Près de 8 smartphones sur 10 vendus en 2013 étaient sous Android

 |   |  387  mots
Un des modèles de la gamme Galaxy de Samsung, le plus gros vendeur de smartphones sous Android.
Un des modèles de la gamme Galaxy de Samsung, le plus gros vendeur de smartphones sous Android. (Crédits : Reuters)
Le système d'exploitation mobile de Google a encore accru sa domination l'an passé, tandis qu'Apple a reculé. Microsoft a doublé en volume et s'impose comme le troisième écosystème.

Quatre fois plus de smartphones sous Android que d'iPhone et de Windows Phone cumulés ! Les téléphones tournant sous le système d'exploitation mobile de Google ont encore creusé l'écart avec la concurrence en 2013 : selon les estimations du cabinet d'études Strategy Analytics, plus de 781 millions de smartphones équipés de l'OS au robot vert ont été livrés l'an passé, ce qui représente 78,9% des volumes d'appareils écoulés dans le monde. C'est dix points de plus qu'en 2012 (68,8%).

Samsung demeure bien sûr le plus gros vendeur de smartphones sous Android (32,3% du marché contre 30,4% en 2012), le Chinois Huawei étant loin derrière (5,1%, devant LG et Lenovo). Dans le même temps, la part de marché d'Apple a reculé de 19,4% à 15,5% en un an. En revanche, Microsoft réalise une vraie percée, notamment grâce aux Lumia de Nokia : il s'est vendu 35,7 millions de Windows Phone en 2013, en quasi doublement (18,8 millions l'année précédente).

Microsoft, troisième écosystème mobile derrière Google et Apple

La part de marché de Windows Phone dans les smartphones demeure toutefois modeste, 3,6% au niveau mondial, bien que la réalité soit très différente d'un pays à l'autre : elle s'élève par exemple à 12% environ en France. « Microsoft est maintenant fermement établi comme le troisième écosystème majeur du secteur des smartphones » conclut Linda Sui, experte chez Strategy Analytics, tout en observant qu'il peine encore dans l'entrée et le milieu de gamme.

« L'année 2013 a été indubitablement celle d'Android » reconnaît Neil Mawston, un des responsables du cabinet, qui s'interrogeait il y a près d'un an sur « la fin de l'âge d'or d'Android. » Mais il souligne que « la croissance annuelle a ralenti, à 62%, son plus bas niveau depuis le lancement de la plateforme » (fin 2009). Ce ralentissement va se poursuivre cette année « en raison de la saturation du marché et les rivaux tels que Microsoft et Firefox sont prêts à bondir sur le moindre accès de faiblesse d'Android cette année. »

Le poids des autres systèmes d'exploitation s'est encore réduit l'an dernier, à 2%, ce qui englobe BlackBerry, en chute libre, Bada (Samsung), Symbian (Nokia), et les OS émergents qui peinent à décoller tels que Firefox OS, Ubuntu, Tizen. Pourtant, les opérateurs espéraient beaucoup de ces alternatives au duopole Google-Apple...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2014 à 23:17 :
Je trouve ça bien
a écrit le 29/01/2014 à 20:36 :
vous dites " 8 smartphones sur 10 sous Android " c'est plus que sous méthadone alors . c'est simplement une autre drogue .........................
a écrit le 29/01/2014 à 20:36 :
vous dites " 8 smartphones sur 10 sous Android " c'est plus que sous méthadone alors . c'est simplement une autre drogue .........................

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :