Altice cède des activités en Suisse

 |   |  241  mots
Le cours du groupe fondé par Patrick Drahi a fondu de près de 59% depuis le 3 novembre et la publication de résultats trimestriels nettement inférieurs aux attentes, qui ont déclenché une crise de confiance du marché.
Le cours du groupe fondé par Patrick Drahi a fondu de près de 59% depuis le 3 novembre et la publication de résultats trimestriels nettement inférieurs aux attentes, qui ont déclenché une crise de confiance du marché. (Crédits : Philippe Wojazer)
Le groupe de télécoms et de médias a annoncé vendredi être parvenu à un accord en vue de vendre ses activités de solutions télécoms et de centres de données en Suisse à InfraVia Capital Partners.

C'est sa première cession d'actifs depuis le début de sa crise boursière. Altice a annoncé vendredi être parvenu à un accord en vue de vendre ses activités de solutions télécoms et de centres de données en Suisse à InfraVia Capital Partners. Le groupe de télécommunications et de médias, confronté à une chute de son cours de Bourse sur fond d'inquiétudes des investisseurs sur son endettement, indique dans un communiqué que l'accord de vente donne à ces deux activités une valeur d'entreprise d'environ 214 millions de francs suisses (182,5 millions d'euros). La finalisation de la transaction est prévue pour le début 2018, précise Altice.

Le cours du groupe fondé par Patrick Drahi a fondu de près de 59% depuis le 3 novembre et la publication de résultats trimestriels nettement inférieurs aux attentes, qui ont déclenché une crise de confiance du marché. Sa capitalisation boursière est désormais inférieure à neuf milliards d'euros, alors que sa dette avoisine les 50 milliards.

Pour tenter de rassurer le marché, le groupe, dont la dette est menacée de dégradation par l'agence de notation S&P, a promis de donner la priorité au désendettement et annoncé des cessions d'actifs non stratégiques rapides. Selon des sources au fait du dossier, Altice pourrait vendre son opérateur télécoms en République dominicaine.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/12/2017 à 11:43 :
Panique à bord, on écope en liquidant d' urgence, avant la tasse. Altice c'est le titanic mediatique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :