Le système d'exploitation Android étaient présent sur 78,9% des smartphones vendus en 2013. (Photo : Reuters)
Le système d'exploitation Android étaient présent sur 78,9% des smartphones vendus en 2013. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Deux semaines avant que le moteur de recherche ne mette 50 millions de dollars sur la table pour acquérir Android, l'équipe de développement de ce dernier s'était rendue en Corée du Sud où elle avait reçu un accueil très particulier.

Le destin d'Android aurait-il été le même si le constructeur coréen Samsung avait racheté le système d'exploitation avant que Google ne le fasse ? Voici un épisode méconnu de l'histoire d'Android que rapporte Fred Vogelstein dans son livre Dogfight: How Apple and Google Went to War and Started a Revolution (Baston : comment Apple et Google sont entrés en guerre et ont commencé une révolution) et dont le site Phone Arena se fait l'écho.

En 2004, après une année de labeur, Andy Rubin, ingénieur de son état, et l'équipe Android, composée de 8 personnes à l'époque, font le voyage jusqu'à Seoul, en Corée du Sud, pour rencontrer un des plus grands fabricants mondiaux de téléphone, Samsung. 

Un accueil glacial 

Face à une vingtaine d'exécutifs de l'entreprise coréen, Rubin fait la présentation de son dernier né dans le but d'obtenir des fonds pour continuer son développement. Il s'agit d'une nouvelle structure de logiciel pour caméra digitale, adaptée pour téléphone, et portant le nom désormais mondialement connu d'Android. 

À la fin de la présentation, l'accueil est glacial, se souvient Andy Rubin.

""Vous et quelle armée allez créer ça ? Vous avez six personnes. Vous êtes perchés ?", voilà plus ou moins ce qu'ils ont dit. Ils ont éclaté de rire alors que je sortais de la salle de conférence. C'est arrivé deux semaines avant que Google ne nous rachète."

A l'époque, Rubin n'est connu que pour être l'auteur du logiciel du HipHop de Danger, un smartphone à clavier qui représentait alors 6% du trafic e-mail mobile aux Etats-Unis, rapportait  en août 2005 le site Clubic.

Android présent sur près de 80% des smartphones 

Le système d'exploitation mobile a depuis tracé sa route, près de 8 smartphones sur 10 vendus en 2013 (78,9%) en étaient équipés. Samsung demeure le plus gros vendeur d'appareil sous Android, avec 32,3% du marché.

Google a depuis le temps largement rentabilisé les 50 millions de dollars (selon le magazine Wired) investis dans le projet. En octobre 2010, lors d'une conférence organisée par l'université de Standford, David Lawee, vice-président au développement de l'entreprise du moteur de recherche, déclarait que l'achat d'Android était "la meilleure affaire qui soit".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/02/2014 à 7:37 :
Forcément, il fallait faire de la recherche et de l'innovation. En la matière, Samsung est plutôt suiveur. Sans Goggle, Android ne serait pas devenu ce qu'il est.
a écrit le 18/02/2014 à 14:39 :
ça explique pourquoi les américains restent au top
a écrit le 18/02/2014 à 11:15 :
La proactivité à l'américaine

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :